Review : Slipknot – We Are Not Your Kind

0
882

Inutile de vous présenter le groupe du jour, ils sont, parait-il, sensiblement connus… Et oui, on s’atèle aujourd’hui à un monstre, j’ai nommé le nouvel album de SlipknotWe Are Not Your Kind!

Après une courte piste introductive d’une minute nommée Insert Coin, l’album entre directement dans le vif du sujet avec le titre déjà culte Unsainted. Un entrée en matière brutale qui annonce d’ores et déjà la couleur de ce nouvel album: il sera sombre! L’album se calme un peu par la suite avec le morceau Birth Of The Cruel, bien plus calme, ainsi qu’un interlude d’une minute Death Because Of Death. Interlude un peu électronique, avec un ostinato musical entêtant et la voix de Corey posée telle un mantra.

On repart de suite sur les chapeaux de roue avec le titre Nero Forte. Morceau typé Slipknot, brutal et rythmé, il surprend cependant par son côté très mélodique. Les refrains mettent en avant des voix claires, chantées, aiguës, qui se marient extrêmement bien avec la brutalité sonore en fond. On apprécie notamment le pont qui rappellera celui de Psychosocial quelques années auparavant. Ce morceau est clairement un des meilleurs de l’album, et laisse présager un album plus que qualitatif!

S’en suit le morceau Critical Darling et son ouverture brutale, dans la lignée du morceau précédent. Un riff ultra efficace qui sonne très nu metal (normal, me direz-vous?) et des percussions très présentes dans le mix. Nos cervicales ne résisteront pas longtemps… Une fois de plus, le refrain est plutôt accès voix chantée, pour notre plus grand plaisir. On notera également que les synthés et les samples sont très présents dans ce morceau. Le travail de Craig Jones et Sid Wilson participe beaucoup à la réussite de ce morceau, qui se place aux côtés du morceaux précédents dans les top titres de ce disque.

Après un interlude contenu dans la piste précédente, à la fin du morceau, on continue avec A Liar’s Funeral. Morceau calme, intro à la guitare sèche, voix chantée, calme. C’est apaisant après les 2 morceaux extrêmes que l’on vient d’entendre. Le morceau ira crescendo mais tout en restant calme et lent, reposant.

La pause sera de courte durée puisque le morceau suivant, Red Flag, est un retour aux sources dans ce que Slipknot a pu composer lors de ses premiers albums! On croirait vraiment entendre le groupe à ses débuts! Morceau rapide, incisif, voix screamée, et batterie agressive. Les anciens fans seront comblés par ce morceau incroyable. Tout y est, l’énergie, la rage, la puissance, le son old school… C’est surement ce titre qui mettra d’accord les premiers fans et les nouveaux fans!

Après un nouvel interlude d’une minute appelé What’s Next, le morceau Spiders commence. Avec son intro au piano assez inquiétante, la voix sera exclusivement chantée durant ce titre. L’ambiance monte doucement, accentuée par le coté répétitif de la musique, presque mantrique. Le morceau est envoûtant, planant, et prouve une fois de plus que Slipknot est a l’aise dans le brutal comme dans le calme. On sent que le groupe en a encore sous le capot, mais qu’ils le gardent pour plus tard!

Après une intro un chouïa longue, le titre Orphan attaque dans un registre proche du death metal! La double pédale tapisse le fond sonore, les guitares jouent rapide et saccadé, et Corey nous gratifie de ses plus beaux screams. Un délice! Les refrains chantés calment un peu le jeu mais gardent l’énergie caractéristique de ce titre. Un morceau extrême et brutal, comme le combo en connait la recette secrète!

S’en suit alors le morceau My Pain, qui, je trouve, casse un peu trop le rythme de l’album. 7 minutes c’est un peu trop long… Le titre met en avant des sonorités originales, avec beaucoup de synthés, de nappes, de sons de cloche. Il est cependant intéressant et calme, reposant, mais aurait mérité, selon moi, une petite coupe d’été!

On arrive ainsi sur l’avant dernier morceau, Not Long For This World. Ce titre est assez basique, pas forcément très violent mais pas calme pour autant. C’est un bon morceau même si je pense qu’il ne marquera pas les esprits outre mesure. Il me fait un peu penser à The Devil In I dans la composition: couplets très calmes, avec peu ou pas de batterie/percus, et refrain plus énergiques et agressifs.

L’album se conclut sur le tonitruant Solway Firth, qui est un des morceaux les plus violents et agressifs de ce disque! Une belle manière de terminer cet excellent album, avec panache et brutalité!

9/10

LES PLUS: 

Des morceaux qui comptent parmi les plus agressifs du groupe, comme par exemple le combo Nero Forte/Critical Darling/Red Flag. Un mix beaucoup plus travaillé, avec une présence plus importante des percussions. Mais aussi, un gros travail de la part des 2 samplers/synthés Craig Jones et Sid Wilson qui participent grandement à la mise en place des ambiances de ce disque.

LES MOINS: 

La longueur! L’album dure 1h05 et on ressent parfois cette sensation de longueur. Certains titres (tels que My Pain ou les interludes) sont trop longs (ou trop fréquents) et n’apportent pas tous beaucoup d’éléments. Les morceaux sont également plus longs, tablant entre 5 et 7 minutes pour la plupart. J’aurai personnellement préféré des morceaux un peu plus court et direct, avec des intros/outros/interludes plus courts. Le disque aurait ainsi paru encore plus incisif et brutal!