Review : Sting – My Songs

0
228

S’il y a bien un artiste qui a su rester présent au fil des années dans le paysage musical international et encore adulé aujourd’hui c’est bien Gordon Sumner, alias Sting. Si on parcourt l’ensemble de son œuvre avec Police et en solo cela fait bien 42 ans que ça dure !

Après un album reggae en collaboration avec Shaggy l’année dernière tout fraichement couronné d’un grammy et fort d’un joli succès critique comme commercial, Sting nous offre cette fois-ci un disque plus personnel qui pourrait simplement s’apparenter à un simple best-of mais pas que…

Résultat de recherche d'images pour "sting shaggy"

Il nous raconte une histoire, son histoire au travers de titres qui ont marqué son immense carrière que ce soit avec Police ou en solo mais sous un regard neuf. En effet, l’ensemble a été retravaillé voire souvent réenregistré pour offrir à chaque chanson une approche plus contemporaine et une production moderne. Est-ce une façon de toucher les nouvelles générations ou de concrétiser des envies artistiques inachevables à l’époque ?

L’une comme l’autre ce sont de très bonnes raisons. En tout cas dès la première écoute qu’on aime ou pas le disque sonne, c’est vraiment très bien fait, impossible même de penser que certains morceaux ont plus de trente ans (sauf si on connait la discographie du Monsieur) !

Passé ce « lifting » studio, qu’est-ce que le disque vaut musicalement ?

C’est « Brand New Day »qui ouvre le bal et que je redécouvre avec plaisir, c’est frais et la chanson trouve vraiment un second souffle par rapport à l’original, on a envie d’aller se balader avec cette musique à fond dans les oreilles avec toute la bonne humeur qui en émane, entrée en matière réussie.

« Desert Rose »sera la suivante, c’est surtout niveau rythmique que l’on ressent la différence. Cependant le passage à la boîte à rythme/batterie électronique donne une toute autre saveur du plus bel effet et force est de constater que la chanson ne vieillit pas même après 20 ans, ça sonne encore très actuel !

Résultat de recherche d'images pour "sting 2019"

Le très rythmé « If You Love Somebody Set Them Free »enfonce le clou, fini le côté kitsch très prononcé 80’s, on a là un titre très funky qui aurait pu donner du fil à retordre à un certain “Get Lucky”(Daft Punk) s’il était sorti au même moment !

On en arrive au premier morceau de Police présent sur le disque à savoir l’ultra classique « Every Breath You Take ». Je suis un énorme fan du groupe mais objectivement cette version n’a d’intérêt (sur un énième disque de Sting j’entends) que pour sa refonte sonore, en même temps il est difficile de s’attaquer à ce monument pop qui n’a plus rien à prouver.

Résultat de recherche d'images pour "the police"

On en arrive à mon coup de cœur de l’album, « Demolition Man »qui pour moi est une réussite totale ! Dès les premières secondes j’ai même lâché un petit « wow » pour dire. C’est rock, ultra énergique (il faut dire que Sting sait s’entourer de bons musiciens) efficace à souhait, j’en viens même à préférer cette version à l’originale (Album Ghost in the Machine, 1981) tant cette chanson obtient enfin le traitement quelle mérite ! Celle-ci va tourner en boucle sur mon IPod, je ne peux que la conseiller. On continue sur du culte avec « Can’t Stand Losing You »qui sans révolutionner la chose s’enchaîne très bien avec la bombe précédente.

C’est à la moitié de l’album que le souci principal se ressent de plus en plus : le rythme imposé par le choix et l’agencement des morceaux. Alors oui l’ordre est choisi pour correspondre au texte du livret contant la vie de notre chanteur-bassiste sauf qu’à l’écoute ça fonctionne beaucoup moins. On a du mal à comprendre où ce disque veut nous amener. Car si les ballades « Fields of Gold/Shape Of My Heart / Fragile »restent de très bons titres, les entrecouper des tubes « Message In a Bottle/So Lonely/Walking on the Moon »les dessert totalement, on perd en intensité.

Mention tout de même honorable à « So Lonely »superbement interprété par un Sting dont la voix s’est à mon goût tout simplement bonifiée avec le temps. « Walking on the Moon »se voit sublimé (enfin !) par une belle production sobre et épurée mettant le trio basse/batterie/guitare à l’honneur et qui fait plaisir à l’écoute de nos jours où les gimmicks et beats électro sans saveur règnent en maître. Seul petit bémol, il manque juste les coups de baguettes syncopés du grand Stewart Copeland mais c’est mon cœur de batteur qui parle !

Résultat de recherche d'images pour "stewart copeland"

« If I Ever Lose My Faith In You »avec sa jolie montée en puissance vient conclure dignement le disque et nous ferait presque oublier les quelques déboires rythmiques de l’album. Je ne m’attarde pas sur le titre bonus live « Roxanne »car comme tout le monde le sait déjà, il fonctionnera toujours.

Les + :

La production

Les classiques de Police réenregistrés

La voix actuelle de Sting

Les – :

Un rythme inégal pour une écoute complète

Certains titres dispensables

Note : 7.5/10

En conclusion, Sting nous offre avec « My Songs »un voyage semé d’embûches au sein de son univers musical servi par un rythme pas toujours cohérent mais où chacun pourra tout de même y trouver son compte.

Pour les connaisseurs et autres fans, il permettra malgré son air de best-of à peine déguisé d’apprécier les tubes de Sting sous un jour vraiment nouveau.

Cependant, je le conseille surtout à ceux qui ne connaissent pas son œuvre et qui pourraient être un tant soit peu indifférents au son du matériel original, l’album constitue une belle porte d’entrée et il serait bien dommage de ne pas l’ouvrir.