Review : Simple Creatures – Everything Opposite

1
296

Simple Creatures si vous ne connaissez pas, c’est juste « le » duo pour tout fan de pop-punk qui se respecte, pourquoi ? Parce qu’il s’agit tout simplement de la collaboration entre 2 figures du genre à savoir Mark Hoppus, bassiste de blink-182 et Alex Gaskarth, guitariste de All Time Low. L’un est légendaire, le second a grandi en écoutant la légende, un duo qui promet!

Fort d’un premier EP aux ambiances dark/pop plus que prometteur sorti plus tôt cette année (Strange Love, 03/2019), le duo est-il toujours aussi inspiré ?

Dès les premières secondes de « Special » on se rend bien compte que derrière ce projet il y a une véritable volonté d’émancipation de la part du duo. Fini les power chords catchy et les rythmiques rapides, place aux boîtes à rythmes, « synthés » et autres effets de guitares. On est certes sur un titre très pop dans la veine de ce qui cartonne en ce moment MAIS sans ce côté aseptisé inhérent à ce genre de production car il y a un réel background personnel fort à l’origine de la formation.

On retrouve sur « One little Lie » ces éléments chers à leur formation respective (blink-182 et All Time Low) mais appliqués à leur nouvelle orientation musicale. Guitare mélodique, superbe ligne de chant que je trouve d’ailleurs intelligemment répartie entre le duo de voix Hoppus/Gaskarth qui ne cesse de m’étonner au fil du temps par son efficacité. Mon coup de cœur sur cet EP, impossible de me la sortir de la tête depuis sa sortie.

Le très réussi « Need Me » s’enchaîne parfaitement avec le titre précédent. Instrumentalement bien fait avec son beat puissant, sa basse ronflante et sa guitare cristalline, son atout maître réside encore une fois sur ce chant aussi bien agencé qu’interprété par les 2 acolytes, un semblant de recette aurait-il été trouvé pour Simply Creatures ?

« The Wolf » signe un peu un retour à cet univers très synth-pop instauré depuis les débuts du projet avec son avalanche de nappes et samples en tout genre et son mid-tempo presque « Trap » pour le coup. Il n’en reste pas moins bien ficelé et surprenant surtout quand on a grandi avec la musique de ces 2 musiciens de talent. Oui surprenant est bien le mot, ce projet est tellement bien fait qu’on pourrait vraiment croire que ces mecs là ont toujours fait ce genre de musique !

Pour moi, la véritable force de cet opus (qui a dit jeu de mot douteux ?) c’est son rythme et l’agencement des chansons. L’ensemble est très équilibré, l’écoute se fait vraiment toute seule. Et ce n’est certainement pas parce qu’on se rapproche de la fin que le souffle va s’atténuer avec « Nvm » que je mettrais au même niveau que « One Little Lie » et « Need Me » à cause desquelles je peux avouer maintenant que oui la synth-pop c’est cool ! Un morceau simple et rafraîchissant qui s’appréciera dès la première écoute.

« Thanks, I Hate It » demeure à mon sens la seul faiblesse de ce second EP de Simple Creatures. Il intervient un peu comme un ovni par rapport au reste qui s’enchaînait si bien, peut être le titre de trop qui donne à « Everything Opposite » un petit goût d’inachevé.

Les +:

Duo Hoppus/Gaskarth complémentaire

Rythme équilibré

Très mélodique malgré ses thématiques assez sombres

« One Little Lie »/ »Need Me »/ »Nvm »

Les – :

Sans être indispensable, un petit batteur serait de mise (Travis Barker si tu m’entends)

Conclusion en demi-teinte avec « Thanks, I Hate It »

Album annoncé mais pas encore daté…

Aucune tournée prévue pour le moment

Note : 8/10

Eh bien oui, le duo est toujours très inspiré, j’attends même avec impatience leur premier album maintenant ! Les thèmes sont très sombres certes mais l’écriture sait rester simple et efficace ce qui rend le tout très entraînant et accessible. La collaboration entre les 2 musiciens est donc une vraie réussite, artistiquement ça marche très bien entre eux ! Reste à savoir maintenant si cette alchimie sera concrétisée sur scène, en espérant vraiment qu’une tournée se prépare !

1 COMMENT