[Live Report] Heilung a fait planer l’Elysée Montmartre !

0
353

Mercredi 20 novembre dernier nous avons pu assister au rituel des chamanes de Heilung. Dans le cadre de la tournée de leur dernier album, Futha, ils étaient accompagnés de Mira Ceti en première partie. Et cette soirée aura été pour le moins atypique pour un concert. On vous raconte tout ça !

On commencera par Mira Ceti, devant laquelle se masse déjà une belle foule qui semble à fond dans le concert, nous rappelant que nous ne sommes pas là à un concert de metal mais bien de musique folklorique. Au niveau de la musique, Mira Ceti joue dans la même cour que Heilung, mais y apporte des nappes électroniques modernes, donnant un mélange étrange d’ancien et de nouveau dans une danse chamanique, le tout dans de somptueux costumes. Le public sera réceptif mais impatient de voir Heilung, tout comme nous !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le public est en transe, il est temps pour Heilung de prendre le relais sur scène. Après une cérémonie d’ouverture, le groupe opte pour une représentation chronologique de ses morceaux. On aura donc le droit tout d’abord à quatre morceaux de leur premier album, Lifa, puis à cinq de Futha. C’est un choix un peu étrange d’enchaînement, mais qui colle bien. Comme toujours avec Heilung, les costumes sont impressionnants et on a le droit à beaucoup de prestations d’acteurs rejouant des rituels de l’époque viking, devant le groupe jouant à la perfection ses morceaux atmosphériques et envoûtants. L’acoustique de l’Elysée Montmartre renforce d’ailleurs l’impression d’assister à un événement exceptionnel (bien que son cadre moderne contraste quelque peu avec l’image de Heilung).

Pendant tout le concert, le public est comme en transe et interagit énormément avec le groupe, tout en étant parfaitement concentré sur ce qui se passe sur scène. On a affaire à un public de passionnés, et ça fait plaisir à voir ! Sur le single Norupo, la réaction du public est d’ailleurs exceptionnelle ! On a l’impression d’être presque devant une secte ! Les figurants s’enchaînent sur scène entre rituels païens et scènes de bataille. Le spectacle est total et on est clairement impliqué dans ce réel aperçu du passé nordique. Malheureusement après une heure de concert, Heilung s’arrêtent, le concert s’est terminé sur Hamrer Hippyer, seulement le dixième morceau de cette soirée qui s’est terminée bien trop vite.

Ce fut court mais intense, et on a déjà très hâte de les revoir au Motocultor Festival en août 2020 !

Ce diaporama nécessite JavaScript.