[Interview] « Old Tree’z » au Main square festival

0
631

À l’occasion du Mainsquare Festival 2019, Pozzo Live a eu l’opportunité de rencontrer un groupe local d’Arras, Old Tree’z. Il est composé de Moh (lead vocal & djembé), Mélanie (drums, SPD-SX & choirs) et Romain Watson (guitar baryton, loopstation & choirs). Il débute sa pop folk tribal en 2016 et un an plus tard, fait parti des dix groupes sélectionnés au Tremplin de ce même festival.

Aujourd’hui, après leur concert sur la fameuse scène de la Greenroom, ils sont plus soudés et énergiques que jamais ! Pour Pozzo Live, ils parlent de leurs inspirations, expériences et projets à venir en tant qu’artistes mais aussi en tant qu’amis.

Pozzo Live : Bonjour, vous allez bien ? Alors c’était comment ce petit concert cet après-midi ?

Romain Watson : Bonjour ça va très bien, merci. Bah c’était super, on était sur un petit nuage. On a eu de la chance extraordinaire, c’est qu’on a eu vraiment beaucoup de public. C’est vrai qu’on a eu des moments de communion avec le public. C’est passé trop vite je dirais, trop peu de temps. On aurait pu rester trois heures en fait ! Quand on s’amuse on ne voit pas le temps passer !

Mélanie : C’était très bien, les gens étaient très réceptifs, ils ont vraiment réagi positivement, c’était vraiment bien, un super public !

Pozzo Live: Très rapidement, vous pouvez présenter votre groupe ? Comment vous pourriez définir votre style

Romain Watson : On s’appelle Old Tree’z, on fait de la pop folk tribal, c’est vraiment une incitation au voyage. On a un côté très rythmique, avec des percussions, sur scène, on utilise un djembé congo la moitié du temps. Mélanie a enlevé la caisse claire de sa batterie pour que l’élément soit le Tom bass. Moi, je joue du krin, un instrument vraiment dingue, de l’Ouest.

Mélanie : On a beaucoup de voix. Il y a Moh, la voix principale et beaucoup de chœur aussi. C’est vraiment les deux axes de notre musique.

Moh : l’idée principale, comme disait Watson, c’est vraiment de voyager et on a vraiment voulu travailler avec des sons très ethniques. C’est pour ça qu’on a appelé ça pop folk tribal !

Pozzo Live: Justement, pourquoi cette inspiration tribal ?

Mélanie : On se connait depuis quelques années maintenant, ça vient naturellement, on se rejoint tous les trois là-dessus. La rythmique, c’est la base sur la musique, c’est notre dénominateur commun !

Moh : C’est comme une sorte de retour aux sources, on a l’impression de ressortir quelque chose qui est « terreux », avec les racines.

Watson : Ouais, j’ai pas mieux à dire pour le coup ! On s’est pas posé de question, on a vraiment joué, grâce à nos groupes référents communs. Le projet avec Old Tree’z, c’était surtout de ne pas se fermer de porte. Peut-être, si on avait réfléchi, on aurait pu, se fermer des portes. Au final, on y est allé surtout à l’instinct, c’est cool et le trio fonctionne plutôt bien pour ça aussi. On se dit pas : « on va aller là, on va faire ça ». L’idée c’est de faire de la musique et voir comment on va l’arranger. Watson s’occupe de la tambouille d’arrangements, mais sur la compo’, on essaye vraiment d’être tous les trois. Tout le monde a sa voix et c’est ce qui permet de rendre la musique assez ethnique parce qu’on aime tous voyager ! D’ailleurs, on va bientôt bouger, yay ! Voilà, on veut refléter dans notre musique ce que l’on est aussi. On part vers l’Afrique parce qu’on adore, avec la guitare, c’est très aérien indé.

Moh : Et puis, on est également des amoureux de la musique. Dès que je vois un nouvel instrument, oh j’ai envie de l’essayer, de le tester, je sais pas… C’est mon côté juvénile qui ressort ! Je vais dire : « Oh c’est quoi ça comme instrument, c’est beau ! Ça sonne comment ? »

Watson : Va te mettre à la trompette ! [rires]

Pozzo Live: Vous dites que vous allez bouger ?

Moh : On part en vacances ! [rires] Non, on va faire des tournées pour la sortie de l’album, l’année prochaine. Au mois d’octobre, on va faire une tournée promotionnelle. C’est une chance qu’on a aujourd’hui de jouer au Mainsquare. On a quelques de rodages avant, le set est prêt à tourner. Le 14 août, on a une date à Bray-Dunes, au festival Musique en Crépuscule. À la rentrée, le 13 septembre, le festival Crossroads, à Roubaix. Y a le 26 septembre aussi, sur Paris, il y a plein de dates qui s’ajoutent progressivement, il suffit de consulter la page web.

 // Interview menée par Capucine Renaud pour Pozzo Live \\