[Live Report] Airbourne cassent la baraque à la Cigale !

0
406

Ce dimanche 20 octobre, nous avons pu assister au concert à guichet fermé d’Airbourne, et les australiens n’étaient pas là pour rigoler ! Pendant plus d’une heure le hard rock a déchaîné les parisiens au point d’en faire trembler les murs de la Cigale ! Récit d’un concert fou !

Pour entamer les hostilités, le hard rock un peu garage de Supersuckers ravira tous les fans présents, avec un style ressemblant beaucoup à Motörhead, notamment vocalement. Avec un set de 45 minutes, le groupe fondé en 1988 séduit tout le monde, et repart sous les acclamations.

Mais ce soir, c’est Airbourne qui est attendu au tournant ! 20h15, la musique de Terminator 2 présage du lourd ! Et lorsque Joel O’Keefe bondit sur scène, la folie s’empare du public de la Cigale ! Raise The Flag met une ambiance de fou, et les premiers pogos se forment, nous laissant douter de la capacité des crash barriers de résister à un tel déchaînement ! Joel O’Keefe demande qui était là la veille, et promet un show encore plus électrique !

Les lumières sont très bien gérées sur scène et renforcent l’énergie du groupe. La chaleur monte dans la cigale alors qu’un wall of death se forme ! La scène est apocalyptique mais hautement jouissive ! Joel se met alors à jouer dans la foule et ouvre une bière comme à son habitude : avec le crâne ! Tout est très bien rôdé, comme toujours avec Airbourne. Too Much Too Young Too Fast, Back In The Game, Girls In Black… Tous les hits y passent, ainsi que les nouveaux Boneshaker et Burn Out The Nitro, issus de leur nouvel album à paraître, le très bon Boneshaker !

Vient ensuite l’heure de Live It Up, et de sa sirène annonçant une pluie de bière ! Les pintes sont lancées dans le public et attrapées tant bien que mal par les fans assoiffés. 21h35, Joel O’Keefe joue un solo au balcon, devant les yeux ébahis des fans à proximité, et la voix de Joel O’Keefe ne faiblira que sur le dernier morceau le légendaire Runnin’ Wild ! Et on le comprend, les fans aussi n’ont plus de voix à force de gueuler et de pogoter ! On observera que cette fois le groupe aura joué 1h30, ce qui est une nette progression par rapport aux 1h10 de la tournée de 2016 ! En tout cas ce show aura marqué les esprits des fans qui en discutent tous le sourire jusqu’aux oreilles même sous la pluie, et ça, c’est beau !