[Review] The Old Dead Tree – The End

0
791

Dix ans après sa séparation, il est temps pour The Old Dead Tree de poser le point d’orgue d’une carrière riche en émotions, en coups durs et en beaux moments. Quoi de mieux, donc qu’un dernier disque pour célébrer cette carrière en beauté ? On vous propose donc notre chronique de cet EP : The End.

La première chose à noter sur cet EP se remarque dès les premières notes de Sorry : la production est gérée de manière magistrale et on distingue chaque son ! Le premier morceau de The End met par ailleurs les choses au clair par ses paroles : The Old Dead Tree, c’est malheureusement fini, même si l’on aurait aimé un retour. Le morceau sombre mêlant voix claires et voix saturées résume à lui seul ce que fait de mieux The Old Dead Tree, un metal gothique lyrique et tout simplement beau. On enchaînera ensuite le lui aussi très beau Someone Should Know (The Truth), qui commence très calmement mais monte très haut dans le lyrisme et rappelle un peu Muse dans son refrain ! Encore un morceau magnifique qui vient compléter la discographie de l’arbre.

Un morceau atypique arrive ensuite, avec Kids et son riff rappelant ceux que Avatar pourraient sortir. Cette fois-ci le sujet est bien plus joyeux car Manuel Munoz parle de ses enfants, et on sent dans le morceau et son feeling général qu’il est un papa très heureux. Les morceaux datant d’il y a quelques années comme Manuel nous l’a expliqué en interview, cela doit faire assez drôle de voir ce morceau sortir alors que ses enfants ont grandi et sont au lycée ! Mais il n’en est pas moins génial ! Raise reviendra, lui, au sombre, nous rappelant cette fois un peu Leprous par la clarté de la voix de Manuel puis Devin Townsend par sa puissance, et les éléments death metal reviendront au fur et à mesure du morceau par un ton vocal plus dur, puis par un passage screamé pour conclure le morceau. Les passages parlés font un peu bizarre au début, mais renforcent clairement l’impact du chant ! Une réussite !

Vient le moment de clore une discographie, exercice difficile quand on a été aussi impliqué dans un groupe, cependant The Old Dead Tree ont décidé cette fois de retravailler un morceau datant de 1999, avant le décès de Frédéric Guillemot, premier batteur du groupe. On suppose qu’il a été très difficile de se re-pencher sur le morceau, et la douleur s’entend très fort dans ce magnifique morceau, qui représente la fin d’un groupe qui laisse un héritage fort et indélébile à la scène française, et qui clôt un EP magnifique de bout en bout. Bravo !

8.5/10

On vous conseille par ailleurs d’aller acheter le disque, car vous pourrez également trouver en DVD un documentaire d’une quarantaine de minute retraçant l’histoire du groupe. On a également pu le voir, et c’est une réussite totale qui pour ceux qui ne connaissent pas le groupe leur fera une belle découverte d’un groupe avec une histoire profonde, et pour les fans ouvrira un peu les coulisses du groupe.