[Live Report] Venom Inc au Brésil le 02/02 : It’s Only Black N’ Roll But I Like It

0
1567

[Live Report] Venom Inc au Brésil le 02/02 : It’s Only Black N’ Roll But I Like It

Etant actuellement en train de finir mes études à Belo Horizonte au Brésil, j’ai eu le plaisir de voir Venom Inc sur leur tournée sud-américaine. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’était une claque !

A mon arrivée une heure avant le concert, je surprends le groupe allant vers l’hôtel en attendant le concert. Le trio me salue, prend une photo avec moi et m’offre un médiator avant de s’en aller vers l’hôtel. J’étais étonné de voir que le public brésilien arrive généralement très tard au concert : nous étions 5 à entrer à l’heure d’ouverture. Après une fouille rapide, je me retrouve au premier rang. Une heure trente d’attente plus tard le groupe traverse tranquillement la foule et monte à la cool sur scène pour commencer le show.

La chose qui m’a le plus surpris est l’aspect « système D » que cette salle de spectacle avait. Un seul technicien sur le bord de la scène et un seul roadie pour Venom Inc.

Le concert commence sous une lumière verte qui restera tout le concert, et le groupe est en grande forme ! Le groupe entame les hostilités sur le single Metal We Bleed de leur dernier album, Avé, sorti en 2017. Tony « Demolition Man » Dolan massacre sa basse dès les premières notes et Jeff « Mantas » Dunn sort des riffs dignes de Motörhead sur le rythme effréné de Jeramie « War Machine » Kling qui se révèle être un des batteurs les plus expressifs que j’aie jamais vu sur scène ! La voix rauque et puissante de Tony Dolan retentit, et le public est à fond dès les premières notes !

Le public brésilien se révèle d’ailleurs être un public très réceptif mais très respectueux. Pas un seul mouvement de foule, malgré l’énergie démontrée par Venom Inc et reflétée par celle du public qui s’époumone !

Une avalanche de classiques de Venom s’abat ensuite sur le Mister Rock : 14 titres de la grande époque du groupe seront joués (pour seulement 3 d’Avé). Welcome To Hell est même jouée en troisième pour terminer de chauffer à blanc le public après Die Hard. Toutes les interprétations sont parfaites, bien qu’on entende plus la basse que les autres instruments (premier rang face à l’ampli oblige). Tony Dolan est d’ailleurs je pense un des bassistes les plus bourrins et rapides que j’aie vu. Il enchaîne les riffs tel un Lemmy Kilmister plus rapide et plus violent. Toujours souriant le groupe distribue les claques musicales pendant plus d’une heure : Carnivorous, Parasite, Warhead, les titres s’enchaînent jusqu’à un magistral Don’t Burn The Witch, qui selon moi est LE morceau de la soirée.

Tout au long de la soirée, le groupe est carré sans pour autant avoir l’air d’avoir trop répété. Jeff Dunn est au plus près du public tout du long, tandis que Jeramie Kling et Tony Dolan interagissent beaucoup depuis leurs postes (ce dernier vient souvent rendre visite au premier rang). Le deuxième single d’Avé, War, retentit, et est aussi bien accueilli qu eles classiques. Le dernier album du groupe semble globalement très apprécié, et le public réclame Avé Satanas (qui ne sera malheureusement pas joué). Cela démontre l’enthousiasme des fans de Venom pour Venom Inc : le groupe est déjà considéré par beaucoup comme l’égal du Venom original. Tony Dolan n’y est pas pour rien. Ce grand fan de Motörhead apporte une énergie monstrueuse au groupe. Il fera d’ailleurs un bel hommage à Lemmy Killmister avant d’entamer Black N’ Roll, autre boulet canon sortant d’Avé.

Après une courte pause, le groupe revient pour entamer le légendaire Black Metal, qui déchaînera le plus les fans. Jeff Dunn distribue les médiators à tour de bras, Tony Dolan est déchaîné, Jeramie Kling massacre une baguette… Le concert se termine sur l’enchaînement de Sons Of Satan, et l’excellent Witching Hour qui achèvent de séduire le public de Belo Horizonte.

Après une longue séance de dédicaces pour Tony Dolan et Jeramie Kling, il est temps pour le groupe de rentrer, après avoir littéralement retourné la salle qui n’était pourtant pas bien remplie. Un concert simple et très très efficace.

 

Live report par Valentin Sappy.

 

Venom Inc seront présents au Hellfest le 21/06/2019

Vous trouverez ci-dessous un extrait du live de Venom Inc au Bloodstock 2018 :