MAX met l’ambiance aux Etoiles de Paris

0
499

Certains l’ont découvert en première partie de Fall Out Boy au Zénith cette année. D’autres le connaissent de plus longue date grâce à ces reprises sur Youtube. MAX est présent ce 16 juillet 2019 aux Étoiles pour son premier concert français en tête d’affiche. 

La première partie est assurée par la française Eva Guess

On excusera le manque de présence scénique et d’assurance qui font encore défaut à cette toute jeune artiste. Cependant les musiques composées de deux mash-up de hits populaires (Ed Sheran, Keblack, ..) et d’une reprise d’Ariana Grande, jumelées à cette inexpérience, pêche un peu sur l’impact de la prestation. La seule composition originale sera une chanson reprenant le thème musical de « la Bamba ». Après 12 minutes montre en main nous remercions respectueusement la demoiselle qui laisse sa place. 

30 min d’entracte plus tard c’est le moment pour MAX de faire son entrée. Etant donné le nombre important de collaborations à son actif, il en interprétera un certain nombre ce soir, outre ses compositions solos. C’est le cas de la chanson d’introduction, Savage, initialement avec Whethan et Flux Pavilion

MAX est débordant d’énergie et le montre dès son entrée. Il saute dans tous les sens et fait même une roue sur la courte scène des Etoiles déjà bien encombrée.

Vient Holla, premier extrait de la soirée de son album Hell’s Kitchen Angel, qui sera plutôt bien représenté.

Nous avons également le droit ce soir à des titres de Party Pupils. Et pour cause le deuxième membre hormis MAX, Ryan Oh, est présent à la guitare, basse, piano, keytar et chant. Il donne justement une performance vocale sur Ms. Jackson, reprise du titre d’Outkast.

One More Weekend et Basement Party continuent d’enflammer la foule. Le new-yorkais nous entraîne dans son univers et fait danser le public énergiquement.

Reviennent les collaborations studio, chantées en solo ce soir. Still New-York, avec Leslie Grace et Joey Bada$$ précède Satisfied de Galantis. Cette dernière remue les spectateurs, ravis de l’entendre. Le guitariste et le batteur inverseront leur rôle sur la fin de la chanson, prouvant qu’ils pourraient probablement finir le concert comme ça.

Love Me Less est une chanson composée d’un featuring avec Quinn XCII. Elle ne fait pas exception aux autres ce soir et est interprétée par MAX seul.

Party Pupil étant au complet, ils nous jouent leur version de Pony. La reprise, bien connue, de Ginuwine fait son effet sur le public qui est très réceptif.

Le set se termine sur deux extraits de Hell’s Kitchen Angel, Lights Down Low et Mughshot. Ce dernier morceau ne manque pas de faire chanter le public au rythme des « MAX » dont la chanson est composée.

Les musiciens n’auront pas besoin de se faire prier longtemps pour le rappel. Aussitôt partis, aussitôt revenus. Nous avons le droit à Gibberish pour bien terminer cette soirée.

Un concert plutôt court, une heure, rappel inclus. Cependant MAX est indéniablement une boule d’énergie, qu’il partage très volontiers avec son public. Malgré une salle pas vraiment complète (la faute probable à un changement de date), ce dernier était ravi de voir son artiste ce soir.

Setlist :

1. Savage
2. Holla
3. Ms Jackson
4. One More Weekend
5. Basement Party
6. Still New-York
7. Satisfied
8. Acid Dreams
9. Love Me Less
10. Pony
11. Lights Down Low
12. Mugshot
Rappel
13. Gibberish

 

Report : Gaël ; Photos : Charles