Ce vendredi 29 novembre à l’Elysée Montmartre, nous avons pu assister à la fête d’anniversaire des 40 ans de The Toy Dolls précédés d’un groupe français très rock’nroll, Phantom King ! Nous avons été gâtés, on vous raconte tout ça !

Après une première partie bon enfant résolument punk accompagnée de blagues de King Phantom, le public est prêt à accueillir les “birthday boys” !

Après l’attente, les choses sérieuses (ou pas) commencent ! En effet, le show commence par le début de “Happy Birthday” accompagnée de bruits de pas. Le public ne pourra donc plus attendre et sera très vite mis dans l’ambiance ! Voilà enfin le groupe habillés de leurs costumes habituels assortis et flashy ! Ils commenceront avec Fiery Jack et Cloughy Is a Bootboy, le public réagira au quart de tour par des pogos et nous noterons de suite l’humeur des membres, sourires jusqu’aux oreilles ! Ils joueront ensuite une chanson du nouvel album Episode XIII, Arthur Clark’s a Dark Horse. Les riffs entrainants s’enchaînent et les chorégraphies simultanées entre Olga et Tommy Goober aussi pour Bitten By A Bed Bug, The Death Of Barry The Roofer With Vertigo et Benny The Boxer! The Toy Dolls joueront ensuite Up The Garden Path et Dougy Giro. C’est un plaisir de voir un groupe aussi énergique et souriant avec des membres qui ont plus de 40 ans !

Nous noterons également la scénographie efficace de The Toy Dolls simple et comique en rapport avec les chansons ainsi que l’interaction avec le public. Sur Spiders In The Dressing Room, Olga fera semblant d’écraser des araignées, acte que le public huera gentiment. Le groupe fera une performance de I’ve Got AsthmaOlga aura le souffle coupé (pour de faux voyons!). Nous aurons également le droit à une scène sur Richard Clayderman’s A CreepOlga donnera un coup de poing à ce Richard, enfin sur sa pancarte ! Ouf ! Pendant l’interlude à la batterie de The Amazing Mr. Duncan digne de ce nom, Olga reviendra après une petite absence habillé d’un bonnet de Père Noël et doté d’un panier présentoir, il donnera des présents au premier rang ! Le public sera gâté ce soir ! Bien entendu le moment le plus attendu fut le légendaire Nellie The Elephant, chanté par tout le public, sans exception ! Le morceau le plus connu des Toy Dolls reste décidément un des plus efficaces et l’Elysée Montmartre en tremble encore ! Mais pas question de s’arrêter là pour la bande d’Olga, qui nous gratifiera d’un magistral Harry Cross (Tribute To Edna) et d’une Toccata en Ré mineur de Beethoven, avant une reprise décoiffante du génial Wipe Out des Surfaris !

Après une brève sortie de scène, les Toy Dolls reviennent interpréter Dig That Groove Baby en guise de premier rappel. Le hit imparable rendra complètement fou le public qui rendra l’énergie déployée par les anglais au centuple ! Une petite pause plus tard, ils déboulent à nouveau sur scène pour enchaîner 3 hits absolus ! Le premier sera la reprise désormais légendaire de When The Saints Go Marching In, où Olga démontre toute sa technique de guitare et son énergie malgré son âge ! Magistral ! Mais encore plus magistraux seront le classique parmi les classiques Glenda And The Test Tube Babies chanté par tout le public qui visiblement connaît très bien ses classiques et le résolument fun Idle Gossip qu’on attendait impatiemment et qui sera un des moments les plus fun du concert !

Après un concert pareil, on se dit qu’après 40 ans de carrière, les Toy Dolls sont tellement énergiques qu’ils pourraient en enchaîner 20 de plus sans aucun souci ! Vient le moment pour eux de se retirer sur leur Theme Tune, pour mieux revenir cet été au Hellfest ! On a très hâte !

Vous allez aimer !