Vendredi 18 Octobre, au Bikini à Toulouse, les fous furieux russe de Little Big étaient de sortie. Déferlante de basses, pogos à gogo, et surtout une bonne dose de fun au rendez-vous!

C’est avec un peu de retard que Little Big entre en scène. Pas de première partie ce soir, et un Bikini plein a craquer quand le groupe se lance! Armé d’une guitare en forme phallique, qui ne servira d’ailleurs qu’à ce moment du concert, un des membres du groupe surgit un costume rouge à paillettes. Tous les membres le suivent et la destruction peut commencer!

Le chanteur “principal” du groupe arbore d’ailleurs fièrement un t-shirt sur lequel il a écrit TEUB. Ils annoncent dès le début la couleur! Les basses vrombissent déjà, le public chante à tue-tête et pogote, la sueur commence à apparaitre. Niveau setlist, nous avons eu droit à un beau pot pourri des meilleurs titres du groupe, bien que l’on puisse regretter l’absence de certains titres, comme Everyday I’m Drinking ou encore With Russia From Love.

Sur scène, il est difficile de savoir qui regarder entre le DJ debout sur sa table, et les 3 chanteurs qui gesticulent, sautent et courent de partout. C’est très énergique, comme à leur habitude. Nous aurons droit à quelques surprises pendant le show, comme par exemple la chanson Mon Ami (à découvrir ici), ou encore un joyeux anniversaire collectif pour le technicien du groupe Rico.

Le public est assez hétéroclite cependant. Mélangeant vieux fans de longue date, et nouveaux fans arrivés suite au succès de Skibidi. C’est d’ailleurs assez dérangeant, à la fin de chaque morceau, nous avons droit à quelqu’un qui crie “SKIBIDIIIIII“! Comme si le groupe ne se résumait qu’à cette chanson, et surtout comme s’ils n’allaient pas la jouer. Bref, c’est juste un petit point négatif au vue de ce super concert.

Le concert sera toutefois court, à peine plus d’une heure. Cumulé au fait qu’il n’y avait pas de première partie, la soirée était un peu courte. Mais bon, quelle heure intense! Little Big sont les pros de ces concerts complètement déjantés et surtout bourrés d’énergie. Impossible de rester immobile face à la tempête qui se déchaîne devant nous! D’ailleurs, à en voir l’intensité des pogos, le public s’est bien éclaté!

A peine terminé que nous attendons déjà le retour de nos russes préférés dans la ville rose. Bientôt je l’espère. Croisons les doigts!

Vous allez aimer !