Gringe au rocher de Palmer: Un concert fort en émotions

0
924

Ce vendredi 22 mars 2019 Gringe, le rappeur de Cergy-Pontoise, moitié du duo de rappeurs  casseurs flowters est venu défendre son premier album solo « enfant lune » sorti en novembre 2018; sur la scène du rocher de Palmer a Cenon. Résumé d’une soirée intense et riche en émotions!

L’artiste qui ouvre le bal pour ce soir, ou plutôt le groupe, se nomme Marabout: un groupe de trois rappeurs aux sonorités tribales. Le groupe arrive maquillé façon tribal dans une entrée en scène très énergique, ils ne s’empressent pas de faire bouger le public sur leurs chansons qui semblent taillées pour le live. Le public est très réceptif au plus grand plaisir des trois rappeurs qui se donnent a fond sur scène avec leurs chorégraphies et un très bon jeu de scène, de quoi bien chauffer l’audience pour ce qui va suivre. Le groupe joue avec le public de diverses manières, les faisant répéter des refrains ou bien en leur demandant de sauter au rythme de leurs chansons. les trois rappeurs auront profité pleinement de leurs 30 minutes de set, ils repartent en n’oubliant pas de saluer Gringe qui leur a permis de faire sa première partie sur de nombreuses dates de sa tournée.

Il est 21h30 lorsque les lumières s’éteignent et que les premières notes de l’intro du premier titre: Paradis noir retentissent suivie par l’entrée en scène du rappeur et de son dj, de son nom Dj pone qui l’accompagne sur toute la tournée. Le public a très vite repris en chœur le refrain de la chanson, il ne fallait pas attendre longtemps pour constater que le public connaissait l’album sur le bout des doigts.

Les morceaux de l’album s’enchaînent bien, le show nous met dans une ambiance très spéciale mais assez sombre et sans artifices à l’image de l’album. les esprits commencent a s’échauffer sur On danse pas , titre le plus dansant et catchy de son album qui met tout le monde d’accord en concert: la fosse en transe saute au rythme de la chanson tout en criant le refrain au grand bonheur de Gringe qui s’ambiance également sur scène avec son dj. L’artiste de 39 ans sait comment gérer une scène car il n’en est pas à son coup d’essai grâce a son passé avec les Casseurs flowters mais se montre quelquefois distant sur la première moitié du set. On notera un lightshow sobre mais très bon signé visual system qui s’accorde très bien avec l’ambiance de l’album.

On assiste ici a un show rodé et très maîtrisé avec un bon travail sur les titres choisis dans la setlist, nombreux ont étés modifiés pour les besoins du live. A ma grande surprise le public connait quasiment tous les morceaux par cœur, ce qui n’a pas manqué de faire plaisir au rappeur, notamment sur le titre Scanner qui raconte comment le rappeur a vécu la schizophrénie de son frère, morceaux qui lui tient énormément a cœur.

Les titres toutefois sombres et mélancoliques tant au niveau de l’écriture que de la composition tel que Pour la nuit ou Jusqu’ou elle m’aime rendent plutôt bien en live.

S’en suit l’instant nostalgie avec un medley de titres des Casseurs flowters, certaines fan favorites sont jouées pour le plus grand bonheur des fans, car la majeure partie connaissent le rappeur grâce a son groupe avec Orelsan, même si celui-ci n’était pas présent avec son acolyte pour chanter ces titres. Néanmoins Gringe a fait appel a son backeur: Sidney, pour chanter les parties de son binôme, mais les fans ne se privaient pas de chanter eux aussi ! On notera une aussi complicité avec le public plus importante a ce moment la.

Apres cela le rappeur s’éclipse et laisse place a un instant mix par son dj, qui ne manque pas d’ambiancer la foule présente jusqu’à déclencher des pogos et mouvements de foule, une session mix très agréable à entendre qui laisse un peu de repos au rappeur parti se désaltérer.

Le show se termine par une note mélancolique sur Pieces détachées, morceau émouvant qui parle de l’absence du père du rappeur dans sa jeunesse. Le public ne manque pas de reprendre en chœur le refrain de la chanson, à un tel point qu’on entendait même plus le chanteur qui a préféré laisser la voix a cette immense chorale que formait l’audience devant lui. La joie pouvait se voir sur son visage, celui ci n’a pas omis de remercier chaleureusement son public mais également son équipe, en nous disant que Pone a fait un travail incroyable en adaptant en live un album qui de base était inexploitable.

C’était donc une soirée riche en émotions a laquelle nous avons assistés, le show était très bien maîtrisé, Gringe à su nous tenir en haleine pendant tout le show, j’ai vraiment senti l’impression d’appartenir a une grande famille. Ce soir la le rappeur a prouvé qu’il pouvait assurer sans son acolyte des Casseurs flowteurs et on espère qu’il continuera sur cette lancée avec pourquoi pas, un deuxième album solo.