Une tempête suédoise a frappé Nantes aux ateliers de Bitche le 28 mai dernier ! C’était le groupe de Black/Death ZORNHEYM accompagné de CIRCLES OV HELL, DJIIN et OUTRODUCTION. Une soirée signée BLACK FLAG PRODUCTION.

Vous étiez prévenus ! > « Zornheym à Nantes »

Les Ateliers de Bitche à Nantes n’est pas une salle comme les autres. Elle est autogérée, sujette à l’improvisation et à la liberté d’expression. C’est un lieu que l’on peut remanier au grès des diverses propositions qui s’y déroulent.

C’est dans ce décor atypique où s’enchaîneront les concerts de ce soir avec Outroduction, Circles Ov Hell, Djinn et Zornheym. Les groupes ne sont pas les seuls à avoir une ambiance bien singulière, il n’y a qu’à jeter un œil aux œuvres d’Ertemelle et Newsålem. Si Ertemelle propose des œuvres poétiques et psychédéliques aux couleurs saisissantes, Newsålem rouvre grand les portes de la chasse aux sorcières avec ses œuvres au cœur de la sorcellerie, diableries et autres mythes et croyances occultes. Ces deux artistes présentent également l’affiche de la soirée issue de leur troisième collaboration, une sérigraphie qui aura été réalisée ici-même, aux Ateliers de Bitche.

OUTRODUCTION

Outroduction est l’ovni musical de la soirée avec ses touches metal, parfois jazz. Il y a beaucoup de variations de rythme, de techniques musicale… La clarinette, que l’on peut juger un peu sévèrement au sein d’un groupe de musique amplifiée, n’a rien à envier aux guitares et aux basses habituelles.

La clarinette, le clavier, la guitare et la batterie est un quatuor gagnant qui se complète bien. Du côté de la scène, le chanteur habillé d’une toge et les autres membres assurent un show dynamique limite déjanté.

On est presque autant dans une performance qu’un concert « classique ». Outroduction est sans aucun doute aussi original qu’hypnotisant !

CIRCLES OV HELL

L’introduction infernale plante bien le décor. Malgré l’absence exceptionnelle du batteur, le concert a été très bien mené du début à la fin. Avec Circles Ov Hell, il y a quelque chose qui tire vers le bas : les sonorités, les accompagnements mélodiques, la voix profonde et froide du chanteur forment un aller direct pour les profondeurs.

Cet univers, c’est celui de la Divine Comédie et plus particulièrement de l’Enfer de Dante et de son arrivée en Enfer. Scéniquement c’est un concert efficace, les lights accompagnement particulièrement bien les morceaux.Le groupe a une bonne présence scénique qui colle bien avec leur musique.

Entre la gestuelle du chanteur, les vêtements partiellement en lambeaux et le masque du guitariste, il n’est pas difficile de s’imaginer que Circles ov Hell nous vient tout droit des Limbes pour nous raconter les péripéties de Dantes en ces lieux. Ils nous transportent dans leur univers avec une facilité déconcertante, bravo à eux !

DJINN

Djinn est un groupe qui sait jouer sur le mélange des sonorités entre Orient et Occident. On voyage entre ces deux mondes qui sont habilement reliés par la voix rauque et profonde de la chanteuse, également harpiste électrique.

Aussi bien sur la technique que le rendu final, on retrouve sans peine les codes du rock psyché bien 70’s mais aussi du stoner voir doom. Leurs influences sont bien incorporées les unes au autres dans une ambiance authentique, mystique. Leur activité musicale du moment, entre tournée et festivals d’été, n’a pas réussi à avoir raison de leur énergie : ils sont dynamiques et viennent se mélanger à la fosse sans hésitation.

C’est un concert que l’on prend plaisir à regarder, leur émotion est communicative et cela se ressent de plus en plus fort dans le public.

 

ZORNHEYM

Musicalement, c’est exactement ce que nous attendions de Zornheym entre la précision de leur jeu, la puissance de leur riffs, le rythme soutenu le tout accompagné d’un chanteur qui sait parfaitement varier et adapter son chant.

On ressent leur envie de partager ce moment avec nous, ils sollicitent le public pour participer avec eux et ce dernier se montre réceptif en retour (nous repensons au refrain de Slumber comes in Time chanté à l’unisson entre le groupe et la salle). Il est très facile de plonger dans leur univers, à la fois élevé par le chanteur lors des passages mélodiques puis ramené violemment à une dure réalité avec un chant saturé bien plus incisif, sec.

C’est ici toute l’ambivalence de leur thème sur la démence et l’esprit malade. Le groupe a pris du temps pour parler et prendre des photos avec le public à la fin de leur set, cette petite attention donnée au public français aura pu ravir les fans du groupe. Nous garderons un bon souvenir de ce concert, un moment de partage avec le groupe qui aura été d’une belle intensité !

Une programmation des plus efficaces proposée par Black Flag Production avec des groupes aux univers bien marqués ! Merci aux Ateliers de Bitche pour leur accueil et bien sur, félicitations à Outroduction, Circles ov Hell, Djinn et Zornheym pour leur prestation de ce soir !

__________________

Live Report : MH LiveZine

Mise en page & photos : Newsålem 

Accéder à l’album photo complet > Newsalem.fr

Vous allez aimer !