Review : The 69 Eyes – West End

0
533

Depuis 1989, les finlandais de The 69 Eyes officient dans le goth n’ roll comme ils aiment à l’appeler, un mélange de rock gothique, de rock n’ roll et de heavy metal. L’heure est venue après 30 ans de carrière de sortir leur douzième album. Voyons ce qu’il vaut !

L’album commence fort avec un morceau très énergique. Two Horns Up nous met dans le bain avec des apports sympathiques et des riffs très heavy. La voix si reconnaissable de Jyrki est complétée par du scream. Le premier single de cet album, 27 And Done enchaîne ensuite, avec des paroles un peu basique mais une instru qui rappelle Paradise Lost avec un son de piano on ne peut plus goth. Black Orchid est aussi dans ce feeling gothique, la basse complimente bien le morceau. Clairement c’est un de mes préférés. Change et son riff quasi martial n’arriveront cependant pas au niveau de Black Orchid.

Le souci avec cet album, c’est qu’une fois passée la première moitié, la voix de Jyrki passe très souvent en pilote automatique et il semble carrément s’ennuyer par moments ! Burn Witch Burn sera donc sympa niveau instruments, mais la voix qui devient carrément monocorde plombe le morceau. Idem pour Death And Desire, Be Here Now et Hell Has No Mercy. Les morceaux de la deuxième moitié qui ressortiront seront Cheyenna qui est probablement le plus réussi de l’album, avec son beau solo et la performance générale, et Outsider sur laquelle Jyrki semble reprendre un peu de poil de la bête. Last House On The Left aura par ailleurs le droit à des invités de renom : Dani Filth, Calico Cooper et Wednesday 13 ! Cependant ils ne suffiront pas à sauver l’album à eux seuls.

En conclusion on est là devant un album mitigé de The 69 Eyes, entre morceaux bons voire très bons (Cheyenna et Black Orchid) et contre-performances. Malheureusement, les contre-performances font presque oublier les bons morceaux, qui sont surtout concentrés sur le début du disque. Dommage. L’album reste quand même clairement écoutable, mais n’est vraiment pas leur meilleur.

6/10