Live Report : Trollfest, Turisas et Korpiklaani au Krakatoa (33) !

0
655

Jeudi 28 Février 2019 : jour de soirée étudiante sur la région bordelaise, dernier jour du mois… Mais ce soir-là, votre live reporter et photographe a préféré faire son concert hebdomadaire dans la belle salle du Krakatoa à Mérignac (33) ! Au programme de la soirée : Trollfest, Turisas, puis Korpiklaani. Sortez les cervoises, capes en peau de bête, épées et autres boucliers : voici le live report de la soirée !

 

Micros ornés de ballons et festival de couleurs sont de mise avant même l’entrée sur scène du premier groupe. Trollfest ouvre le bal dans une salle à moitié remplie, mais l’ambiance est là. Les musiciens se sont parés de leurs plus belles robes de princesses, chaussures lumineuses et couronnes tout droit sorties des plus mignons contes de fée. Le groupe joue sa célèbre version de Toxic de Britney Spears au début du set pour annoncer la couleur : un groupe déjanté, festif, explosif, mais restant précis et technique !

Durant son passage sur scène, le groupe enchaînera les notes d’humour. Dans un premier temps, Trollmannen nous… trolle… en annonçant une balade. Résultat : le groupe joue son morceau le plus violent ! Ensuite, c’est une tentative de record qui prend place sous nos yeux ébahis : la plus grande queue-leu-leu du monde est demandée. Il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour qu’un guitariste ne saute dans la foule pour mener la chenille. De la fosse à la terrasse extérieure, en passant par les bars, les toilettes et la régie… Le spectacle est hilarant, mais d’après les comptes de notre huissier, le record est invalidé. Les musiciens enchaînent les danses sur scène, en duo ou en solo (danse du backpack kid), dans une ambiance festive, chantante, et chaleureuse.

Le set se termine dans un climat convivial, et le groupe prend quelques minutes pour prendre des photos avec le public autour d’un verre (ok, j’avoue, j’ai aussi craqué pour la photo).

 

 

Après quelques gorgées de cervoises, et une fois les derniers retardataires arrivés, la soirée continue avec le groupe Turisas. Fondé en 1997 en Finlande, le groupe nous plonge dans un univers épique, viking, en immersion dans le forklore nordique.

Sur scène, le groupe associe maquillages rouge sang et noir, guitares électriques, et poésie. Quel bonheur d’entendre un violon dans un groupe de metal ! Le groupe joue des titres phares tels que Stand Up And Fight, ou encore Rasputin (reprise de Boney M), mais nous propose aussi une balade riche en émotion lors du set : les membres assis sur des chaises pour jouer, en arc de cercle, comme s’ils nous contaient simplement une histoire. Turisas nous a fait plonger dans son univers en un rien de temps et je vous assure que ce n’est pas facile d’en sortir ! Entre récits de guerres, ode au courage et impression d’incarner le personnage principal d’un conte épique, le public est revigoré.

Les cures de Turisas devraient-elle être remboursées par la Sécurité Sociale ? L’équipe de Pozzo Live mène l’enquête et reviendra bientôt vers vous pour plus de précisions

 

Enfin, le dernier groupe s’avance. Korpiklaani entre sur scène dans une salle comble. Depuis 1993, le groupe de folk finlandais évolue dans un univers mêlant forêt finlandaise, légendes, nature et… alcool ! Le public français est fidèle à l’apéro, et sait reconnaitre les groupes qui lui parlent des plaisirs de la vie. Il n’y a qu’à voir les tshirts parmi la foule : une grande majorité du public est venue pour eux !

Le set commence sur un petit rythme avec notamment A Man With A Plan, mais dès la moitié du set, l’ambiance décolle ! Les premiers pogos et circles pit de la soirée se forment, s’enchaînent, et certains fans se laissent même slamer sur la foule.

Le set se termine avec 2 titres mythiques de la musique metal : Beer Beer et Vodka. Summum de l’ambiance et des mouvements de foule. Le groupe accueille les membres de Trollfest pour partager ce moment, et c’est dans un climat bon enfant, sincère et festif que la soirée se clôture.

 

Courrez prendre vos places pour le prochain passage du trio nordique près de chez vous. Je dois vous avouer que cette soirée fait un grand bien au moral, décrasse les articulations, fait travailler les cordes vocales et fait surtout récupérer des points de vie !

 

Merci au Krakatoa pour l’accueil, et merci aux trois groupes pour leur bonne humeur et leurs prestations !