Votre serviteur est aussi gratouilleur de guitare à ses heures perdues. Aussi, quand Saturax a mis en jeu sur sa chaîne une place pour le stage Bands-Camp Académie “Spécial Guitare” qu’il animait, ni une, ni deux, j’ai participé au concours. Ayant eu la chance de le remporter, je me suis donc retrouvé en Haute-Savoie pour une semaine au milieu de 40 guitaristes.

L’arrivée

A l’arrivée à Burdignin le lundi midi après 6h de route, la plupart des stagiaires sont là depuis la veille. Retour en enfance : nous sommes hébergés par chambre de quatre dans une ancienne colonie de vacances. Certains ont préféré payer le supplément “chambre individuelle” en plus des 1000€ dont ils se sont acquittés pour venir. Nicolas-Yves Cayrol, le créateur du stage, est là pour accueillir les derniers arrivants avec sa femme Cécile. L’ambiance est bonne enfant, ça discute déjà de guitare. Si l’âge moyen tourne autour d’une trentaine d’années, 7 adolescents et quelques quinquagénaires sont également présents. Le public est par contre très masculin, et l’unique femme du groupe se trouve un peu isolée (mais semble le vivre très bien) !

site bands-camp académie spécial guitare

Le site du stage, au milieu de la montagne

Après un repas vite avalé et un premier briefing, nous sommes envoyés avec nos coaches respectifs pour commencer les ateliers.

Les ateliers

Les 4 coaches et Michael Jones

4 coaches sont présents sur place : Saturax (théorie musicale et shredding), Tanguy Kerleroux (débutants, impro et solo), Niko “Slash” (rock), et Swan Vaude (funk, RnB, Neo soul). Les stagiaires ont choisi leur coach de référence lors de leur inscription, et se retrouvent répartis par groupes de 8 à 15.

Un atelier en session du matin

Exemple d’atelier en free session

Si le premier atelier a lieu le lundi après-midi, le reste de la semaine de la Bands-Camp Académie “Spécial Guitare” suit un rythme militaire. Au programme : 3h de cours le matin avec le coach de référence, 1h30 de “free session” l’après-midi pour se perfectionner avec son coach de référence ou un autre, 3h de masterclass avec des intervenants quotidiens, et des jam sessions le soir à partir du jeudi. Tu voulais de la guitare ? Tu vas être servi ! On regrette quand même qu’il n’y ait pas eu plus de temps consacré au travail individuel ou en petits groupes. Les free sessions pensées pour ça sont au final plutôt l’occasion de s’enrichir des idées des autres coaches. Et comme il y a un nombre limité de salles et d’amplis, difficile de jouer en groupes. Certains recycleront d’ailleurs les chambres pendant les masterclass pour travailler ensemble… Mais l’essentiel est là : pratique, pratique, pratique, jusqu’à en avoir mal aux doigts.

Chaque coach organise sa session comme il le souhaite. Les stagiaires de Saturax ont pu par exemple percer les secrets du cycle des quintes et perfectionner leur gestuelle, quand ceux de Tanguy ont appris des licks pour étoffer leur vocabulaire guitaristique. Chez Niko, on voit plutôt comment utiliser les techniques de jeu de Slash et percer les secrets du mode harmonique naturel, quand Swan explique aux plus avancés comment altérer les accords et faire des rythmiques qui sonnent.

Le niveau des stagiaires est assez différent : certains ont à peine un an de guitare derrière eux, quand d’autres ont déjà joué sur scène avec des groupes. Mais l’esprit de camaraderie s’installe très vite, chacun trouve son équilibre, et la plupart semblent trouver ce qu’ils étaient venus chercher. Certains stagiaires prendront un temps off le mercredi pour souder leur propre pédale d’effet “Ego Driver” grâce à la masterclass spéciale organisée par Anasounds.

Les masterclass

Chaque jour a son intervenant et sa masterclass. Une bonne idée sur le papier, mais qui se révèle vite indigeste, tant par la longueur des séances (3 longues heures chaque jour) que par leur contenu parfois trop spécialisé. C’est certainement le point que Bands-Camp Académie devra améliorer sur les prochaines éditions. Au programme cette année :

  • Romain Morlot et son approche empirique de la musique
  • Gaël Liger nous présente son parcours pour devenir pro
  • Tout sur les pédales avec Anasounds et Swan Vaude
  • Echange avec Michael Jones, parrain de cette première édition
  • Comment un luthier fabrique une guitare avec Evasion Guitare (qui nous a présenté la Niko LP fabriquée pour Niko Slash)
  • La kiné de la guitare avec Xavier Mallamaci, ou comment adopter des meilleurs gestes
  • Présentation des amplis Kelt, sponsors de l’édition, par leur fondateur Thierry Labrouze

Notons que Michael Jones est resté sur le camp le jeudi et le vendredi et s’est prêté de bon coeur aux jams sessions avec les stagiaires.

Les à-côté

le chien du stage

La véritable star du stage

La guitare c’est bien, mais il y a la vie à côté. A ce niveau, l’hébergement est plutôt correct, même si on reste sur un type colonie. C’est chauffé, les lits sont relativement confortables, l’eau des douches est toujours chaude : l’essentiel est là. Certains trouveront cela spartiate, mais personnellement çane m’apaise dérangé. Côté nourriture, c’est tout à fait correct, et on n’a pas échappé à la raclette et à la fondue qui va bien ! Pas forcément une bonne idée d’ailleurs la fondue juste avant une masterclass avec Michael Jones, mais comme disait l’autre, le gras c’est la vie !

 

Un exemple de jam session

Mention spéciale aussi pour les jam sessions. L’idée de se confronter à la scène quel que soit son niveau est vraiment bonne, et on se prend vite au jeu même si comme le disent les coaches, “sur scène tu perds 10 ans de niveau” ! La plupart des stagiaires se confrontent à l’exercice, dans un bordel plus ou moins organisé mais très bienveillant.

Bilan

bands-camp académie spécial guitare

L’ensemble des stagiaires essaie d’avoir l’air pro

Même si quelques détails sont à revoir, Bands-Camp Académie nous a sorti un stage qui vaut vraiment l’investissement pour un guitariste qui cherche à s’améliorer. Si vous avez les moyens, on ne peut que vous recommander de tenter l’expérience.

On a aimé

  • le niveau technique
  • l’accessibilité des coaches
  • les jam sessions
  • l’ambiance et la bienveillance entre les stagiaires

C’est améliorable

  • la durée des masterclasses
  • le temps pour travailler entre les cours
  • le manque de mixité des stagiaires

La Bands-Camp Académie “Spécial Guitare” revient d’ores et déjà pour une saison 2 du 30 octobre au 5 novembre 2022. Guettez vos réseaux, les places seront mises en vente début décembre. Personnellement, j’y serai !

Vous pouvez suivre :

 

Pour ne rien rater de l’actualité musicale, suivez nos chroniques d’albums et nos interviews !

Vous allez aimer !