De rouille et de mailloches, Les Tambours du Bronx à La Rock School Barbey

2
1011

Les Tambours du Bronx reviennent sur scène avec un nouveau spectacle mêlant percussion metal et guests !

Pour chauffer la salle ce soir, le groupe Flayed ouvre le bal. Flayed, c’est un rock’n roll pêchu. Ça transpire les states des musiciens aux planches de la scène, et ça connote légèrement metal alors que le public est plutôt varié et participera plutôt au côté groovy qu’au côté heavy.

Les guitares pêchues donnent le ton, le chanteur Renato Di Folco est un véritable chauffeur de salle né, ce qui rend l’ensemble plutôt efficace pour une première partie.

On notera le côté un peu sixties que le synthétiseur « home-made ? » apporte. Cela rend l’ensemble étonnant et le public curieux de ce mélange sonoristique.

Le concert se termine, la salle est chauffée mais n’a pas brûlé ; un enchaînement parfait pour la deuxième partie nommée Acyl.

Avant même le début du concert les gens peuvent sentir dans la salle de l’encens senteur orientale : plus annonciateur du groupe qui va suivre ce n’est pas possible.

Acyl arrive sur scène avec une vidéo-projection en arrière diffusant leurs clips.

Sur scène, on peut remarquer plusieurs instruments atypiques qui serviront pendant la représentation. Cela apporte un vrai plus au groupe et rend l’ensemble « orientalo-tribal ».

Le public applaudit chaleureusement les artistes, d’autant que le niveau technique d’Acyl est remarquable de talent, assumant un metal tantôt prog tantôt groovy. Ce même public non-initié au metal se régale d’un tel mélange musical et culturel.

Le public est également invité à mimer la danse des Touareg du Sahara sur fond d’instruments et chants orientaux. Le chant alternant entre l’anglais et l’arabe se fond parfaitement avec l’ambiance créée sur scène par les vidéos en fond qui diffusent également les paroles en alphabet latin et en alphabet consonantique. La foule est maintenant fin prête à accueillir l’orchestre de la destruction… Les Tambours du Bronx !

Les lumières sont éteintes et seul un spot éclaire le DJ/sampliste qui ouvre le bal.

10 tambours sont présents sur scène en angle incurvé, numérotés par ordre croissant. À cela se rajoutent 2 guitaristes, un bassiste, Francky Constanza à la batterie ainsi que… Renato, le chanteur de Flayed, qui vient remplacer ce soir Stéphane Burriez qui n’as pu venir.

Comme prévu le show attise plusieurs sens : l’ouïe, la vue et même le toucher… oui car la pression acoustique des tambours est telle qu’au premier rang on peut ressentir l’air repousser le public.

La setlist alterne entre inédits du nouvel album Weapons Of Mass Percussions et des classiques du public metal tel que Roots Bloody Roots et Chaos A.D. de Sepultura… et quel chaos ! Le niveau de décibel est un véritable rouleau compresseur. Nous félicitons les équipes techniques qui parviennent à faire sonner l’ensemble de manière très cohérente sans que l’on entende uniquement les tambours.

Le public est en folie, tous les membres du groupe jouent à la perfection. Et la perfection se trouve également dans la destruction coordonnée du matériel : en effet, la déformation des tambours tout au long du show est juste incroyable à constater.

La fin du concert arrive, un rappel bien mérité pour ce public de furieux, et puis quelques tambours et mailloches finissent dans le public, dans la plus grande tradition des Tambours du Bronx.

Soirée réussi, la rock school n’as pas parlé, elle a hurlé !

Photo & Live Report de Vincent SANROMA

Flayed – Acyl – Les Tambours du Bronx à la Rock School Barbey – Concert du 14 Décembre 2018 Photos : Vincent Sansalcool

Publiée par Pozzo Live sur Jeudi 3 janvier 2019

2 COMMENTS