[Live Report] Un show magistral des Growlers à l’Aéronef

0
387
Growlers

On en a déjà parlé ici. Le 19 février, The Growlers était de passage à L’Aéronef de Lille ! Pozzo Live y était, une soirée qui avait du chien !

SUO 

En première partie, le ton est donné avec le groupe new-yorkais SUO. La chanteuse Saara Untrach-Oakner (de BOYTOY) est une bombe d’énergie (sexuelle), vêtue d’un corset sous sa veste enflammée au nom du groupe. Côté son, il y a de quoi se trémousser ! Une ambiance familière sans l’être puisqu’on a l’impression d’être en face de Lou Reed, Brian Eno, ou encore Patty Smith. Un melting-pot de tous ces artistes qui ont fait la renommée de New York. 

Pourtant, la force du groupe vient de son ensemble. En effet, les autres membres bougent pas mal et apportent une harmonie qui engouffre dans cette ambiance Coney Island Baby. 

C’était réellement une première partie de qualité, à suivre.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

The Growlers

La salle se remplit de plus en plus, on a bien fait de se mettre devant à l’avance ! Les majestueux Growlers s’installent avec quelques mots du chanteur Brooks Nielsen qui prend la température. 

Trèves de bavardages, on commence fort avec Night Ride ! Le public s’emballe, nous aussi. On enchaîne avec Orgasm of Death, Nevaeh, et Dope on a Rope. La qualité du show est bien là, l’interaction avec le public est appréciable. Le chanteur a même des groupies à ses pieds qui sont assez franches, dira-t-on. 

Le groupe jouent des morceaux de tous les albums. Dans le public, tout le monde attend avec impatience Chinese Fountain ! Brooks demande un peu de patience. En même temps, on devine une pure ambiance grâce à ce titre. 

Le groupe est sympa, il attise l’énergie du public comme il se doit. On n’arrête de danser seulement quand la musique l’autorise, comme avec When You Were Made ou Black Memories. Sinon, les bras se lèvent et se balancent lentement pour One Million Lovers ou Love Test.

Aux côtés de nos chers groupies, les gens commencent à faire des pogos, du crowd surfing. Il y a même un mosh pit qui se forme pour que le public fasse son propre show, au rythme du groupe avec Pet Shop Eyes ou Empty Bones. L’ambiance est à point culminant, pourquoi ? Vacant Lot, Feeling Good et City Club sont joués ! 

Quand on pense que cela ne peut pas être mieux, CHINESE FOUNTAIN arrive enfin. Le public est on fire et rappelle avec insistance le groupe qui jouera Shadow Woman, I’ll Be Around et Tuff (Going Gets Tough) pour finir le show comme des « rock-stars ».

Voici la setlist de l’Aéronef :

C’était un show magistrale qui vaut vraiment le coup ! On remercie l’Aéronef pour l’organisation et sa prog’ d’excellence.  

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photographie : Guillaume Caudrelier