Près de 10 ans après son dernier passage en terre toulousaine, l’unique et génial Philippe Katerine signait son grand retour au pays de la chocolatine. Papa ayant passé la cinquantaine, bedonnant mais toujours aussi original dans son art, ce génie made in France a conquis son public de la plus noble des manières ce jeudi 11 décembre au BikiniPozzo Live y était, et vous raconte ce live mémorable!

La soirée commence par un court mais intense récital de Philippe Eveno, connu pour être un des compositeurs de Philippe Katerine. Beaucoup de Philippe ce soir donc! Pendant une grosse demi-heure, cet artiste déjanté nous proposera un pot pourri présentant son univers, comprenant autant de chansons originales que de reprises décalées. Nous aurons droit par exemple à une super reprise de La Thune d’Angèle, à la manière d’un Jean-Michel Amoitié, le célèbre personnage de Kad et Olivier! Nous vous laissons imaginer le résultat! Le public est hilare, et Eveno semble à la limite du fou rire lui aussi… Un beau moment de partage! Après s’être “accouplé” avec sa guitare pour donner naissance à un ukulele (on vous avait prévenu que le show était déjanté), après avoir repris La Marseillaise, après avec fait chanter et rire le public toulousain, Eveno quittera la scène aussi modestement qu’il l’a envahi. Tout le public a adoré sa prestation, et je pense qu’un petit quart d’heure de plus n’aurait pas été de refus!

Vient donc le tour de Philippe Katerine de nous dévoiler son talent et surtout de se confesser auprès de son public. Les quelques minutes d’attentes sont ponctuées de citations du maître de maison, comme par exemple: “Les retardataires ne pourront entrer dans la salle qu’avec des cigarettes électroniques” ou encore “Les animaux quelque soit leur âge et leur origine doivent impérativement être en possession d’alarmes incendie“. Fou rire général dans la salle. Quand tout à coup, sortant d’un gigantesque nez gonflable, vêtu d’un espèce de pyjama moulant à motifs, Philippe Katerine entre en scène, accompagné de ses musiciens également vêtus de la sorte!

Le concert se fera en deux parties d’une heure chacune. Maîtrisant l’absurde d’une main de maître, Philippe Katerine provoquera le rire à chacune de ses interventions. Il aime d’ailleurs beaucoup parler avec son public entre les morceaux. Enfin parler… Il s’agit bien souvent de monologues où l’artiste divague autour de sujets divers et variés pour finalement retomber sur ses pattes sur un sujet en thème avec le morceau suivant. La prouesse est remarquable, bien que l’on se doute que cela a été préparé en amont. Les classiques du chanteur, tels que Louxor J’adore ou encore La Banane seront joué très tôt dans le set, dans les 5 premiers morceaux si je ne m’abuse. S’en suit un medley regroupant tous les titres les plus courts comme par exemple MoustacheLa Reine d’AngleterreDes Bisous, et bien d’autres… J’étais d’ailleurs très heureux de le voir jouer la chanson Amour, habituellement en duo avec Alkpote, mais réarrangée pour l’occasion.

Fin de la première partie, tout le monde se réfugie en coulisse pour se changer et revenir habillé avec des vestes de costume colorées. Le concert continue comme il a commencé, dans les rires généraux du public. Philippe Katerine est envoûtant, il hypnotise les foules pour les amener dans son univers et les faire décompresser le temps d’une soirée. Niveau setlist, on remarque toujours une forte dominante des morceaux du dernier album, entrecoupés de classiques d’anciens albums comme Patouseul et son riff funky rappelant le tube Kiss de Prince. Entourés d’une armée de doigts gonflables, les musiciens dansent et chantent en chœur, tout sourire. Ils ne sont d’ailleurs pas non plus insensibles à l’humour du chef, rigolant eux aussi bien souvent aux interventions de ce dernier! Après un ultime rappel, Philippe Katerine reviendra seul sur scène, vêtu d’un espèce de peignoir en tissu quasi-transparent et avec une coiffe de plumes, pour nous chanter a cappella un ultime morceau avant de s’en aller.

OVNI du paysage musical français et pourtant génie incontesté et adoré de tous, Philippe Katerine nous aura, une fois de plus ce soir, fasciné. Provoquant l’hilarité générale à chaque intervention, il garde toujours son côté clown malgré lui qu’il cultive depuis des années. Très proche de ses fans, il leur offre 2h de concert sur cette tournée, durant lesquelles il peut interagir librement avec eux. Bref, autant sur le plan artistique qu’humain, Philippe Katerine n’a rien a envier à d’autres, et nous a prouver encore une fois qu’il était un artiste complet. Chapeau!

Vous allez aimer !