Le Running Order random de Valentin pour le Hellfest 2019

0
618

Cette semaine, je vous présente MON running order. Il est très bordellique et prend aussi un peu en compte les envies des potes ! Je serai aussi accompagné d’Herminie pendant la plupart de ces 4 jours.

Je vais donc pas mal parler de mes coups de coeur, peu importe la taille des groupes. Niveau musique j’ai commencé par le pop punk et le grunge, avant de passer pas mal de temps sur beaucoup de genres de metal, du glam au death en passant par le thrash. Vous verrez, j’écoute vraiment de tout ! Et on va bien sûr commencer par le Knotfest.

Jeudi 20 juin : All Out Life

L’image contient peut-être : 7 personnes, foule et plein air

Début de la journée, on a super mal aux jambes, on va poser la tente vite fait et aller faire les courses sur le Hellsquare et au merch artiste. Après s’être potentiellement endetté sur 20 ans, vient déjà le moment d’aller voir Ministry sur la Main Stage 1. Et clairement, commencer avec Ministry, c’est l’assurance d’une bonne journée ! Les grands maîtres du metal industriel vont encore une fois tout tabasser et égratigner au passage Donald Trump, représenté comme un poulet gonflable géant sur les récentes tournées. Un grand moment à ne pas louper !

Vient ensuite déjà l’heure de la messe noire de Behemoth, qu’on retournera voir avec grand plaisir après le concert grandiose du Motocultor 2018. Le groupe avait su se montrer digne de sa place de tête d’affiche et ne manquera pas à nouveau de couper le souffle de tout le public avec sa musique, noire et lourde, renforcée par le dernier album en date : I Loved You At Your Darkest.

Papa Roach interviendront ensuite, et nous sommes curieux de savoir s’ils joueront beaucoup de morceau du dernier album, Who Do You Trust. On ne doute cependant pas qu’une bonne partie du concert sera dédié à son album culte, Infest.

Powerwolf, valeur sûre du power metal scandinave, viendra à son tour secouer les masses et nous ne louperons pas ce concert, ayant raté le groupe à son précédent passage.

Viendra ensuite le moment le plus attendu de la journée pour ma part : le concert de Rob Zombie ! Pour la quatrième fois, j’irai au plus près du groupe pour tenter d’attraper un médiator de John 5 ou Piggy D ou encore une baguette de Ginger Fish pendant que ces légendes du metal industriel assureront le show aux côté du seul et unique Rob Zombie ! On ne sait pas encore si le show sera très visuel à l’image de celui de 2017, mais une chose et sûre : ce sera un des concerts à ne pas manquer de ce Knotfest France !

Nous ferons l’impasse sur Amon Amarth pour mieux nous placer pour l’événement principal de la soirée : le concert de Slipknot ! Après des mois d’attente, vient enfin le moment d’applaudir les nouveaux visages de Slipknot. En effet, pour cette tournée, Slipknot reviennent avec un visage encore différent, plus moderne pour certains, plus étrange pour d’autres, voire quasi identiques pour deux des membres du groupe. Après avoir eu comme mise en bouche les deux excellents singles All Out Life et Unsainted, il sera peut-être temps pour le groupe de révéler plus de morceaux du prochain album : We Are Not Your Kind. Nous verrons le moment venu, et nous avons très hâte à ce concert de 1h30 !

Viendra enfin le concert de clôture de Sabaton, valeur sûre du power metal suédois. Le groupe présentera lui aussi un nouvel album, cette fois centré sur la première guerre mondiale. On a beaucoup d’attentes concernant ce concert car le passage remarqué du groupe en 2017 nous avait tout simplement soufflés ! On finira ensuite par se diriger vers le camping et se coucher, après une dure journée de concerts, premier jeudi à part entière de l’histoire du Hellfest.

Vendredi 21 juin : Hellfest warriors

L’image contient peut-être : 1 personne, foule, ciel, nuage et plein air

Le vendredi, après un petit dej’ expéditif au camping, il est déjà temps de se diriger vers l’Altar pour voir jouer les français de Freitot. Le groupe, qui joue du death metal vraiment cool, comporte entre autres des membres de Benighted et d’Aqme. Ils joueront donc à 10h30 et on sera tout devant, car c’est un des concerts à ne pas manquer ce vendredi matin ! On enchaînera ensuite avec le hard FM de Last Temptation, car aimer le death n’exclut pas d’adorer tout autant le glam ! Mais LE gros concert en ce vendredi matin pour ma part, ça sera Klone ! La formation prog metal française viendra réveiller tout ce petit monde doucement mais sûrement avec son metal atmosphérique et onirique avant d’asséner le coup de grâce avec sa reprise d’Army Of Me de Björk !

Pour le début d’après midi, on se promènera tranquillement en mangeant devant tour à tour Gloryhammer, The Rumjacks, Blackrain, Sonata Arctica et Conan, pour être peut-être surpris par The Dwarves par exemple. Mais en ce début d’après-midi, le gros concert pour moi ce sera Godsmack, qui à l’image de Shinedown l’année dernière, sont LE groupe alternative rock de cette édition qui remplit des arènes aux USA mais sera dans un cadre plus à la cool au Hellfest, et ça c’est cool !

On se dirigera ensuite vers l’Altar encore une fois pour se faire dévisser la tête par Power Trip, qui avec leur thrash metal ultra efficace viendront faire trembler la terre de 16h à 16h40 ! On hésitera par la suite entre les légendes du heavy Diamond Head ou le power posé de Demons & Wizards, avec une préférence pour le premier du fait des reprises qu’en ont fait Metallica dans les années 1990.

A 18h35 fini de rigoler, on court se placer pour la légende du prog metal : Dream Theater. On pourra donc voir la bande de John Petrucci défendre leur dernier album, Distance Over Time, ainsi que leurs titres cultes. Là encore, un grand moment s’annonce !

La suite s’avère plus compliquée pour moi car les clashs se font nombreux en ce vendredi ! Ma première hésitation sera entre revoir pour la cinquième fois Ultra Vomit (dont quatre sur la tournée Panzer Surprise qui n’est donc plus si surprise), ou voir comment se défend le nouveau chanteur de Kvelertak après avoir vu le groupe jouer avec Erlend Hjelvik à Tourcoing puis à Bercy en première partie de Metallica. Ma préférence va aux seconds, mais on verra bien le moment venu !

Ma seconde hésitation sera entre les américains de Dropkick Murphys et les anglais de Venom Inc. Ayant déjà vu les deux, et adoré les seconds (live report ici) mon choix penche plutôt vers Venom Inc, sachant que j’ai récemment converti Herminie à Venom. Mais là encore, nous verrons ! On enchaînera ensuite avec le death metal ultra efficace des très sympathiques Possessed avant d’entamer le sprint final de ce vendredi.

Manowar. Le mot est dit. Bon, sur cette tournée d’adieux je sais très peu de choses, juste que j’aime bien certains titres mais absolument pas tout (certains vont hurler en me lisant). Je pense donc rester une petite heure devant Manowar avant d’aller vers mon groupe préféré de cette première (ou deuxième ?) journée du Hellfest.

Sum 41 est donc mon choix pour ce vendredi soir. Dommage car je n’ai vu Gojira qu’une seule fois et jamais King Diamond, mais étant très attaché au groupe de pop punk, qui est à ce jour mon groupe actif préféré, j’irai voir les français une prochaine fois. Je finirais donc par me fracasser les os dans le pogo au son de Fat Lip, Screaming Bloody Murder ou encore Out For Blood. Et autant vous dire que j’ai très hâte ! Je verrais malheureusement King Diamond une prochaine fois donc.

Samedi 22 juin : Rock Of Ages !

Aucune description de photo disponible.

Ce troisième jour est, lui, placé sous le signe du glam metal, et ça tombe bien : j’en suis fan ! Nous prendrons un peu plus notre temps pour nous lever cette fois et nous rendrons sur le site du Hellfest pour commencer avec Koritni. Le hard rock du groupe saura nous réveiller autour d’un café. On enchaînera ensuite avec le doom de Fiend, qui seront d’ailleurs en tournée avec Tool très bientôt (d’où la curiosité pour ce groupe), et le hard FM de, eh bien, FM.

Le deathcore des anglais de Whitechapel viendra nous secouer un peu plus violemment avant d’aller manger devant Batmobile. Mais le premier groupe que j’attends vraiment en ce samedi 22 juin, c’est The Fever 333 ! Le groupe mélange avec brio la violence de Rage Against The Machine avec l’énergie pop de Linkin Park, et c’est avec grand plaisir que je rejoindrais les autres sur ce groupe !

Pour la suite, nous resterons beaucoup sur la Main Stage 1, notamment pour voir le concert des allemands d’Eisbrecher, qui musicalement sont une sorte de Rammstein 2. On ne bougera pas de là avant d’avoir pu voir le supergroupe Deadland Ritual, dans lequel jouent entre autres Geezer Butler, bassiste de Black Sabbath, et Matt Sorum, batteur des Guns N’ Roses (époque Use Your Illusion). On évitera sciemment les Eagles Of Death Metal pour mieux voir Whitesnake et, si on a de la chance, saluer Joel Hoekstra que j’ai interviewé ici. Le groupe de David Coverdale ne manquera pas de lancer la machine pour cette soirée mémorable !

Et c’est Within Temptation qui seront en charge d’accélérer encore plus le temps pour cette soirée décidément grandiose (en tout cas selon mes goûts personnels). Ils se chargeront de défendre leur très bon dernier album en date : Resist !

Et là on attaque le coeur de cette journée. Mon groupe préféré de ce samedi : Def Leppard ! Les anglais ne passent que très rarement en France, et ne sont donc passés qu’une fois depuis 1996, et c’était au Hellfest 2013 ! On ne boudera donc pas notre plaisir de hurler à tue tête sur Pour Some Sugar On Me, Photograph, Rock Of Ages ou encore Don’t Shoot Shotgun !

Les barbus les plus connus du monde, ZZ Top, continueront ce bal très années 80 avec les riffs bluesy de Billy Gibbons qui se fera un plaisir de chanter Long Legs, Tush et bien sûr La Grange ! Et il en faudra de l’énergie pour être au niveau du groupe suivant !

Kiss, tout simplement. Depuis le temps que je rêvais de les voir ! « You wanted the best ? You got the best ! » Bien que je sois en léger désaccord avec le speaker qui hurle ce message au début des concerts du groupe (Kiss n’étant probablement pas le meilleur groupe du monde selon moi), ça sera un plaisir énorme de voir Gene Simmons et Paul Stanley dans leur élément naturel : la scène ! Shout It Out Loud, The Deuce, I Was Made FOr Loving You, Love Gun… Tout va y passer et CLisson va Rock N’ Roll All Night !

Pour la fin, on ira tout simplement 50 mètres à gauche pour voir l’excellent metalcore d’Architects, qui conclura de la plus belle manière ce troisième jour de festival !

Dimanche 23 juin : Caught In A Mosh !

L’image contient peut-être : une personne ou plus, nuit et foule

On entame la dernière journée de cette merveilleuse édition du Hellfest avec une impression de gueule de bois. En effet, c’est déjà la fin ! Après la déception de vivre les derniers moments de cette édition vient la satisfaction d’avoir une journée PLEINE A CRAQUER ! Presque tous les groupes des main stages me plaisent ! On entamera donc la journée avec le thrash metal maori d’Alien Weaponry, les jeunes métalleux sont actuellement LE groupe montant et il serait dommage de louper cette énorme marche dans l’escalier de leur carrière (quelle poésie !). Viendront ensuite les zinzins d’Insanity Alert dont vous trouverez ici la review du dernier album. Sur scène, Insanity Alert c’est complètement taré. Dans le public ? Encore plus ! Le groupe autrichien sortira donc ses plus gros riffs pendant 30 minutes, et on ne doute pas une seule seconde qu’ils feront grande impression !

Après un repas bien mérité, il est encore l’heure de mosher ! Municipal Waste sont aussi là pour mettre des patates et on ne les loupera pas, ça c’est sûr ! On comptera ensuite sur le hard FM de Tesla pour calmer le jeu avant de retourner une nouvelle fois la table avec les excellents Death Angel (review du dernier album ici). Décidément, on va prendre cher ce dimanche ! Après avoir attendu en jubilant pendant Blackberry Smoke, voilà enfin l’heure de Trivium ! Matt Heafy est en forme et plus que jamais, Trivium va tour raser sur son passage, et nous ne louperons pas une seule seconde de ce concert qui s’annonce déjà phénoménal, après la sortie du dernier album, The Sin And The Sentence.

Le stoner un peu redneck de Clutch continuera l’électrisation de la foule en cette journée folle ! On y sera, bien sûr pour ne pas louper Ghoul Wrangler et X Ray Vision notamment ! Mais on ne se calme jamais vraiment au Hellfest, et il est temps de faire un tour sur la Warzone, qui nous a manqué depuis vendredi. Ce sera à Cancer Bats de faire trembler nos molaires cette fois.

Le grunge des Stone Temple Pilots semblera donc bien calme après un tel enchaînement ! Cependant, le groupe est culte et on a très hâte de chanter Down avec eux. Ensuite ? Une grosse hésitation. J’ai très envie de revoir Anthrax, mais en même temps, le folk onirique de Skald me fait vraiment très envie. Nous verrons donc le moment venu, bien que je penche sur le fameux « moitié moitié ».

Lynyrd Skynyrd sonnera l’heure du dîner ou de la sieste selon si on aime ou pas leur rock sudiste, mais le groupe n’en reste pas moins un des inratables de la journée, notamment parce qu’il s’agit de la tournée d’adieux du groupe ! Heureusement, Lamb Of God arriveront à temps pour épicer un peu le repas, et les mandales vont pleuvoir de la part de Randy Blythe ! On a très hâte de voir Redneck sur scène !

A partir de là, on entame vraiment le sprint final du Hellfest 2019. Slash feat. Myles Kennedy And The Conspirators viendront riffer pendant une heure sur la Main Stage 1 ! On aura sûrement le droit d’entendre un ou deux morceaux des Guns N’ Roses, le lendemain du passage de Matt Sorum sur la même scène avec Deadland Ritual. Un featuring serait d’ailleurs très bienvenu !

Viendra ensuite l’heure de faire nos adieux à Slayer. Ce sera pour moi la troisième fois que je verrais la bande de Kerry King et Tom Araya. Mais cette fois-ci, il y a fort à parier que le concert aura une saveur particulière. On entendra donc le dernier Raining Blood en France, même si on espère que Kerry King fera une ou plusieurs tournées solo par la suite. Pour Tom Araya en tout cas, c’est a priori la retraite qui s’annonce, et on sera très heureux de le saluer.

Pour terminer ce magnifique fest, Tool viendra jouer son premier concert en France depuis trèèèèès longtemps. Je ne sais pas quoi attendre car je me suis préservé à 100% pour avoir la surprise. Je sais juste qu’on aura sûrement droit à quelque chose de grandiose, connaissant Maynard James Keenan.

Après une dernière joute de caddie, il sera enfin temps de rentrer, des images plein les yeux. Et de ne jamais oublier ça. J’ai très hâte, ça se sent, non ?

 

Running order par Valentin Pochart.