[Live Report] 1re date parisienne réussie pour les Russes de Shokran !

0
213

Le groupe russe Shokran s’est produit le 30 mai 2019 sur la scène du Gibus Live à Paris dans le cadre de sa tournée européenne.

La scène du Gibus Live accueille en cette soirée un beau plateau placé sous le signe du métal progressif, avec en entrée trois groupes français, et en plat de résistance le groupe Shokran. Pour leur première scène parisienne, les Russes sont accompagnés par Mahara, Nakht et The Dali Thundering Concept qui se chargeront de réchauffer l’atmosphère avant le passage de la tête d’affiche.

À l’heure du passage de The Dali Thundering Concept, dit TDTC, la salle est déjà très bien remplie, et le groupe s’attire les faveurs du public avec son djent/deathcore progressif percutant. Le public est chaud et se donne à cœur joie dans les pogos et autres mosh pits sans se faire prier. Les morceaux s’enchaînent sans baisser d’intensité pour le plus grand bonheur des amateurs du genre.

Entre ensuite le groupe tant attendu Shokran, sur une intro instrumentale qui donne le ton de la soirée. Le chanteur Andrew Ivashchenko lance définitivement les festivités avec deux titres de leur précédent album « Exodus » avant d’enchaîner sur le nouveau.

Si « Exodus » faisait clairement la part belle aux sonorités orientales, aux envolées orchestrales dignes de productions cinématographiques et aux mélodies enchanteresses associées à des riffs incisifs, le dernier album « Ethereal » montre quant à lui le côté plus progressif et brutal du groupe, tout en conservant la part mélodique. Leur dernier single « Golden Pendant » sorti le 18 mai dernier propose quant à lui une introduction presque pop au piano, et une atmosphère éthérique qui tranche avec les intenses riffs des guitares.

Andrew alterne chant clair et saturé avec aisance, et se donne à fond dans chacun de ses morceaux. Dommage que le volume de son micro n’ait pas été mis plus en avant afin de profiter des prouesses vocales de l’excellent chanteur qui assure ici une performance intense et solide.

Andrew semble particulièrement touché par le chaleureux accueil réservé par le public parisien venu en nombre ce soir, donnant lieu a plusieurs échanges entre le chanteur et la salle, notamment sur la sympathique moiteur qui s’y est installée. À l’aise, le chanteur s’adonnera à quelques slams, et nous gratifiera d’une leçon de russe express avec l’expression « Zeabis » que l’on peut traduire par « fucking awesome ». Le public reprendra d’ailleurs le slogan de son propre chef plus tard dans la soirée.

Pas de doute, le groupe Shokran était bel et bien attendu par le public parisien et les vrais fans étaient au rendez-vous pour cette première date, qui ne sera sûrement pas la dernière. Le chanteur ne manquera pas de souligner ce fan au premier rang qui connaît et chante chacune des paroles des chansons de la formation russe.

Véritable maestro, le guitariste et compositeur à l’origine du projet Dmitry Demyanenko enchaîne ses solos sans accroc sur sa 7 cordes Lepsky Element 7 Matte Pearl, made in Russia. Ses mélodies et ses solos arabisants sont un régal pour les oreilles et ont ce petit supplément d’âme au-delà de la technique comme sur le magnifique « And the Heavens Begin to Fall » qui nous transporte dans l’univers du musicien passionné d’Égypte antique. Originellement chanté en duo avec Lauren Babic, sa partie a été ôtée laissant ainsi plus de place au guitariste pour briller.

Le groupe terminera son set avec le titre tant attendu « Creatures from the Mud » single extrait de l’album « Exodus ». Une dernière occasion pour le public de s’adonner aux traditionnels mosh pits et de reprendre le refrain en chœur.

Fin du concert sous les ovations du public. Le chanteur se rendra ensuite au stand merchandising pour prendre le temps d’échanger avec les fans ravis, et aura même la gentillesse de nous écrire au dos d’un poster de promotion de leur dernier album la setlist d’une soirée mémorable :

Article et photos par Stela Estrela.

Merci à Nebula Productions, au Gibus Live et aux membres du groupe Shokran, pour leur gentillesse et leur disponibilité.

Découvrez le dernier single de Shokran « Golden Pendant » issu de l’album « Ethereal »