[Interview] Skywalker : Jay répond à nos questions !

0
400
Skywalker Band

La semaine dernière, Jay, chanteur du groupe Skywalker, a accepté de répondre à nos questions. Ce groupe, qui prend de plus en plus d’ampleur actuellement, mérite vraiment leur notoriété grandissante tant leur talent est impressionnant. Après la sortie de leur dernier single « Away » vendredi dernier, Jay nous fait le plaisir d’en parler, au même titre que les dernières réalisations du groupe, les projets à venir et leur vision des choses :

 Pozzo Live : Salut Jay, comment ça va ?

Jay : Salut mec, je vais bien, merci de demander ! J’espère que tu vas bien aussi !

PL : Très bien aussi, merci ! Pour ceux qui ne vous connaisse pas, peux-tu expliquer l’histoire de Skywalker ?

Jay : Skywalker est un groupe de cinq musiciens originaires de Prague. Ce n’est pas facile de définir notre son car ce n’est pas super simpliste, mais nous mélangeons beaucoup d’influences metalcore dans du punk rock mélodique ainsi qu’un son pop moderne, créant un mélangeoriginal de post-hardcore. Nous sommes ensemble depuis un certain nombre d’années, mais nous avons vraiment commencé à jouer à travers l’Europe qu’avec notre EP Sugar House, sorti à l’été 2017. Nous essayons d’avoir un impact positif sur la scène musicale alternative, ainsi que dans la vie de ceux qui sont assez généreux pour nous donner de leur temps et de leur attention.

PL : Votre chanson Ignis est plus violente que Justify Me. Vous voulez donner différentes directions et une identité propre à chaque morceau ?

Jay : Avec Ignis et Justify Me, nous avons essayé d’expérimenter une influence plus pop. Cependant, c’est vrai qu’Ignis conserve ce côté plus métal. Nous ne pensions pas nécessairement à la direction à donner, nous avons juste opté pour deux chansons différentes que nous avons vraiment aimé faire, pleinement conscients qu’Ignis fonctionnerait probablement mieux pour la majorité de nos supporters, alors que Justify Me porterait un message très important qui frapperait plus fort au cœur de quelques-uns d’entre eux.

PL : Peux-tu parler du processus d’écriture des dernières chansons ?

Jay : Dans le cas des deux derniers singles, l’un de nous est venu avec l’idée originale, nous nous sommes assis dans notre studio et avons réfléchi à beaucoup de directions et d’idées, en se concertant jusqu’à ce que nous arrivions au point où le squelette de la chanson ait sens pour nous. Nous avons également échangé des idées avec nos coproducteurs (Jonathan Dolese et Mikey Canoy) pour mieux mettre en forme l’âme de ces morceaux.

PL : Away est la dernière chanson du groupe, tu peux nous dire quelques mots dessus ?

Jay : Away est une chanson beaucoup plus heavy que les deux titres précédents, même si vous entendrez certainement certaines similarités (synthés, effets, sons ambiants). Au niveau des lyrics, elle traite d’un autre angle le sujet de l’aliénation et la solitude d’une personne. Cette fois, j’aborde l’histoire d’un ami proche qui a passé la plus grande partie de sa vie à être le clown du groupe d’amis, sans pouvoir être autre chose. Je voulais le soutenir jusqu’au bout dans sa tentative de trouver sa voie. J’ai essayé d’intérioriser sa solitude et d’être là pour lui. Cependant, je me rends compte que c’est lui qui devra au final faire face aux dernières décisions. C’est une chanson très personnelle c’est sûr.

PL : Quelles sont les différentes influences musicales du groupe ?

Jay : Plus jeunes, nous avons tous commencé à écouter du punk rock. Au fil des années, nous sommes tombés amoureux de tout, du nu-metal au rap, et même à la musique pop. Les influences sont multiples. Mais ce qui est sûr, c’est que nos artistes numéros 1 sont Blink 182, Deftones, et sans doute Bring me the Horizon.

PL : Quels sont les futurs projets du groupe ? Vous pensez faire un nouvel Album, ou plutôt continuer à sortir des singles comme avec Ignis, Justify Me et Away ?

Jay : Je pense que maintenant on peut dire que nous sortirons un album plus tard cette année et que tous ces singles en feront partie. Nous avons une énorme tournée en tourbus avec Deez Nuts. Une fois le disque sorti, nous viserons une tournée headline.

 PL : Avec How Do You Sleep, vous envisagez de faire plus de reprises ?

Jay : How Do You Sleep était un défi auquel nous voulions simplement faire face. Nous aimons Sam Smith et son message, et avons beaucoup aimé jouer avec ce son ! Quand We Are Triumphant nous a demandé de faire partie de leur compilation, c’était une évidence ! Il y a environ deux ans, nous avons également reprit Afterlife de Avenged Sevenfold pour une compilation publiée par le magazine britannique Metal Hammer. C’était amusant ! À l’avenir, nous nous concentrerons davantage sur notre propre production.

Skywalker

PL : Qu’est-ce que tu penses de l’industrie de la musique aujourd’hui ?

Jay : C’est un secteur où il est difficile d’exister, et cette partie « industrie » peut parfois sembler un peu hostile. Cependant, quel que soit votre champ de compréhension des réseaux sociaux, des plateformes de streaming et de tout ce qui est en ligne, même dans la musique rock moderne, l’accent est mis sur les concerts et l’authenticité de votre art. Nous devons donc tous nous assurer que nous ne perdons pas notre perspective. C’est un énorme défi !

PL : Pour toi, est-ce que la musique est un moyen d’aider les gens ?

Jay : Ça diminuerait la partie artistique. Avant tout, c’est une façon pour moi de m’exprimer et de créer. Donc, logiquement, je veux surtout que les gens aiment ma musique pour ce qu’elle est. Mais de toute évidence, en essayant d’avoir un impact positif sur les gens, je suis époustouflé par la réponse personnelle et très positive de certaines personnes. C’est vraiment génial et touchant.

PL : Tu peux dire un mot sur votre prochaine tournée Européenne avec Deez Nuts ?

Jay : C’est un rêve qui devient réalité, la première tournée en tourbus de Skywalker et une formidable opportunité ! Nous allons voyager dans toute l’Europe. Donc assurez-vous de checker les dates sur www.skywalkerband.com et prenez vos billets tant qu’il est encore temps !

PL : Quelle est la chanson que tu préfères jouer en live ?

Jay : Ignis.

PL : Tu as une anecdote de tournée ou une histoire marrante que tu peux nous raconter ?

Jay : Crois-moi, les trucs amusants que nous faisons, ce n’est pas des choses partager avec les gens, nous sommes bien trop grossiers !

PL : Est-ce que vous vous fixer des objectifs avec le groupe ? Comme jouer dans des pays ou des endroits en particulier ?

Jay : Nous ne croyons pas vraiment aux objectifs. On va plus parler d’ambition. Et nous avons pour ambition de continuer à travailler très dur, en restant actif à la fois en studio et sur la route. Nous aimerions évidemment retourner en Asie assez rapidement, mais en attendant, nous voulons nous assurer que notre musique est entendue et, comme tu le dis, aide les gens.

PL : Quel artiste ou groupe devrions-nous interviewer ensuite ?

Jay : Si vous cherchez quelque chose de formidable qui vient d’où nous venons, checkez Glad for Today!

Un grand merci à Jay pour sa gentillesse et son temps accordé aux questions ! Rappelons que Skywalker sera de passage au Gibus de Paris le 20 mars et à L’embarcadère de Montluçon le 21 mars.