[Live report] Meteora rend hommage à Chester

0
696

Deux ans que Chester Bennington a quitté ce monde. C’est pour lui rendre hommage que ce concert est organisé. Meteora, tribute band français, à sortit toute son artillerie. Le chanteur montpelliérain Hayden Rose est également de la partie ce dimanche 21 juillet 2019 au Supersonic.

La soirée débute par un discours de Magali (aka Maga Ponk) l’ambassadrice française des fans de Linkin Park

La relève est prise par P-H de l’émission youtube « Minutes to the Fans ». Il anime un quiz qui tourne, forcément, autour de Linkin Park (certaines questions seront plutôt pointues). Des bracelets, pins et tee-shirt sont gagnés pendant ce quiz.

20h, c’est l’heure de la musique, Meteora monte sur scène. Loïc le chanteur du groupe n’étant pas disponible ce soir, il est remplacé au pied levé par Alex, qui s’en sortira haut la main. 

Le set démarre sur la première chanson que l’on découvre à l’écoute d’Hybrid Theory, Papercut. Pas besoin de première partie, le public est là pour ça et il est ravi. A Place For My Head, Lying From You, Point Of Authority, les hits se suivent. 

Figure.09, un peu moins connu du grand public fait plaisir à être entendu. Bleed it Out, Don’t Stay, Runaway, les fans les connaissent sur le bout des doigts et chantent presque plus fort que le groupe. 

La première partie de concert se termine par Given Up, deuxième chanson de ces 40 premières minutes à ne pas provenir d’Hybrid Theory ou de Meteora

C’est au tour d’Hayden Rose de monter sur scène, seul avec ses bandes enregistrés.

On s’aventure sur les albums les plus récents car retentissent les premières notes de Talking To Myself.

Shadows of the Day et The Messenger ne manqueront pas de faire chanter le public à tout rompre. Ce dernier morceau est joué avec Alex, notre chanteur de ce soir, qui remonte sur scène pour .. jouer de la guitare !

On ne peut que constater que le timbre de voix d’Hayden se rapproche très fortement de celui de Chester. Cela en serait presque perturbant. La belle interprétation de One More Light nous le confirme un peu plus.

Le groupe revient sans leur chanteur pour accompagner Hayden sur les morceaux suivants. What I’ve Done, Leave Out All The Rest et New Divide recharge le public après ce passage plus doux.

Cependant nous retombons dans l’émotion quand le montpelliérain interprète, seul sur scène, la version piano de Crawling. Celle-là même que l’on peut entendre sur le One More Light Live.

Retour des musiciens autour d’Hayden pour Pushing Me Away et In The End qui refont encore travailler les cordes vocales de la foule. One Step Closer déchaîne un peu plus la foule. Surtout que le groupe profite du pont pour faire s’accroupir tout le monde avant de se relancer sur la reprise de la chanson.

 

Nous remercions notre invité du sud, et après une pause de 10 min Meteora remonte sur scène avec Alex au chant.

Lost In The Echo est le seul extrait de Living Things pour la soirée. Breaking The Habit et No More Sorrow aspire encore un peu plus d’énergie à un public qui a définitivement de la ressource.

Le plus rare QWERTY ravi également les fans les plus assidus. Après With You et From The Inside nous avons le droit à nouveau à Crawling dans la version original, toute électrique.

Le set s’achève en grande pompe avec les célèbres Numb et Faint.

Meteora est sur les rotules et n’a plus aucune cartouche dans son répertoire. Le public est comblé, et pour cause, on n’espérait pas pouvoir réentendre du Linkin Park à nouveau. Soirée réussie.

Setlist :

1. Papercut
2. A Place For My Head
3. Lying From You
4. Points Of Authority
5. Figure.09
6. Bleed It Out
7. Don’t Stay
8. Somewhere I Belong
9. Forgotten
10. Runaway
11. Given Up

Avec Hayden Rose:
12. Talking To Myself
13. Shadow Of The Day
14. The Messenger
15. One More Light
16. What I’ve Done
17. Leave Out All The Rest
18. New Divide
19. Crawling (version piano)
20. Pushing Me Away
21. In The End
22. One Step Closer

Pause

23. Lost In The Echo
24. Breaking The Habbit
25. No More Sorrow
26. QWERTY
27. With You
28. From The Inside
29. Crawling
30. Numb
31. Faint

 

Live report + photos : Gaël