Le Bal Des Enragés a frappé fort à Toulouse

0
1193

Nous étions présent Jeudi 2 Mai pour le concert du Bal Des Enragés au Bikini à Toulouse2h30 de show d’une intensité rare, des litres de sueurs, et des décibels au compteur, voici notre Live Report pour vous raconter tout ça!

C’est Les Idiots qui ouvrira le bal ce soir. Enfin ils n’ont pas ouvert le Bal, mais ils ont ouvert la soirée quoi! Ils joueront ainsi trois gros quarts de leur musique typée chanson française. Mais pas n’importe quelle chanson française, une chanson française engagée et humoristique. Tout pour nous plaire donc. Allant de la décapitation d’une Barbie, à Lemmy (de Motörhead), des handicapés à une critique des militaires, les chansons alternent entre chanson purement humoristique et chanson engagée (toujours avec des pointes d’humour). Le public est hilare, le chanteur (également chanteur d’Opium du Peuple) n’hésite pas à prendre la parole pour faire des blagues avec nous. Le temps passe vite et Les Idiots arrivent déjà à leur dernier morceau, sous les applaudissement unanimes du public! Une très bonne première partie!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédit Photo: David Torres

C’est maintenant au tour du Bal des Enragés d’entrer en scène. Une entrée en scène très poétique. Une femme seule sur scène danse avec des espèces de tissus très amples et flottants, donnant un côté aérien à la scène. Puis on entre dans le vif du sujet avec Salut à Toi des Berurier Noir! Tous les musiciens se retrouvent donc sur scène à chanter en chœur cet hymne du punk français.  Et c’est parti pour 2h30 de show intense. Du fait du très grand nombre de musiciens présents (une vingtaine), seuls une partie d’entre eux est présent sur chaque morceau. Ainsi, les morceaux s’enchaînent à une vitesse folle, car il n’y a pas besoin d’attendre que les musiciens soient prêt: ils ont eu tout le morceau précédent pour se préparer! Il n’y aura donc que très peu de pauses pendant ce concert.

Niveau setlist, on trouve de tout: Mano NegraBeatles, Rage Against The MachineLes SheriffsACDC, et encore beaucoup d’autres. Tous les morceaux sont joués avec une énergie folle, comme le dit si bien Kemar, chanteur de No One Is Innocent, « c’est 2h30 de transe sur scène chaque soir« . Le seul morceau calme sera Hurt de Johnny Cash. Tous les autres seront tous plus énervés les uns que les autres. Chose particulièrement appréciable, le fait d’avoir parfois jusqu’à 3 guitares sur un morceau donne plus de profondeur au son. Sans compter, évidemment, que chaque musicien joue avec un son « metal » et agressif. Certains morceaux seront donc boostés, en comparaison à leur version originale. C’est la cas par exemple de I Love Rock’N’Roll de Joan Jett, qui aura droit à une seconde jeunesse!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédit Photo: David Torres

Dans la foule, c’est l’effervescence. Et ça pogote dans tous les sens. Il y aura un Wall of Death sur Bullet In The Head de Rage Against The Machine (immortalisé en vidéo à la fin de cet article!). On est autant en transe que les musiciens sur scène d’ailleurs. Beaucoup de sueur et de cris ont permis de mettre une ambiance de feu pour cette super date au Bikini! On se prend d’ailleurs vite au jeu au début de chaque morceau d’identifier chaque musicien sur scène! Il faut dire que ça change tellement… On peut être vite perdu!

Le groupe jouera une quarantaine de morceau au total, et terminera sur un Vive le Feu des Berurier Noir absolument endiablé! Tout le monde sur scène chantera à tue-tête, le public de même, l’ambiance est à son paroxysme! VX, chanteur des Punish Yourself, relancera d’ailleurs le groupe pour un dernier morceau, qui n’avait pas l’air d’être prévu dans la setlist, mais que je n’arriverai pas à reconnaître tant tout le monde crie. On aura donc droit à quelques minutes de plus avant que tout le monde quitte la scène, en sueur, essoufflé et heureux.

J’ai beaucoup apprécié l’énergie des musiciens tout au long de la soirée. Il y a eu quelques moments fort, comme quand Poun, chanteur de Black Bomb A, est monté debout porté par le public. Ou encore quand Niko, chanteur/guitariste de Tagada Jones, est monté debout sur la barrière de sécurité et a chanté pendant presque un morceau entier. Bref, on rentre à la maison avec pleins de bons souvenir dans la tête, et pleins de décibels dans les oreilles!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédit Photo: David Torres

Et voici la-dite vidéo promise un peu plus haut :

Setlist :

  1. Salut à Toi (Bérurier Noir)
  2. Territorial Pissings (Nirvana)
  3. Too Drunk To Fuck (Dead Kennedys)
  4. Ronde de nuit (Mano Negra)
  5. Anarchy en Macronnerie (variante de Anarchie en Sarkozy de Lofofora)
  6. Rock & Roll Queen (The Subways)
  7. Helter Skelter (The Beatles)
  8. Ace of Spades (Motörhead)
  9. Sugar (System of a Down)
  10. City of Angels (The Distillers)
  11. La Bière (Les Garçons Bouchers)
  12. Jour de chance (Les Rats)
  13. Blitzkrieg Bop (Ramones)
  14. Dancing with myself (Billy Idol)
  15. Just One Fix (Ministry)
  16. New Noise (Refused)
  17. Roots Bloody Roots (Sepultura)
  18. Medley (Metallica)
  19. Hurt (Nine Inch Nails)
  20. Give It Away (Red Hot Chili Peppers)
  21. Bullet in the Head (Rage Against the Machine)
  22. Hate to Say I Told You So (The Hives)
  23. All My Friends Are Dead (Turbonegro)
  24. Lonely Boy (The Black Keys)
  25. La Révolution (Les Frères Misère)
  26. Medley (Les Sheriff)
  27. Step Down (Sick of It All)
  28. Bro Hymn (Pennywise)
  29. UK 82 (The Exploited)
  30. Riff Raff (AC/DC)
  31. I Love Rock ‘n’ Roll (Joan Jett)
  32. White Riot (The Clash)
  33. Cayenne (Parabellum)
  34. If the Kids Are United (Sham 69)
  35. Antisocial (Trust)
  36. Vive le feu (Bérurier Noir)