Elephant Tree, après avoir dévoilé un premier single intitulé Sails, le 22 janvier, voilà que le groupe libère le 02 avril dernier une deuxième création, Bird, deux titres du nouvel album Habits, SORTIE PRÉVUE le 24 avril 2020.

En effet, Elephant Tree, ce groupe londonien post-heavy/doom gaze qui, après une tournée en Europe, à Paris notamment en octobre dernier, nous  régale à nouveau avec cette “pépite” qui est arrivée à point nommé, en période de “Reste chez toi !”…

Un single et un clip percutant

Alors qu’on s’attend à un son bien direct, lourd et gras, le groupe nous saisit par les sens, nous élève tranquillement dans les airs au rythme léger mais saisissant à la fois…Tu crois que ça va se terminer… Tu te  laisses porter et, soudain, c’est la grosse claque ! La chute de 10 000 pieds qui t’attend !

Tous les instruments attaquent, du riff, du solo, du fuzz accompagnés par la reprise du refrain accrocheur qui te prend aux tripes et qui te crucifie avec une conclusion bien achevée !  6 mn 36 de pur bonheur pour ce morceau qui te donne envie en même temps de saisir ta guitare et de te lancer aussi !

Quant au clip vidéo, c’est une réalisation de Si Bennett & Clare Julia Bennett  [@ Egg Cup Creative https://www.eggcupcreative.com/]. Ceux-ci ont déjà collaboré avec, Muse, The Charlatans, Paul Van Dyk, les Guns N’Roses, Rage on Gold, entre autres…

Tourné en  “super 8”, ce format apporte une touche vintage à l’image. De plus, des prises en contre plongée, donne au spectateur la sensation de se réveiller au milieu de nulle part, dans les broussailles. Au loin le paysage balisé par des câbles de haute tension et une série de pylônes.

Puis, sur le refrain, on perçoit, au loin,  le vol d’un oiseau noir. Ce volatile s’apparente davantage à un énorme corbeau nordique tout droit sorti de l’Edda Poétique, on est loin de l’image du petit  “sparrow” évoqué dans les paroles. Un ciel nuageux,  et soudain, des faisceaux lumineux suivis d’une rafale d’images en kaléidoscope. Là, on retrouve bien le côté psychédélique du groupe.

En arrière plan,  le storyboard, griffonné sur les restes d’un parchemin et au moment de la chute, et enfin apparaissent  nos quatre “musicos”: Jack Townley à la guitare, Peter Holland à la basse, Sam Hart, à la batterie et John Slattery qui a lâché le synthé pour “l’instru” à 6 cordes…

EN CONCLUSION

Un clip qui monte en intensité, cohérent avec la mélodie ce qui le rend d’autant plus efficace puisqu’on ne lâche pas le son au bénéfice de l’image.

Cette nouvelle création nous rappelle ce qu’avait déjà perçu Ain’t One, chroniqueur sur le blog Desert-Rock en 2016 sur la sortie du deuxième album du même nom que le groupe. En effet, il soulignait déjà “la maturité” dont faisait preuve Elephant Tree concernant le placement des harmonies vocales et l’efficacité des riffs qui se répètent avec justesse.

La sortie de leur nouveau LP “Habits”, est donc prévue le 24 avril, chez Holy Roar Records, fondée par Alex Fitzpatrick. Slattey a été chargé des arrangements. Riley MacIntyre, producteur, chanteur et guitariste, ancien membre du groupe s’est impliqué dans cette création.

Elephant Tree, un groupe sans artifice, en quête d’explorations musicales qui garde malgré tout son propre style…

Bref, une sortie d’album très attendue !

Vous allez aimer !