Bagdad Rodeo décide de casser les codes de l’industrie musicale avec son nouvel album Quatre, un album qui n’en est pas un puisqu’il n’aura pas de fin ! Suite à un teasing commencé le 5 octobre 2021, le groupe officialise enfin sa démarche.

bagdad rodeo

Dans l’optique de s’affranchir des standards de l’industrie musicale, comme Radiohead avant eux en 2007, Bagdad Rodeo a décidé de distribuer l’album Quatre en téléchargement libre, sans prix fixe. Pour reprendre les dires du groupe, “T’as pas un rond, tu mets 0 dans la case, t’as des thunes, tu donnes le montant que tu  veux par morceau“. Avec une livraison directe du producteur au consommateur, suivant la philosophie roots du groupe, la démarche se veut une reprise en main de la consommation musicale par les artistes et le public. Le groupe espère inspirer d’autres artistes à se détacher des carcans actuels de l’industrie.

Concrètement, à quoi ça ressemble un album sans fin ? Bagdad Rodeo sortira un morceau par mois pour donner corps à l’album Quatre, jusqu’à ce mort s’ensuive ou que le public se lasse. Tous les 12 morceaux, un CD verra le jour – en espérant que les fans suivent assez pour le financer.

Disponible en téléchargement depuis ce matin sur le BandCamp du groupe, le premier titre Enfer et Paradis est sorti avec un jour d’avance (t’comprends, y’avait badminton).

Espérons qu’une tournée voie le jour quand suffisamment de morceaux auront été produits ! En attendant, love, quatre and sodomie, comme ils diraient.

Pour ne rien rater de l’actualité musicale, suivez nos chroniques d’albums et nos interviews !

Vous allez aimer !