[Live Report] Fever 333 se déchaîne au Trabendo

0
245

Ils ont remplis la Maroquinerie au lendemain de leur prestation au Hellfest en juin dernier. Fever 333 revient pour un Trabendo complet également, pour cette soirée du samedi 9 novembre 2019.

Ce soir, comme à la Maroquinerie, il n’y aura pas de première partie pour mettre la foule dans le bain. En sachant ce qui nous attends on se dit qu’il aurait été bien de s’échauffer un peu. On patiente donc deux heures dans la salle avant que le concert démarre, mais au vu des températures extérieures on préfère être à l’intérieur.

21h les lumières s’éteignent, une bande son démarre. Des lumières sur scène s’allument, on aperçoit les silhouettes du groupe à travers un drap blanc étendu devant nous, qui fini par dévoiler les musiciens, démarrant Made in America.

Il ne faut pas longtemps à la foule pour se chauffer et démarrer un pogo énergique. L’énergie ne se perdant pas sur Only One (l’outro de la chanson Prey For Me/3)

Jason Aalon Butler nous demande de prendre soin des uns des autres, d’une manière générale et en particulier ce soir quand des gens se font porter par le public. Il nous annonce qu’il va être papa pour la deuxième fois en mars et nous demande de faire attention à nos choix futurs pour que la planète reste un endroit vivable pour ces deux enfants.

Après One Of Us, le trio en reprend en partie le titre Brain Stew de Green Day, avant de rendre hommage à sa ville d’origine, Inglewood.

Sur Animal on voit le guitariste Stephen Harrison grimper sur un des ampli de la salle, ce qui a pour effet de donner encore plus de fougue à une foule déjà bien électrique. Puis sur Trigger c’est au tour du chanteur de donner de sa personne. Il va aller faire son troisième bain de foule de la soirée, jusqu’à arriver au milieu de la salle. C’est là que Jason s’installe sur un piano situé dans le public, et où il interprète une version acoustique de la balade Am I Here?

Burn It donne un regain d’énergie au public, qui attendait fortement cette chanson, avant le rappel. L’audience est encore à fond et les américains reviennent jouer We’re Coming In où le chanteur, allant grimper aux barres de spots au plafond, fini par y emmêler le fil de son micro en redescendant.

Après The Innocent, Jason accroche sur scène un drapeau français au nom du groupe, signé par les fans dans la file d’attente avant l’ouverture. Puis le groupe fini son set avec Hunting Season.

Le trio américain était en forme une fois de plus, et ravi d’être à nouveau présent en Europe, si peu de temps depuis leur dernier passage. Fever 333, un groupe plein d’énergie, qui nous en laisse très peu à la fin de la représentation. On regrettera simplement la courte durée du set, 1h15 sans même une première partie. On reste un peu sur notre faim, vivement leur prochaine tournée.

Setlist :

1. Made in America
2. Only One
3. Out of Control
4. One of Us
5. Brainstew (Green Day cover)
6. Inglewood
7. Walking in My Shoes
8. Animal
9. Trigger
10. Am I Here? (piano version)
11. Burn It
Rappel
12. We’re Coming In
13. The Innocent
14. Hunting Season

Report : Gaël ; Photos : Charles