Jehanne

par Abduction

9.5
sur 10

Abduction revient le 29 Avril 2020 avec Jehanne, un album clair/obscure traitant de la vie (tragique) de Jeanne d’Arc. 

Le black metal est un art méconnu. Surtout en France. Alors quand un groupe Français sort un album, on tend l’oreille. Si en plus il s’agit d’Abduction, un des groupes les plus originaux et innovants du registre dans l’hexagone, alors la hype monte. Voyez un peu le concept: un album conceptuel tourné autour de l’histoire heroïco/ tragique de Jeanne la Pucelle. L’année du centenaire de sa canonisation, et programmée le 29 Avril, jour marquant l’entrée de Jeanne dans Orléans. Si on a pas affaire à des passionnés, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Il suffit de parler avec Guillaume Fleury, Guitariste et compositeur du groupe, pour s’en rendre bien compte. Une passion de puis l’enfance, livrée à nos oreilles, issu d’un travail de titan en terme de sourcing, comme il nous l’a dévoilé au détour d’un entretien passionné :

” On a nos livres référence.  On a beaucoup pioché dans le XIXe siècle, un peu aussi dans le XXe. Mais pour moi les auteurs les plus passionnants sur le sujets sont issus de la fin du XIXe… Jeanne d’Arc est le personnage de l’histoire de France le plus sourcé, de très loin, et notamment de son vivant.  En recoupant tout est très précis. Et les auteurs farfelus sont assez vites dénoncés… “

Tant de passion mise au service de son sujet, cela mérite une écoute attentive. Ecoutons ça.

Jehanne

L’album débute sur Aux Loges Les Dames. Tempo lent, avec une intro de guitare sèche lancinante, accompagnée de coeurs… Très vite interrompue par un gros blast. Le morceau monte crescendo. Le chant de François Blanc, qu’il soit clair ou hurlé, est très compréhensible, fruit d’une production sans faille, mais aussi d’un grosse implication…. Le morceau passe souvent de passages calmes à d’autres plus guerrier. Cette alternance claire/obscure nous laisse une sensation de question réponse…  Cela est une gimmick chez Abduction, même si, on le verra plus tard, cet album est également découpé transversalement pour servir son propos.

Par Ce Coeur Les Lys Fleurissent nous agresse instantanément. N’oublions pas que nous avons affaire à du black metal. Le riff du refrain est résolument heavy. Les morceaux sont longs mais ne lassent pas car la variété est au rendez vous. On comprend vite qu’on nous conte une histoire. Celle ci est pour l’instant belliqueuse, mais empreinte d’espoir. Quelle intensité! Nous comprenons vite que de nombreuses écoutes seront nécessaires afin de cerner les subtilités qui nous sont livrées tel des petits oeufs de….Pâques!

La Chevauchée De La Loire débute sur un passage quasi mélodeath, inspirant cette cavalcade guerrière citée dans le titre. Le morceau se poursuit dans le style caractéristique du groupe, sans failles, maintenant une intensité élevée afin de garder l’auditeur dans l’histoire. Un passage avec superposition de voix est à noter ici. L’intro de Dieu En Soit Garde nous fait penser à un certain Sweet Dreams de Marilyn Manson. Le morceau est très frontal, quasi martial. On se sent ici dans l’intensité de la bataille.

Foi En Ses Murs Jusqu’Aux Rats marque une rupture claire dans la composition. Jusqu’ici l’album était plutôt Guerrier. Place ici à la mélancolie. Et elle sera tenace. Le groupe est plutôt à l’aise avec cet état d’esprit. Si le début de l’album vous a plu, sachez que vous entrez dans la zone de confort du groupe, dans le style ou il se complaît. Et le résultat est au rendez vous. Il s’agit de la composition qui nous a laissé la plus belle impression, mais cela est très subjectif tant l’album est diversifié. Battue Par Les Flots Jamais Ne Sombre maintient cette mélancolie tout en augmentant l’intensité. On est de plus en plus emporté dans le côté dramatique de l’histoire, et Très Fidèle Au Roi Et Au Trône maintient cet état d’esprit, tout en nous laissant un sentiment d’héroïsme jamais démenti, Jeanne semble plus seule que jamais… Un morceau très inspirant, sombre et triste. Ne pas écouter cet album en Automne… La voix de François Blanc semble directement sonder notre âme. Nous finissons par sombrer….

Aux Marches De La Lorraine vient clore un album épique, sombre et mélancolique, sur un morceau qui débute en plongeant son auditoire dans une profonde détresse. Comme pour Titanic, tout le monde sait que cette histoire n’est pas un conte de fée, et elle finit, après moult trahisons, de la manière la plus tragique qui soit. Et ce morceau nous livre ces émotions de manière frontale. Ici aucun sous entendu, point de pénitence pour Jeanne, qui finira brûlée dans un déluge de violence vengeresse, le gros blast de batterie accompagnant le puissant riff final étant significatif. Tout cela finit dans une mélancolie palpable, et l’émotion est présente. Cette écoute nous laisse vraiment la sensation d’avoir vécu de l’intérieur toute l’histoire.

EN CONCLUSION

Abduction nous livre avec Jehanne une oeuvre poignante, fruit d’un investissement et d’une passion évidente. Les artistes sont totalement au service de leur sujet, et l’auditeur est emmené au coeur de la bataille, en totale immersion. Ils ont conçu une oeuvre saisissante, en clair/obscur. Un voyage sans retour. La production est absolument parfaite, le travail de Dehà ( ex-Clouds, Maladie, We all Die Laughing) est vraiment à la hauteur de la composition, ce qui n’est pas une surprise. Un album qui mérite d’être écouté, avec de l’attention. Pas vraiment de la musique d’ambiance pour un apéro entre metalleux, mais plus un biscuit à déguster seul, casque sur les oreilles, pour une meilleure immersion.

TRACKLIST :

  1. Aux loges Les Dames
  2. Par Ce Coeur Les Lys Fleurissent
  3. La Chevauchée De La Loire
  4. Dieu En Soi Garde
  5. Foi En Ses Murs Jusqu’Aux Rats
  6. Battue Par Les Flots Jamais Ne Sombre
  7. Très Fidèle Au Roi Et Au Trône
  8. Aux Marches De La Lorraine

Lien Bandcamp de ABDUCTION

Page YouTube de ABDUCTION

Lien précommande de JEHANNE

Retrouvez les dernières infos sur les festivals de l’été sur Pozzo Live.

Jehanne

par Abduction

9.5
sur 10

Vous allez aimer !