Dans les flammes du Warm Up Hellfest – Krakatoa (33)

0
1664

Krakatoa – Vendredi 26 Avril – 19h00. Ouverture des portes pour cette soirée bordelaise du Warm Up

Nous entrons dans un univers Hellfest. Décoration, stands photos, merchandising : le décor est planté.

La soirée commence avec Ad Patres. Le groupe est bordelais et nous présente son nouveau bassiste. Présent sur la scène Death metal depuis 2008, Ad Patres a prévu encore plusieurs dates en France jusqu’en Juillet.

Le set est bien construit, et l’ambiance monte en même temps que la salle se remplit.

 

Première pause : c’est le moment que l’équipe du Warm Up choisit pour lancer la session bordelaise de son concours de Air Guitar. Sérieux, précision, solfège et poésie sont au rendez-vous. Non… on déconne… Les premiers candidats redoublent de grimaces et d’imagination pour recueillir les suffrages du public !

Le principe est simple : un choix parmi une liste de 100 morceaux, une fiche d’inscription, une scène, 1 minute de show et le tour est joué !

Certains prodiges du Air Guitar sont identifiés : la finale leur tend les bras. Fin de la première manche.

 

C’est au tour des Princesses Leya de monter sur scène. Le quatuor nous offre un show mêlant humour et musique. Le public bordelais se prend très facilement au jeu.

L’histoire est simple : chaque musicien a un rôle bien spécifique à jouer. Le groupe se déchire entre musique pop et musique metal, et chaque partisan défend sa cause par le biais de la musique. Cela donne de belles revisites ! Ainsi, le célèbre « Boys Boys Boys » de Sabrina se transforme en « Balls Balls Balls », sur un air de Links234 de Rammstein. Le groupe nous propose même sa revisite de « Time of my life », bande son de Dirty Dancing… version metal, avec un stage diving de Dedo en prime. Vous en rêviez ? Ils l’ont fait ! ON LIKE !

Dans la lignée d’Ultra Vomit, les Princesses Leya savent faire rire tout en maîtrisant impeccablement les morceaux joués. Nous conseillons fortement aux curieux, amateurs de musique ou de comédie d’aller voir leur prestation en version longue sur leurs futures dates.

Le set se termine dans la sueur et les éclats de rire. Le groupe est remercié à sa juste valeur.

(Interview de Princesses Leya au Krakatoa à venir bientôt sur Pozzo Live).

 

Deuxième manche de Air Guitar, l’occasion de faire un tour au bar et s’amuser des prestations des participants. Les foies s’imbibent et les performances sont de plus en plus hilarantes. Notre coup de cœur : un jeune garçon, pas plus de 12 ans à mon avis. Tout timide, il insiste auprès de son père pour participer. Une tête d’ange, une voix douce, mais quand la bête monte sur scène : c’est terminé ! Déchainé sur scène, il nous démontre que le talent, l’aisance et la décontraction ne sont pas corrélés à la consommation de houblon. A méditer…

 

3ème et dernier groupe à monter sur scène : Dagoba.

 

Pozzo Live les suit régulièrement sur la région Bordelaise, et à titre personnel c’est vraiment un groupe que j’adore.

Particularité de la soirée : l’intégralité des animations scéniques ne pourra pas être présentée. Problème technique certes, mais qu’on se le dise, le public demande juste le groupe et sa musique. Personne n’en a tenu rigueur !

Ce 26 Avril, Dagoba présentait le clip de « The Infinite Chase ». Shawter nous avouait en Janvier dernier que c’était son morceau préféré de l’album, c’est donc naturellement que le titre est joué sur ce set.

A l’inverse des micros en forme de chaines sur scène, le public bordelais est littéralement déchainé. Les fans chantent toujours plus fort, les pogos se suivent et nous notons avec joie que les portables sont presque tous rangés dans les sacs. Quel merveilleux moment !

Le dernier morceau du set, « The Things Within », est joué dans une atmosphère quasi-mystique. Les voix s’élèvent et les mains se tendent vers le ciel. C’est à ce moment que l’équipe du Warm Up ainsi que les membres des groupes précédents décident de monter sur scène, à la grande surprise de Shawter. Quel merveilleux moment (bis) ! Il est plaisant de voir une telle cohésion entre tout le monde sur scène. Que ce soit pour chanter, danser, ou prendre des photos, chaque personne prend du plaisir et rit avec son voisin.

Les lumières se rallument et le public retrouve peu à peu ses esprits.

Mon seul regret de cette soirée ? Mais BORDEL on voulait plus de Dagoba ! C’était beaucoup trop court ! La performance était tellement parfaite que j’aurais bien aimé avoir quelques morceaux en plus…

Rendez-vous au Hellfest le Vendredi pour remettre ça !

 

L’heure de la grande finale a sonné. Il reste 5 participants : 2 femmes – 3 hommes, 2 enfants – 3 adultes. Ce n’est plus au public de voter, mais au speaker, accompagné des Princesses Leya. Les règles changent légèrement : 1 minutes 25, le même morceau pour tout le monde.

Notre chouchou finit en 3ème place et gagne 2 places pour aller voir Alice Cooper à l’Arena de Bordeaux, tandis que le 2ème gagne un précieux sésame pour le Hellfest 2019. La grande gagnante remporte son pass Hellfest, accompagné du droit de représenter la ville de Bordeaux lors de la grande finale du concours de Air Guitar … directement sur la Hell Stage à Clisson !

 

Le rendez-vous est pris pour le 21 Juin : direction l’enfer du Hellfest pour notre fête de la Musique !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.