Cela fait 25 ans qu’ils nous font danser et rêver, et c’est bien plus que l’âge qu’ils avaient quand ils ont formé leur groupe. Alors après deux ans d’absence le public était heureux de retrouver les Ogres De Barback sur scène à la Cigale de Paris le 4 novembre 2021.

Leopoldine HH

Le concert démarre gentiment avec Léopoldine Hh qui se présente comme “l’amuse bouche” de la soirée et tente de chauffer la salle avec quelques blagues. La demoiselle pétillante et pleine de joie de vivre nous emmène ainsi dans son univers délicat. Le public semble avoir du mal à s’enthousiasmer jusqu’à “Respire”, chanson zouklove où l’ambiance se réchauffe,  car Léopoldine a fait une démonstration séduisante de son déhanché. Elle a ensuite fini par conquérir son public avec “Zozolala comme-ci comme ça” où le public chante le refrain avec elle.

Leopoldine HH La Cigale 2021

Les  Ogres De Barback

Tout commence par une histoire : lorsque Alice, Mathilde, Fred et Sam ont demandé la camionnette de leur parent pour partir faire des concerts, ils étaient tous mineurs. En outre ils leur ont aussi précisés qu’ils arrêtaient leurs études par la même occasion! Un grand merci, donc, aux parents de la fratrie Burguières, sans lesquels on n’aurait pas pu voir les Ogres de Barback à la Cigale de Paris en cette année 2021 !

Le concert démarre enfin avec le titre “Pas ma haine”. Aussitôt, les fans présents, chantent à tue tête autour de moi.

ogres de barback la cigale 2021

Après un set endiablé de 4 chansons accompagnées par les cuivres de Eyo’nlé, Fred nous annonce les prochains titres. “On a quatre chansons joyeuses maintenant c’est parti pour 2h15 de chanson triste“. Les Ogres nous proposent alors des chansons plus intimes et poétiques comme “Petit coeur”, mais l’ambiance revient vite à la fête.

Les Ogres enchaînent ainsi les titres, en changeant sans cesse d’instruments, passant avec virtuosité de la contrebasse à la trompette. Cependant, ils nous font aussi découvrir des instruments plus insolites comme la Scie musicale.

ogres de barback la cigale 2021

Le groupe est originaire de Cergy-Pontoise. Ils s’interrogent sur pourquoi on leur demande toujours d’où ils viennent : peut-être parce que c’est mieux chez eux que chez nous ? Alors, comme ils aiment voyager ils sont allé vérifier : “On a joué  à Marseille… aie quatre pneus crevés… nickel! A Toulouse, y a des choses qu’on comprenait pas, on a eu peur, on est partis. En Bretagne… on nous a dit ‘parigo tête de veau’ “. Et tout ça donne bien sûr une nouvelle chanson intitulée “3.0″, avec laquelle les Ogres de Barback enflamment le public de Paris qui n’attendait que ça après une année 2021 compliquée.

Une parenthèse enfantine

Quant aux enfants présents, ils n’ont pas été oubliés puisqu’ils ont eu droit à leur moment avec le titre “Invitation” extrait de l’album Pittocha. Fred nous raconte alors comment sont nés les albums Pittocha. “On a eu des enfants, on a écrit une chanson, puis deux! Du coup pourquoi pas un disque? Puis deux !” Alors quand son fils lui a demandé si “On peut se voir à l’endroit dans un miroir à l’envers“, a germé la chanson “Je sais pas” et un quatrième album de Pittocha. Les enfants auront donc bientôt le bonheur de le découvrir. De surcroît, tous les jeunes parents de la salle se sont reconnus dans les paroles de cette chanson, enfin moi oui ! Ce retour en enfance se termine ainsi avec Léopoldine qui reprend “La petite” de Pierre Perret.

Une foule d’invité

Comme à leur habitude les Ogres de Barback se sont entourés de nombreux invités sur la scène de Paris en cette fin d’année 2021. Et ils viennent de tous les horizons, à l’image de leur musique. Ainsi la fanfare béninoise Eyo’nlé contribue à chauffer l’ambiance avec “Le carnaval de Redonfaud”. D’ailleurs, la fanfare sera, présente pour de nombreuses chansons dont “L’internationale”, ou “Ayaya”, et bien d’autres.

Ils sont ensuite accompagnés par Julien Barbances, qui joue d’un instrument traditionnel auvergnat, la cabrette et Sandrine Lagreulet pour les quatre chansons suivantes.

C’est au tour de  Agnes Bihl d’entrer sur scène pour interpréter “Jean misère”. L’artiste est impressionnante tant elle incarne et vit sa chanson par toutes les pores de sa peau.

Puis, Mouss et Hakim, antisèche à la main viennent nous chanter avec l’accent chantant du Sud-Ouest “La canaille”.

hakim et les ogres de barback à paris 2021

Ainsi, la fête se termine avec les Ogres De Barback et l’ensemble de leurs invités, sur la reprise de “L’Internationale”, extrait de l’album collectif La commune refleurira sorti le 8 octobre 2021. Cet album célèbre en effet les 150 ans de la commune et regroupe une vingtaine d’artiste.

La foule se déchaîne ensuite sur le premier titre du rappel, “Rue de Panam”. Il y a alors autant d’ambiance sur scène que dans la fosse. C’est ainsi que Les Ogres font partager leur joie de jouer avec leur invités qu’ils appellent d’ailleurs frangins.

Les Ogres De Barback : des artistes engagés !

Le concert aura été à plusieurs reprises l’occasion pour Les Ogres de parler des causes qui leur tiennent à cœur. Fred en profite ainsi pour nous présenter l’association Sos Méditérannée, présente sur place et que les Ogres soutiennent.

Puis, entre deux chansons et trois acrobaties, Fred profite encore du concert pour sensibiliser le public à une autre cause. Il s’agit cette fois de la maladie de Crohn qui lui est en effet trop familière. Les Ogres organisent donc à ce titre un marathon musical et solidaire, Stop crohn’o, à Cergy-Pontoise le 8 octobre 2022 avec à chaque étape un concert et un bar.

ogres de barback stop crohn'o

En somme, ce concert des Ogres de Barback à la Cigale de Paris était à l’image de leur conception de la musique française, toujours autant d’actualité en 2021 : festif, décloisonné et ouvert sur le monde.

Les Ogres de Barback à La Cigale de Paris – 2021 : la set-list

  • Pas ma haine
  • Carnaval de Redonfaud
  • Accordéon pour les cons
  • La Rochelle
  • Petit cœur
  • Vous m emmerdez
  • Femme du guerrier
  • Toi jamais
  • 3-0
  • Marcelle
  • Wahnini
  • Invitation
  • Je ne sais (extrait du nouvel album Pittocha)
  • La petite (Léopoldine HH)
  • Buro
  • Grand mère
  • Jean misere par Agnes Bihl
  • La canaille par Mouss et Hakim
  • L’internationale

Rappel:

  • Rue de panam
  • Carnaval cornemuse
  • 2000 ans
  • NLT
  • Ayaya
  • Si tu restes

Pour ne rien rater de l’actualité musicale, jetez un œil à nos chroniques d’album et nos interviews.

 

Vous allez aimer !