Backyard Babies à Lyon, un grand bol d’air frais !

0
837

Les rockeurs suédois de Backyard Babies étaient ce jeudi de passage au Ninkasi de Lyon (Gerland) à l’occasion de leur Nordic Noir Tour 2019. Une occasion à ne pas manquer pour tout amateur de rock désireux de passer un bon moment en joyeuse compagnie ! Fraîcheur garantie ! Let’s rock, babies !

Si l’on vous dit « Suède » et « musique », vous penserez sûrement Abba, avouez-le ! Ou peut-être « black métal » voire « death métal », si vous êtes métalleux (et que vous n’avez pas connu les 80’s). Et vous auriez raison. Pourtant, derrière les boules disco, les vestes paillettes, les figures sataniques et les riffs bien vénères, la couronne suédoise a d’autres bijoux à présenter, certes moins clinquants mais tout aussi appréciables. Les Backyards Babies en font partie. Et à l’occasion de leur Nordic Noir Tour 2019 accompagnant la sortie de leur dernier opus Sliver and Gold, les vikings du punk rock (trololo !) faisaient un détour par la capitale des Gaules en ce jeudi 02 mai 2019 pour une petite sauterie toute en fraîcheur et en bonne humeur au Ninkasi Kao. Pozzo Live était présent, et Pozzo Live fut très content !

La soirée débute par les prestations de deux autres groupes scandinaves, les suédoises de Thundermother suivies des norvégiens d’Audrey Horne, malheureusement loupée totalement (pour la première) et partiellement (pour la seconde) suite à une arrivée plus tardive que prévue sur place (ah, merci la SNCF !).

Si la performance du quatuor 100% féminin, chose rare dans le métal et donc à souligner, est donc difficile à juger, celle de leurs voisins scandinaves fut plutôt agréable. Très agréable, même ! Un son bien hard rock aux sonorités parfois grunge qui fait le taf et prépare un public étonnement assez clairsemé à la tête d’affiche du soir : Backyard Babies et leur punk rock sacrément entraînant !

Arrive enfin le moment tant attendu, alors que de grands gyrophares bleus se mettent à tourner sur scène et que retentit la chansonnette d’intro du groupe. C’est parti pour 1h15 de spectacle, tant pour les oreilles que pour yeux. Il faut dire que la bande à Nicke Borg est coutumières des pitreries sur scène (comme le laisse supposer le nom du groupe), en particulier le guitariste, Dregen, qui semble comme à son habitude totalement déjanté sous casquette gavroche de travers, enchaînant les mimiques clownesques à l’adresse des fans à quelques dizaines de centimètres de lui.

C’est en effet une particularité de cette salle du Ninkasi Kao de Lyon : il n’y a pas de barrière de sécurité, et les premiers rangs sont contre la scène. On a donc tout le loisir de se frotter littéralement aux artistes !

Le set commence logiquement par un morceau du dernier album, Sliver and Gold, sorti à peine quelques semaines auparavant. Viennent ensuite plusieurs titres plus anciens, issus carrément, pour certains, des premiers EP du groupe, comme Look At You, sorti en…1998, ce qui ne semble pas déplaire à un public clairement plus proche de la quarantaine que de l’adolescence. On revient ensuite à des morceaux plus récents, et notamment 44 undead, titre déjà phare du dernier album. Ces derniers semblent plus sages mais aussi plus travaillés, le groupe ayant mûri depuis ses premiers titres un poil plus foufous. Et pourtant, on est toujours séduit par ce côté enragé et engagé du groupe, qu’il s’agisse de sa présence sur scène mais également de ses paroles. Même après 30 ans de carrière, Backyard Babies reste fidèle à son ADN : le punk rock.

Après un magnifique Abandon joué en acoustique par le duo Nicke Borg/Dregen, le quatuor scandinave termine en fanfare avec des titres comme Brand New Hate qui déclencheront moults sauts de cabris et mêmes quelques pogos dans la fosse, ce qui ne fut pas pour déplaire à nos comparses suédois, ni même à votre serviteur !

Hélas, la récréation se termine et les gamins doivent quitter la cour non sans quelques mots doux pour ce public qui leur a fait un bel accueil en terres gauloises.

Les Backyard Babies ont bien grandi, certes, mais ils sont toujours aussi rafraîchissant à voir en live, et ce grand bol d’air n’est pas pour nous déplaire, loin de là ! Skøll !

Setlist :

  1. Good Morning Midnight
  2. Look At You
  3. Dysfunctional Professional
  4. Shovin’ Rocks
  5. Nomadic
  6. Highlights
  7. Heaven 2.9
  8. A Song For The Outcast
  9. Roads
  10. 44 Undead
  11. Th1rte3n Or Nothing
  12. The Clash
  13. Minus Celsius
  14. Abandon (acoustic)
  15. Brand New Hate
  16. Yes To All No
  17. People Like Poeple Like People Like Us