[Live Report] Perdu dans une soirée Dubstep en compagnie de Dirtyphonics à Toulouse!

0
565

Après avoir passé un début de soirée avec Betraying The Martyrs et Mass Hysteria, je reste en compagnie de mes amis de chez Regarts qui proposent une soirée dubstep toute la nuit, toujours au Bikini! Rester de 20h à 5h du matin dans la même salle et passer de metal à dubstep était une expérience originale que j’ai adoré!

Je rentre dans la salle a la fin du set du premier artiste. Un mélange de dub un peu ragga avec des basses vrombissantes, sympa mais trop court pour pouvoir en juger. Le premier artiste que je verrai donc ce soir sera Answerd. Ce DJ et musicien parisien mélange la dubstep avec le metal à merveille, et au final, la transition avec Mass Hysteria se fait facilement! Nous aurons donc droit à de lourds breaks électro qui feront headbanguer l’intégralité du public. Et entre ses passages électro, histoire de finir de détruire les cervicales de tout le monde, Answerd balancera des drops metal voir black metal où il screamera dans son micro tel un chanteur norvégien! Le mélange est audacieux mais diablement efficace et me conquis définitivement!

On enchaîne donc sur Wooli, qui proposera de la dubstep particulièrement agressive et bruitiste. Alors oui, je ne suis pas un expert en la matière, je m’excuse par avance pour les appellations foireuses des styles! Pas d’extravagances type metal, dub, ou encore ragga, juste tout ce qu’on attend de la part d’électro violente! Je suis un peu moins fan du style mais je passe tout de même un bon moment!

Arrive enfin le moment tant attendu, Dirtyphonics LIIVE à Toulouse pour tout casser! Après avoir installé des lasers et des machines à étincelles sur scène, le show peut commencer. Et bordel quelle claque! Dirtyphonics propose un show de haute volée dû notamment au grand écran qui diffuse des images très tape à l’œil, mais aussi aux jeux de lumières des stroboscopes, lasers, étincelles et tout autre effet visuel. On retrouvera d’ailleurs dans leur show quelques passages metal, soit remixés à la sauce dubstep, soit laissés tels quels pour satisfaire les quelques metalleux perdus dans le public! Petite anecdote marrante au passage, j’ai croisé Mouss, chanteur de Mass Hysteria, dans le public. En effet, il était resté après son concert pour assister à la soirée! Il m’a d’ailleurs appris que Dirtyphonics avait composé des passages électro sur certains vieux albums de Mass Hysteria! De retour au show et franchement, on ne s’ennuie pas une seconde. D’un côté la musique hyper énergique, de l’autre l’aspect visuel et scénique du show, on ne sait plus où donner de la tête! Le show se termine sur un final dantesque qui fera trembler les murs du Bikini!

Je ferai malheureusement l’impasse sur les derniers artistes car mon corps commence sérieusement à ne plus assumer ce double concert Mass Hysteria Dirtyphonics de 20h5h! Cependant, malgré la fatigue, j’ai adoré cette soirée et recommande vivement d’assister aux autres soirées organisées par Regarts! Et quelque chose me dit qu’on remettra ça bientôt…