Rise Of The Northstar a amené le Japon à Toulouse

0
1186

Nous étions présent lors du passage à Toulouse de la tournée événement de Rise Of The Northstar. Groupe adoré, qui fait salle comble à chacun de leur passage, les ROTN nous ont mis une belle mandale, ou devrais-je dire une belle prise de karaté!

 

C’est aux marseillais de Landmvrks de commencer cette douce soirée. Dans un style orienté metalcore, ce groupe propose une très belle ouverture de concert. Musicalement, on alterne entre des passages violents, screamés, growlés, et des moments de chant clair. Point particulier, que j’ai personnellement adoré: certains passages pré-enregistrés très pop qui font office de pont/transition. Cela permet de faire respirer les morceaux, on se pose, on écoute la voix claire du chanteur sur des nappes de synthés pop: un régal!

Cela n’empêche pas, bien au contraire même, d’avoir des passages sacrément agressifs. On est sur une base metal assez violente, avec certains breaks bien vénères comme on peut le faire dans le hardcore. Ça fait le café, comme on dit! Le public apprécie, et gratifiera même le groupe de quelques wall of deathcircle pit et mosh en tout genre. Très grosse découverte avec cette première partie pour ma part, mais apparemment certaines personnes dans le public n’en étaient pas à leur coup d’essai avec le groupe, à en voir le nombre de t-shirt que l’on a pu y voir. Gros coup de cœur, pour environ 45 minutes de set!

 

Passons maintenant au groupe tant attendu, Rise Of The Northstar. Dès le début de l’intro, la foule entre en véritable transe. Tout le monde crie, saute, lève les bras. Le concert démarre sur les chapeaux de roues avec le titre « Here’s Come The Boom« , et très vite la fosse se transforme en véritable champ de bataille. Le public montre son engouement en chantant les paroles à tue-tête. Sur scène, c’est l’effervescence également. Le groupe se démène et donne tout pour son public. Et ça se sent!

En terme de setlist, nous aurons droit à tous les plus grands classiques du groupe ce soir : « Nekketsu« , « Again and Again« , « The Legacy Of Shi« , « Demonstrating my Saiya Style« , « What The Fuck » ou encore « Samouraï Spirit« . Autre détail sympathique, l’interaction avec Shi, espèce de samouraï géant présent sur le backdrop du groupe. En effet, ce dernier possède des enregistrements de sa voix et sera utilisé à plusieurs reprises pour raconter une histoire entre les morceaux (et surtout pour les introduire, au final).

Un point négatif est à relever cependant. Personnellement, j’ai trouvé que le son n’était pas terrible ce soir, ce qui m’a empêché de plonger pleinement dans l’univers du groupe. J’étais toujours un peu « en dehors » de la prestation car je n’entendais pas bien tous les instruments (ou qu’un était plus fort que les autres par exemple).

Le concert durera précisément 1h15. Trop court pour certains, je trouve qu’au contraire, il s’agit de la bonne durée pour un show aussi intense. Tabler sur du 2h serait éprouvant, autant pour le public que les artistes, et au final, tout le monde en pâtirait et profiterai moins de la fin de soirée.

 

Le concert se terminera donc sous les applaudissements unanimes du public, heureux d’avoir revu un de leur groupe favori. Nous nous sommes plongés le temps d’une soirée dans un univers japonisant, dans lequel se mélangeaient sans distinctions les animes, le metal, les pogos et les mangas. Et c’était original! Bravo aux artistes!