[Live report] Keane fait son retour à la Maroquinerie

0
363

Cela fait bientôt 6 ans que Keane avait annoncé faire une pause, 7 ans depuis leur dernier album. Et voilà qu’est communiqué la sortie d’un nouvel album pour le 20 septembre 2019 et un concert à la Maroquinerie en ce 24 juin 2019, seulement deux semaines avant celui-ci.

Certains ont accès aux préventes en ayant pré-commandés le nouvel album, et les nombreux autres voulant une place dans la petite Maroquinerie se sont rués sur l’ouverture de la vente. Tout ceci cumulé donne une vente sold-out à 10h après une ouverture à 10h ..

Les quelques 500 chanceux à avoir eu une entrée rentrent sans se presser dans la salle parisienne. Et pour cause, aucune première partie n’est prévu, le show ne démarrant qu’à 20h45.

Le public et les artistes néanmoins sont tous à l’heure. La salle est pleine à craquer quand les musiciens rentrent sans grande introduction particulière, ni musique. Ils s’installent, nous demande si ça va, et c’est parti pour Bend and Break.

Silenced by the Night et On the Road, repris en chœur par le public, suivent de près. Les deux chansons sont extraites de l’album Strangeland qui, avec le classique Hopes and Fears, sera le plus représenté de ce soir. We Might as Well Be Strangers et Neon River confirment cette tendance.

C’est le moment de The Way I Feel, premier extrait de l’album à venir, Cause and Effect, déjà disponible à l’écoute. Ce ne sera pas le seul de la soirée. Keane à choisi de profiter de ce concert intimiste pour tester ses nouvelles partitions.

Spiralling et Bedshaped précèdent à une nouvelle chanson inédite, Chase the Night Away. Et c’est You Are Young qui reprend la suite, extrait de Strangeland.

Le public est heureux de retrouver ses artistes après tant de temps. Et il a répété ses classiques. Les premières notes de This Is the Last Time sont directement reconnus et la chanson est reprise de plus belle par la foule.

Au-delà des classiques nous avons droit à des inédits, tellement inédits que c’est la première version live qu’interprète Keane ce soir. C’est le cas de Strange Room, que l’on pourra retrouver sur le prochain album en septembre.

Le chanteur Tom Chaplin précise à quel point il est étonnant mais plaisant de jouer dans une si petit salle, si près de son public. Il taquine les français en disant que ces derniers adorent une insulte pour décrire les britanniques. « rosbeef ? Yeah we are rosbeef ! ». Certains spectateurs plaisantent en surenchérissant « we are frogs ! ». Tout le monde s’amuse de cet échange de clichés outre-Manche.

Après Nothing in My Way, le combo présente une nouvelle composition inédite, Love Too Much. On en commencerait à regretter que l’album ne soit pas déjà sortit pour connaitre les chansons.

Pour My Shadow, le frontman se fait apporter une guitare pour accompagner ses collègues de scène.

Le concert arrive à son terme et voilà les chansons que le public se languissait d’entendre. Les deux classiques de Keane, de l’album Hopes and FearsEverybody’s Changing et Somewhere Only We Know font chanter la foule qui n’attendait que cela.

La première chanson du rappel, Stupid Things, est également une chanson interprétée ce soir pour la première fois, que nous sommes chanceux.

Crystal Ball est jouée juste avant le très plaisant Sovereign Light Café qui termine ce show très réussi et apprécié.

Un retour gagnant pour Keane, qui nous promet de revenir très prochainement dans une salle plus imposante. La date serait déjà arrêtée d’après le chanteur, qui ne souhaite malgré tout pas nous la donner. Espérons juste que ce prochain concert permettra à tous les malchanceux d’avoir une seconde chance de voir leurs idoles sur scène.

Setlist :

1. Bend and Break
2. Silent By The Night
3. On The Road
4. We Might as Well Be Strangers
5. Neon River
6. The Way I Feel
7. Spiralling
8. Bedshaped
9. Chase the Night Away
10. You Are Young
11. This Is The Last Time
12. Is It Any Wonder?
13. Strange Room
14. Nothing In My Way
15. Love Too Much
16. My Shadow
17. Everybody’s Changing
18. Somewhere Only We Know
Rappel
19. Stupid Things
20. Crystal Ball
21. Sovereign Light Café

 

Live report + photos : Gaël