Metallica au Stade de France enflamme Paris !

0
3635

Metallica au Stade de France enflamme Paris ! Nous sommes le 12 Mai 2019, les alentours du Stade de France commencent à fourmiller de metalleux , Metallica arrive.

15h, les files se remplissent et l’engouement ne cesse de monter ! Après un week end plus que pluvieux le soleil brille sur le stade de France, où donc Metallica, Ghost et Bokassa vont se produire, dans maintenant trois heures.

On peut distinguer les milliers de patchs et t-shirt en tous genres, mais le logo qui prônait était bien sûr le groupe star de la soirée. Après avoir discuté avec les fans, un seul mot ressort, excitation !

Les avis sont partagés pour le choix des premiers noms, Bokassa étant tout de même très attendu. 16h30, les portes s’ouvrent, et la course à la meilleure place est lancée ! Entre bières renversées et brûlures de clope, la foule se rapproche de la scène, et attend impatiemment le début des hostilités, prévue dans moins de deux heures.

Des discussions se créent entre les prédictions de set list, les souvenirs de concerts précédents et les espérances de celui-ci. 18h15, Bokassa débarque, et c’est sans compter une énergie débordante que le groupe galvanise le stade et l’attente se fait donc moins longue grâce aux Norvégiens.

Une prestation d’une heure vraiment à la hauteur d’une première partie de Metallica. 19h15, Ghost et sa horde de goules envahissent la scène et offrent en spectacle un jeu de son et lumières comme le groupe sait bien le faire. On ressens tout de même que l’ambiance n’est pas la même, le groupe étant moins dans le cœur des fans.

20h45, les lumières s’éteignent, les écrans s’allument, ça y est, Metallica arrive et ouvre avec leur titre éponyme du dernier album, Hardwired.. To self destruct ! La foule est en délire et les morceaux s’enchaînent, plus incroyable les uns que les autres ! Tout y est passé, One, Master of Puppets, Frantic, pas une fausse note et une prestation légendaire pour un groupe, qui l’a rappelé pendant le concert, tourne depuis 38 ans désormais et n’a pas perdu de son éclat.

On notera un éternel hommage à Cliff Burton, regretté ancien bassiste du groupe, accompagné par une sublime prestation de Trujillo, qui a également surpris tout le monde avec une reprise de « Ma Gueule » chanté par lui-même (accompagné de Kirk a la guitare), Ma gueule, de Johnny Hallyday, qui n’a laissé personne indifférent. Une prestation à la hauteur des pionners du Metal, qui ont assuré près de trois heures de show extraordinaire avec un jeu de scène puissant, en contact avec le public et à eux quatre dominaient la gigantesque scène du Stade de France.

Ils en sont à leur sixième date de leur tournée européenne, et elle s’annonce grandiose au vu des shows réussis, et nous souhaitons que cette tournée se passe à merveille, mais nul doute sur la qualité des concerts suivants, il s’agit de Metallica.

Pour le plaisir, c’est pas le Stade de France mais c’est la même tournée… On vous propose un petit replay du Grand Final à Barcelone, le dimanche précédent… Enjoy !

Setlist

Elliot CORILLION.