La dernière fois qu’Oldelaf était venu sur Toulouse, c’était en mars 2018 au Metronum. Par un mauvais concours de circonstances, il avait dû se faire opérer deux jours avant le début de la tournée et avait donc un bras en écharpe, rendant impossible toute utilisation d’une guitare. Le groupe avait donc eu à trouver en catastrophe quelqu’un qui pourrait le remplacer pour jouer de l’instrument. Cette personne fait maintenant partie complète du groupe et se fera appeler Yvon Berthier, le frère d’Alain (sur scène bien sûr). Mais bref, passons à ce qui nous intéresse ici : le concert qui avait lieu en ce dimanche 3 octobre 2021, l’un des premiers de la tournée d’Oldelaf en 2021.

Vice & Versa 

Après 45min d’attente sous la pluie, je parviens enfin à pénétrer dans la salle du Bikini. Le groupe qui assure la première partie a déjà bien entamé le set et je n’aurai donc droit qu’au dernier quart d’heure. Il s’agit de Vice & Versa, un duo de chanteurs proposant des titres de variété à la guitare acoustique. Leur point commun avec Oldelaf selon eux ? Le voyage (le dernier album d’Oldelaf repose sur un voyage en van). Leurs textes traitent principalement d’amour, du temps qui passe et de bonheur. On y retrouve des éléments rappelant Boulevard des Airs, Tryo ou encore Les Ogres de Barback. Pour autant, les deux hommes ont une pâte qui leur est propre avec des ajouts de chant rap à plusieurs moments.

Le public semble apprécier au vu des applaudissements et de sa participation. Il faut dire que les gars de Vice & Versa débordent d’une énergie communicative : le sourire jusqu’aux oreilles, ils font participer la salle en leur racontant des anecdotes de leur vie et en posant des questions pour créer de l’interaction. Au moment où ils nous demandent le plat que l’on détestait à la cantine, quelqu’un criera que c’était la macédoine de légumes, un petit clin d’œil au titre d’Oldelaf du même nom. Malheureusement, après 30 minutes de set il est temps de laisser la place à celui pour qui tout le monde est présent ce soir.

 

Oldelaf

Il est 19h30 lorsque Olivier Delafosse s’avance seul sur une scène décorée d’un van jaune en carton aux couleurs du dernier album, L’Aventure. Avec sa petite guitare et sous les applaudissements, il entame alors Au Loin, l’un des titres de son nouvel EP L’Aventure Continue avant d’être rejoint par le reste de l’équipe pour enchaîner sur une version très électrique de Allo puis du Café où le public chantera à tue-tête.

Pour rappel, le groupe Oldelaf se compose de différents membres. Amaury Kanté qui est au clavier : un homme râleur et imbu de sa personne car jouait autrefois avec Sardou et regrette les salles combles. “Amaury c’est une main de fer dans un gant de fer dans ta gueule” dixit Oldelaf.  Jacques F, le batteur un peu immature adorateur d’Oldelaf. Alain Berthier, où l’idiot du groupe qui aurait, selon lui, des membres plus courts que les autres rendant difficile son jeu de basse. Son frère Yvon à la guitare, ancien sourd qui a retrouvé… euh pardon, trouvé l’audition lors d’un accident durant leur aventure. Pour finir, Oldelaf, le chanteur, surnommé “bouboule” par Amaury et dont le gros ventre l’aurait empêché de conduire le van.

Toute cette petite équipe apportera son lot de disputes (fictives bien sûr) et de situations cocasses tout au long du set. En plus des nombreux titres, tantôt drôles, tantôt touchants, le groupe proposera de nombreuses interludes comiques pour égayer le spectacle si bien que l’on sera véritablement au croisement entre concert et comédie. Ces sketchs sont aussi l’occasion pour le groupe de raconter les aventures qu’ils ont vécues tout au long du périple qui a couvert la réalisation de l’album, que ce soit leur accident qui a rendu l’ouïe à Yvon, les pique-niques où Oldelaf n’était pas invité, leur rencontre avec un provincial (le groupe est parisien) et tant d’autres anecdotes drôles et probablement fausses.

L’ensemble des morceaux est remanié pour la scène, histoire de rendre le tout plus dynamique. On aura par exemple droit au titre C’est Michel en version disco, La Tristitude avec un texte inédit, ou à un La Peine de Mort ultra rock auréolé d’un superbe solo de guitare signée Yvon. Le concert se clôturera après deux rappels, le dernier étant l’occasion pour le groupe de descendre jouer dans la fosse une version acoustique de Mais les Enfants devant un auditoire assis et attentif, telle une classe d’école.

On retiendra de cette soirée un public aux anges participant à chacun des titres en chantant et en tapant dans les mains, un Oldelaf (je parle du groupe en général) plus qu’heureux de reprendre la scène, et des éclats de rire de toutes parts. Une véritable soirée bon enfant pour tous les âges. On ne peut donc que vous conseiller de foncer voir l’un des spectacles de la tournée si vous en avez l’occasion !

SETLIST

  1. Au Loin
  2. Allo
  3. Le Café
  4. Saint-Amour
  5. Je Mange
  6. Le Testament
  7. Les Mains Froides
  8. L’Amour à l’Hôtel Ibis
  9. C’est Michel
  10. Novembre
  11. Maman
  12. Patrick Bruel
  13. Vous les Clowns
  14. La Tristitude
  15. Pédiluve
  16. Demi-Dieux
  17. Je t’aime
  18. Le Monde est Beau
  19. La Peine de Mort
  20. Patricia*
  21. Le Crépi*
  22. Les Fourmis*
  23. Mais les Enfants**

* Rappel 1
** Rappel 2

Vous pouvez retrouver toutes les dates de la tournée Oldelaf 2021 sur son site internet.

En attendant notre prochain Live Report, vous pouvez retrouver toutes nos interviews ici. Pour nos chroniques, ça se passe .

Vous allez aimer !