[Review] Suicide Silence – Become the Hunter

0
307
Couverture de l'album Become the Hunter

Après un album Self-Titled en 2017 qui avait fait énormément de déçus notamment chez les fans de la première heure, Suicide Silence renaît de ces cendres avec Become The Hunter. Un vrai retour aux sources :

Cet album est fait pour les fans, c’est une évidence. Le groupe prend complètement à revers son précédent opus, et on l’entend des Meltdown, une intro Breakdown qui s’enchaine sur Two Steps, tout aussi fort au scream qu’à l’instru. On revient à du deathcore pur. Feel Alive nous confirme que le groupe revient à ses bases et sur ce qu’il sait faire de mieux : des morceaux percutants et explosifs marqués par leur violence. C’est la même formule pour Love Me to Death, et pour en fait presque tous les morceaux de l’album… Les riffs sont certes travaillés, mais peuvent se ressembler. Et là où d’autres groupes arrivent à donner une identité propre à chaque morceau (Lorna Shore a récemment réussi à très bien le faire sur son nouvel album Immortal), il y a au fil de ce nouvel effort studio une certaine « lassitude » qui peut s’installer.

Photo groupe Suicide Silence - Become the Hunter

Techniquement, ça reste très impressionnant à l’instru avec notamment de super breakdowns et des bons solos de guitare (In Hiding, The Scythe). Mais il manque ce petit quelque chose… Pourtant, dans Skin Tight on sent que le groupe réussit à donner ce petit plus manquant aux autres morceaux, avec notamment une guitare beaucoup plus légère sur le couplet. C’est en fait le titre qu’on retient le plus.

Une intro originale et intéressante sur Serene Obsene nous fait d’abord penser à un morceau différent avant de revenir à la même formule. C’est vraiment dommage… Le dernier morceau Become the Hunter, où l’on peut entendre la participation de Darius Tehrani, apporte un peu de fraicheur à l’album. On finit donc sur une bonne note.

Pour conclure, on a un album (trop ?) cohérent, qui contient de bons titres mais qui peine à se différencier à travers sa durée de 40 minutes. Suicide Silence a joué la carte de la sureté en proposant un ensemble qui plaira sans aucun doute aux fans, mais que certains pourraient trouver lassant en écoute continue. Les titres ont un beau potentiel en live, et ça fait tout de même plaisir de voir la formation retourner vers son style de prédilection.

6/10