Home Blog

Live Report : Ice Nine Kills, a nightmare on Paris streets !

0

Qui dit « rentrée » ne dit pas seulement reprise du travail mais surtout reprise des concerts ! Et quoi de mieux qu’un bon show metalcore bien énervé des américains de Ice Nine Kills pour lancer la saison, n’est-ce pas ?!

C’était hier soir au O’Sullivans Backstage By The Mill, premier groupe à passer à l’acte, A Reason To… La salle est déjà pleine à craquer, une aubaine pour le jeune groupe français. Le set démarre très fort avec « Overcome the Rage », Ils en veulent et ça se voit! Mention spéciale au batteur Geox qui détruit son pied cymbale après même pas une minute de jeu mais qui ne se démonte pas pour autant. Impressionnant c’est le mot car il aura fallu un seul morceau au groupe pour conquérir ce public qui dans les 3/4 devaient les voir pour la première fois, bravo ! A Reason To (ou AR2) assène un metalcore puissant, alternant entre riffs saturés/gros breakdown et passages en clean du plus bel effet, le tout chanté (et crié bien sûr !) uniquement par Cédric (chant).

Justement, Cédric est impressionnant par sa justesse que ce soit en scream ou chant clair. Il s’avère être aussi un très bon frontman vu comment le public répond à la moindre de ces interventions.

A Reason To se permettra même un guest sur « Remember » en la personne de Coco, chanteur de Out Of My Eyes qui est tout simplement venu, a vu et a vaincu ! Alors oui le groupe est jeune et cela se ressent parfois notamment sur la timidité scénique de certains membres (Kevin sourit un peu ahah) ou sur quelques autres détails mais force est de constater que le potentiel est là et que ça fonctionne déjà pas mal en live. C’est après un « Join The Crew » plus que fédérateur qu’AR2 tire sa révérence sous les cris d’un public heureux, good job guys !

Après une entrée en matière réussie (Thanks AR2), Ice Nine Kills nous invite déjà dans son ambiance horrifique avant même d’être sur scène. Exit la playlist lambda pour patienter durant le changement de plateau, ce sera une succession de thèmes bien angoissants pour ce soir. Côté scénique d’ailleurs impossible de se tromper on est bien sur la tournée de l’album « The Silver Scream » (2018). En effet, même si nous n’aurons pas droit aux « IX » lumineux (taille de la scène oblige), les pieds de micros sont tout de même affublés d’une panoplie de détails tout droit sortie de classiques de l’horreur comme des roses noires, une tronçonneuse, des membres coupés … Ils ont même pensé à mon némésis avec un ballon rouge flottant devant la scène, le ton est donné.

Le massacre commence un peu après 21h sur le violent et très entrainant « American Nightmare ». Comme sur l’ensemble de la tournée, chaque membre du groupe campe un personnage tiré de films et avec la tenue qui va avec ! Spencer (chant) est Freddy Krueger, Joe (basse) the Crow, Patrick (batterie) le tueur de Saw et pour finir Dan et Ricky (guitares) seront respectivement Leatherface et le pauvre Georgie. Un casting de choix, c’est un peu la Justice League de l’horreur. Passé le côté visuel, le son est puissant et précis, I9K assène son metalcore énergique devant un public plus que ravi d’être là, il ne faudra pas plus d’un refrain pour qu’on ait déjà droit à des circle pits de folie. A chaque titre son accessoire, c’est une jolie hache que Spencer brandit violemment sur « Merry Axe-Mas » au grand damn d’une foule qui en redemande à chaque instant !

« Savages » ne manquera pas de nous achever et de mettre totalement la salle à la merci d’ice Nine Kills. C’est là que réside la force du groupe, cette capacité à mêler titres plutôt extrêmes avec d’autres beaucoup plus rock et catchy, le tout avec brio.Et ce n’est pas l’enchaînement The Jig Is Up/Thanks God It’s Friday qui prouvera le contraire, ça chante, ça crie à tout va et le groupe se permet même des harmonies sur les parties « screamées », les voix (ou cris plutôt) de Dan et Ricky sont si complémentaires, c’est un plaisir !

Spencer sur cette dernière déverse quant à lui sa rage à violents coups de machettes tel un Jason Voorhees des grands soirs. Ice Nine Kills s’éffondrera sur scène à la fin du titre, annonciateur d’un ton plus calme ? Eh bien ce ton plus calme tout le monde l’attendait car le public ne manquera pas de hurler sa joie dès que les premières notes de piano de « A Grave Mistake » résonnent dans la salle. Cette « ballade » puissante sera pour moi le véritable moment fort du show, refrains repris à gorge déployée, groupe totalement possédé, bref juste magique !

C’est après cette interlude « émotion » qu’Ice Nine Kills se décide (enfin!) à jouer quelques morceaux de son album précédent. Car oui, « Rocking The Boat » mis à part, nous avons droit à un panel des meilleurs titres de « Every Trick in the Book » (2015),tuerie grandiose qui démarre en trombe sur « The Nature Of The Beast », s’en suivront les monumentaux  « Hell in the Hallways/Me, Myself & Hyde/Tess-timony » dont l’efficacité n’est pas a prouvé ce soir.

De retour aux classiques de l’horreur avec le violent « Stabbing in The Dark » sur lequel Spencer campe le stoïque et inquiétant Michael Myers, célèbre tueur de « Halloween », on aurait presque envie de ne croiser aucun des membres du groupe après un concert pareil. La fin du set approcherait-elle avec le machiavéliquement mais toujours délicieux « Communion of the Cursed »? On espère tous que non vu l’ambiance folle régnant au Backstage grâce à Ice Nine Kills ce soir ! Eh bien non, c’est en compagnie de Mickey (Wtf ?) que le groupe va sceller le sort du pauvre Georgie et de son public en clôturant son show avec le non moins angoissant « IT is The End » tout droit inspiré du roman de Stephen King, excellent choix !

Alors que dire, une jeune première partie à suivre de près, un groupe américain qui joue sa carte à fond sans compromis, un show de tueurs (promis je m’arrête là), bref pas besoin d’en dire plus…rentrée réussie !

Report – Jeff Bones

Photographies – Swan Desrumaux

Avez-vous vos places pour Epica à l’Élysée Montmartre ce 6 Octobre ?

0

Le groupe de métal symphonique Epica s’offre un concert à guichet fermé à l’Élysée Montmartre ce Dimanche 6 Octobre afin de fêter les dix ans de leur album Design Your Universe, on espère que vous avez vos places bien au chaud !

Belle and Sebastian à Lille

0

Si tu n’es pas trop déguisement ou tu ne sais pas quoi faire le 31 octobre, tu peux aller voir Belle and Sebastian à l’Aéronef (sinon tu peux aussi venir déguisé, mais pas en clown s’il te plait).

Ils l’ont annoncé, le groupe indie venant d’Écosse passent par Lille avant le Pitchfork Paris pour leur tournée mondiale. Chanceux lillois, tu dois absolument les voir, ils sont quand même sur la scène depuis le début des années 90 et cela sans prendre une ride !

En plus, pour accompagner la tournée, ils ont sorti récemment une BO pour « Days of the Bagnold Summer » de Simon Bird, un autre grand fan.

Et puis, c’est l’occasion d’entendre en vrai The Boy With The Arab Strap (ce qui est très cool) ou encore leur dernière prod’ « How To Solve Our Human Problems (Parts 1-3) », qui est top.

Ici, quelques titres pour te donner un avant-goût :

 

Billetterie :

Aéronef 

Organisation : Aéronef en collaboration avec Super

Review : Starset – Divisions

0

Groupe conceptuel, Starset est depuis toujours très tourné vers la science-fiction, il soigne d’ailleurs ses visuels en ce sens. Le groupe s’est fait connaitre principalement grâce au single My Demons présent sur son premier album Transmissions. Le deuxième album, Vessels, trois ans plus tard, nous a permis de voir les américains en tête d’affiche sur notre territoire, dans la petite salle des Étoiles à Paris

[Interview] Get The Shot en sortie de scène !

0

Lors de cette édition du Motocultor, nous avons pu interviewer beaucoup d’artistes, et parmi eux, les génialissimes Get The Shot ! Le groupe de hardcore québécois à peine sorti de scène nous accueille dans ses loges pour un entretien à chaud avec Jean-Philippe Lagacé (chant) et Dany Roberge (basse).

Attention découverte ! Tessa Violet en concert à la Boule Noire le 20 octobre !

0

C’est une de nos plus belles découvertes de l’année 2019 : Tessa Violet, la jeune chanteuse américaine qui monte viendra le 20 octobre prochain à la Boule Noire pour sa première date parisienne. On vous dit tout !

Frank Carter & The Rattlesnakes retourneront l’Elysée Montmartre le 28 octobre !

0
Photo par Anabasis Media

Rares sont les groupes de punk moderne à faire autant parler d’eux que Frank Carter & The Rattlesnakes. Forts de leur dernier album, End Of Suffering, la bande voit les choses en grand et s’emparera de l’Elysée Montmartre le 28 octobre prochain. On vous dit tout !

The Libertines à l’Olympia le 27 octobre !

0

Le groupe le plus extrême de rock indépendant est de retour dans la capitale ! The Libertines reviennent et ils sont déterminés à tout dégommer sur leur passage ! Peter Doherty et Carl Barât rien que pour vous à l’Olympia ! On vous détaille tout ça !

Evanescence et Within Temptation à Bercy en avril

0

La rumeur va bon train depuis quelques jours. C’est maintenant confirmé, Evanescence et Within Temptation seront sur la scène de l’AccorHotels Arena le dimanche 5 avril 2020.

C’est de plus en plus fréquent que des co-headline se forme pour créer des tournées à l’affiche très attractive. Les concerts américains en regorgent depuis quelques années. Cela commence également à arriver sur notre vieux continent européen.

Evanescence et Within Temptation ont expérimenté la co-headline le 1er septembre dernier en Suisse. Et ils y ont pris goût car voilà qu’une tournée des deux groupes est annoncée.

On ne présente plus Evanescence, groupe culte des années 2000 aux hits incontournable comme « Bring Me To Life » ou « My Immortal« . Le groupe a connu un remaniement quasi complet de ses membres courant 2006-2007. Il est retourné en studio pour sortir Synthesis en 2017, six ans après son éponyme prédécesseur, Evanescence.

Within Temptation n’est pas non plus sans reste. Le groupe néerlandais a certes connu un engouement médiatique moins vigoureux, mais il est sur le devant de la scène depuis au moins aussi longtemps que leurs comparses américains. Le dernier album en date est Resist, sortit en 2017.

Amy Lee et Sharon den Adel, deux puissantes voix féminines sur une même scène le même soir, cela se passe à l’AccordHotels Arena le dimanche 5 avril 2020, à vos agendas.

Ouverture de la billetterie le vendredi 20 septembre 2019 à 10h

Organisateur : Live Nation

Billetterie :

Fnac

Ticketmaster

Digitick

Prix de vente : de 49€90 à 67€50

 

Live Report : dans la tempête de la Fête Du Bruit 2019 à Landerneau !

0

Du 9 au 11 août l’équipe de Pozzo Live s’est rendue à Landerneau afin d’assister à un des plus grands festivals du Finistère : la Fête du Bruit 2019 dans Landerneau ! Le temps se fait menaçant lorsqu’on regarde la météo, mais la programmation nous encourage à y aller quand même. Récit d’un festival mouvementé !

[Jeu concours] 2 x 2 places à gagner pour Ice Nine Kills le 19 Septembre

0

On vous parlait de leur concert il y a quelques jours. Vous pouvez gagner 2×2 places pour le show de Ice Nine Kills le jeudi 19 Septembre au O’Sullivans Backstage.

Review : Monolord – No Comfort

0

Monolord, c’est la nouvelle sensation dans le monde du doom metal. Formé en 2013, le groupe sort aujourd’hui son quatrième album, le premier chez Relapse Records. Et le moins qu’on puisse dire c’est que cet album nous fait voyager ! On vous raconte tout ça !

Duff : ses boots, sa gratte et ses mediators GnR

0

Ladies & gentleman. Duff McKagan! Rien que le grand Duff (1,92m) pour nous… le bassiste qui apporta la touche punck rock aux Guns. Nous voilà donc avec Duff venu défendre son premier album Tenderness. Ceux qui s’attendaient à du son avec des guitares saturées, ceux qui étaient disposés à défourailler dans le pit… et bien passez votre chemin. Car Duff accompagné des Shooter Jennings, nous a délivré un show très country/folk.

You’aint the first ouvre le bal pour le plus grand bonheur des fans qui reconnaissent le titre acoustique qui figure dans l’album des Guns, Use Your Illusion 1.

« So goodbye to you girl
So long, farewell
I can’t hear you cryin’
Your jivin’s been hell
So look for me walkin’
Down your street at night
I’ll be in with another
Deep down inside
DEEP DOWN INSIDE »

Autre moment d’émotion quand Duff rend hommage à ces artistes monumentaux qui nous ont quitté trop tôt: Prince, Chester, Lemmy, Chris Cornell… à qui il dédie Feel.

Mention spéciale pour la reprise de 2 autres titres des Guns qui nous rappelle que Duff était un des fondateurs du groupe le plus dangereux du monde: Dead Horse et Dust’n Bones – Use Your Illusion 1.

Bref, c’était généreux, c’était cool, Merci Duff.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Setlist
  • You Ain’t the First
  • Breaking Rocks
  • Tenderness
  • Chip Away
  • Feel
  • Wasted Heart
  • River of Deceit
  • Dust N’ Bones
  • Last September
  • It’s Not Too Late
  • Falling Down
  • Paris We Love You
  • Cold Outside
  • Parkland
  • Clampdown
  • Dead Horse
  • Don’t Look Behind You
  • Deepest Shade

Temples (psyche-rock) à Paris et Bruxelles !

0

James Bagshaw et ses potes de Temples sont de retour avec un nouvel album « Hot Motion » dans les bacs le 27 septembre prochain. Qui dit nouvel album, dit tournée promotionnelle, passage oblige en France et en Belgique. Ils seront le 19 novembre à Paris (Trabendo) et le 20 novembre à Bruxelles (Botanique)

Après le grand succès de « Sun Structures » (en même temps, il est génial) en 2014 et « Volcano » (2017), on ne présente plus le groupe de néo-psyché. Les anglais ont, qui plus est, gagné en légitimité au fil des années par des performances lives transportantes. Temples parle d’un album plus primaire qui se concentre plus sur la guitare.

Du coup, chez Pozzo, on attend beaucoup du nouvel album et on trépigne d’impatience. 

En attendant, le groupe a tease deux titres du nouvel opus, l’un éponyme de celui-ci et You’re Either On Something, qui nous font entrer dans la « 3ème ère » du groupe.

Billetteries :

Botanique (Bruxelles)

Trabendo (Paris) 

[Interview] Entretien avec Eluveitie au Motocultor !

0

Lors du Motocultor 2019, Eluveitie ont eu la gentillesse de nous recevoir dans leur loge pour une longue interview à propos d’Ategnatos et du groupe en général. Nous avons donc pu parler pendant près de 30 minutes avec Chrigel Glanzmann et Fabienne Erni, qui ont donc répondu à toutes nos questions malgré le bruit des cornemuses d’Excalibur qui répétaient juste derrière la fenêtre !

Supergrass (britpop) – Live 2020 à Paris et Bruxelles ! 

0
Supergrass

Annoncé il y a quelques jours sur la page Facebook du groupe, Supergrass revient en 2020 à l’occasion des 25 ans de leur début avec « I Should Coco ». S’ils ne passent pas par Rouen, ils passent évidemment par les capitales européennes, une date à Paris (Casino) le 4 février et à Bruxelles (Ancienne Belgique) le 5 février.

Pour accompagner la tournée le groupe va également sortir un best-of : « The Strange Ones 1994-2008 » le 24 janvier. Next To You en est le premier extrait et il est bien sympa !

En ce qui concerne la tournée, les interprètes d’Alright, on l’espère, le seront toujours autant et reprendront tous les titres qui ont fait leur renommée ! Ce sera l’occasion de revêtir ses plus beaux vêtements des 90s et de se trémousser comme jamais. Les places sont disponibles depuis le 13 septembre 2019, ne tardez pas trop, elles partent vraiment très vite !

 

Info billetteries : 

Paris : https://www.ticketmaster.fr/fr/manifestation/supergrass-billet/idmanif/475439

Bruxelles : https://www.abconcerts.be/fr/agenda/evenements/supergrass/21456/ 

 

Review : The 69 Eyes – West End

0

Depuis 1989, les finlandais de The 69 Eyes officient dans le goth n’ roll comme ils aiment à l’appeler, un mélange de rock gothique, de rock n’ roll et de heavy metal. L’heure est venue après 30 ans de carrière de sortir leur douzième album. Voyons ce qu’il vaut !

Review : Korn – The Nothing

0

Qu’on se le dise, 2019 est une très grosse année pour le metal. Beaucoup de retour de grands groupes et surtout beaucoup d’albums réussis. Après RammsteinSlipknotTool, voici Korn qui fait son grand retour fracassant! Et une fois n’est pas coûtume, il s’agit bel et bien d’un album réussi!

UNCUT : Nouveau single, EP à venir et Tournée avec Klone !

0

Uncut, le jeune groupe de blues-rock de chez Klonosphère arrivent avec leur nouveau single, Blue Eyes Lover ! Et c’est clairement du très très bon !

Review : Redemption – Angel

0

Redemption c’est le groupe qui monte en ce moment en France, et ils ne font pas ça lentement ! Après avoir été sur la tournée warm up du Hellfest et sur la Main Stage du festival lui-même, le groupe familial (formé d’un père et ses deux fils) décide de sortir son premier disque : Angel !

L’été sera de retour avec Møme à La Cigale ce 4 Octobre

0

Møme ramènera le soleil dans la capitale ce vendredi 4 Octobre avec un show inédit !

Green Day, Fall Out Boy et Weezer à Paris en juin

0

Après plusieurs jours de rumeurs intenses la nouvelle officielle est tombée. Green Day, Fall Out Boy et Weezer vont jouer le même soir sous la bannière du Hella Mega Tour. Cela se passera à Paris La Défense Arena le samedi 13 juin 2020.

Green Day était venu deux fois en France en 2017 pour défendre son album Revolution Radio. On avait pu les apercevoir à Bercy en février puis au Download Festival le mois de juin suivant. C’est leur nouvel album, Father of All…, que présenterons les américains lors de cette tournée. L’opus qui sortira le 7 février 2020 a déjà un single éponyme de disponible.

Pour Fall Out Boy c’est Greatest Hits : Believers Never Die – Volume Two. Le successeur de Mania (présenté en live au zénith en 2018) sortira le 15 novembre 2019. Outre une compilation des meilleurs morceaux du groupe, cet album proposera la nouvelle chanson Dear Future Self (Hands Up), déjà disponible à l’écoute.

Et bien évidemment, Weezer a également annoncé un album à venir. Van Weezer sera disponible le 15 mai 2020. Le premier single The End Of The Game est lui aussi déjà prêt à l’écoute.

A noter que ce Hella Mega Tour démarre par notre date française ! On espère que les musiciens seront gonflés à bloc pour cette grande soirée musicale.

Ne manquez pas la l’ouverture de la billetterie le 20 septembre 2019 à 10h00. Il est fort probable que les places à toute vitesse.

Organisateur : AEG Presents France

Billetterie :

Fnac

Ticketmaster

Five Finger Death Punch et Megadeth au Zénith de Paris

0

C’est une sacré co-headline qui se programme. Five Finger Death Punch et Megadeth, sobrement surnommé Megadeathpunch, se produiront au Zénith de Paris le 28 janvier 2020.

Les fans du vieux continent l’attendaient depuis la sortie du dernier album, And Justice for None, la tournée européenne de Five Finger Death Punch débarque en 2020. 

En plus d’Ivan Moody et sa bande nous pourrons voir le Dave Mustaine Crew en la présence de Megadeth. Ces derniers sont en préparation du successeur de Dystopia (2016), dont nous aurons certainement plus d’informations d’ici-là. 

C’est le deuxième passage de Five Finger Death Punch de suite en co-headline. La précédente était avec In Flames à l’Olympia fin 2017. Deuxième fois de suite également que les américains se retrouvent en haut de l’affiche, à jouer en dernier. Preuve du succès toujours croissant du combo. 

Pour parfaire cette affiche, la première partie annoncée est le groupe Bad Wolves. La bande de Tommy Vext défendra son nouvel album N.A.T.I.O.N., qui sortira le 25 octobre 2019. Les deux premiers singles I’ll be There et Killing Me Slowly sont déjà disponible. 

Ne tardez pas à prendre vos billets pour cette soirée qui se fera, à n’en pas douter, à guichet fermé. Ouverture de la billetterie le vendredi 13 septembre 2019 à 9h00.

Organisateur : Live Nation

Évènement Facebook

Billetterie : 

Fnac

Digitick

Ticketmaster

Prix de vente : de 51€ à 70€80

 

Review: Norman Fucking Rockwell! (2019) Lana Del Rey

0

 

Elizabeth Grant aka Lana Del Rey, avait annoncé la sortie de son 6ème album depuis un certain temps. Si la cover de l’album prise par Chuck Grant (sa sœur) a pas mal fait parler d’elle, c’est pour nous offrir une petite pépite. On l’attendait avec impatience, Norman F***king Rockwell! est bien sorti le 29 août dernier, Pozzo Live vous fait donc sa review.

La belle américaine avait déjà sorti quelques titres de l’album, la balade Venice Bitch, les superbes Mariners Apartment Complex, hope is a dangerous thing for a woman like me to have – but I have it et le génial Doin’ Time, reprise parfaite des Sublime. Forcément, à la prod’ on retrouve entre-autre : Jack Antonoff et Rick Nowels, juste pour ne citer qu’eux.

Si l’album précédent (Lust For Life) montrait une image de la chanteuse plus souriante et joyeuse qui avait ravi sa fanbase, dans NFR on retrouve une Lana alternant entre sensibilité   (love song, Cinnamon Girl, Bartender) et girl power (Doin’ Time, Fuck It I Love You). 14 titres, 1h07min où l’on peut sentir qu’elle est particulièrement inspirée, son univers est désormais parfaitement maîtrisé : la Californie, l’ubiquité de la nostalgie et sa passion pour les fuckboys.

On ne s’en lasse pas, pourquoi ? Niveau lyrique, il y a toujours une explosion de références, de Sylvia Plath (The Bell Jar), grande poétesse américaine du 20ème siècle, du Bowie (Life on Mars ?), aux Beach Boys et Dennis Wilson dans The Greatest (*poke* il est décédé en 1983 à Marina Del Rey). Une description de la vie californienne à sa plus belle époque qui donne envie de se créer une machine à remonter le temps (California, The Next Best American Record). D’ailleurs, fact : la cover alternative de l’album pour Urban Outfitters a été prise à Laurel Canyon, un des endroits favoris de l’artiste.

En ce qui concerne la technique, on reste sur une voix douce et cristalline, du piano et des chœurs de la chanteuse (Norman Fucking Rockwell, Bartender). On a quelques solo de guitare par-ci par-là qui énergisent ou accompagnent ces balades (Venice Bitch, The Greatest), mais aussi des pics plus hip-hop (Doin’ Time, Fuck It I love You). Au final, c’est une formule qui marche plutôt bien et que l’artiste ne cesse d’améliorer tel un vin qui se bonifie avec l’âge (même si Dame Del Rey préfère le cherry coke).

On lui met la note de 9/10, mais écoutez-le pour vous faire votre avis ! On vous laisse avec Doin’ Time parce que c’est notre préférée :

C.Renaud

SITAR METAL : présentation du groupe et annonce d’album!

0

Vous ne connaissez pas encore Sitar Metal? Normal, il s’agit d’un tout nouveau groupe. Cependant, vous feriez bien d’aller y jeter une oreille, tant le groupe nous propose un travail de qualité. Une chose est sure, nous allons rapidement entendre parler d’eux!

Philippe Katerine à Toulouse en Décembre

0

Philippe Katerine sera de passage à Toulouse en Décembre!

Catherine Ringer à Toulouse en Novembre

0

Catherine Ringer sera de passage à Toulouse en Novembre pour une show spécial Rita Mitsouko!

The Bloody Beetroots à Toulouse en Octobre

0

The Bloody Beetroots sera de passage à Toulouse en Octobre!

Concert de soutien aux Exilés – Nantes – Le Ferrailleur

0

C’est ce soir ! Vendredi 6 septembre à partir de 20h au Ferrailleur sur l’île de Nantes. En partenariat avec L’autre Cantine, le public nantais pourra se se déchaîner et transpirer pour la bonne cause !

Dernières Actualités

Live Report : Ice Nine Kills, a nightmare on Paris streets...

Qui dit "rentrée" ne dit pas seulement reprise du travail mais surtout reprise des concerts ! Et quoi de mieux qu'un bon show metalcore...

Belle and Sebastian à Lille

Review : Starset – Divisions

Agenda

Avez-vous vos places pour Epica à l’Élysée Montmartre ce 6 Octobre...

Le groupe de métal symphonique Epica s'offre un concert à guichet fermé à l'Élysée Montmartre ce Dimanche 6 Octobre afin de fêter les dix...

Belle and Sebastian à Lille