En plein confinement et à la surprise générale, les Rolling Stones sortent une nouvelle chanson après 8 ans d’absence: Living In a Ghost Town. 

Bien que cette chanson ait été composée 1 an auparavant, Mick Jagger affirme que cette nouvelle chanson “résonnera à travers l’époque dans laquelle nous vivons” et fait référence au coronavirus avec les paroles : “La vie était si belle, puis nous avons tous été enfermés”.

 

Dans une  interview avec Zane Lowe d’Apple Music, Jagger a déclaré avoir écrit la chanson avec Keith Richards il y a plus d’un an. “Elle a été écrite sur le fait d’être dans un endroit qui était plein de vie, mais qui en est maintenant dépourvu pour ainsi dire… Je jouais juste de la guitare et je l’ai écrite très vite, en 10 minutes.”

Puis “Keith Richards et moi avons eu l’idée de la sortir maintenant”, dit-il. Mais j’ai dit : “Je dois la réécrire pour coller à la situation actuelle. Certaines paroles ne vont pas fonctionner, et d’autres étaient un peu trop sombres. Je l’ai donc légèrement réécrite. Pour être honnête, je n’ai pas eu besoin de faire beaucoup de changements. C’est en grande partie ce à quoi elle ressemblait à l’origine”.

En effet, depuis quelques années, les Stones travaillent sur un nouvel album. Mick Jagger a confirmait que le groupe “enregistrait de nouveaux morceaux avant que le confinement commence.” 

Pour écouter Living In a Ghost Town : 

 

Et dimanche dernier, le groupe a joué ensemble You Can’t Always Get What You Want via quatre liens vidéo distincts pour One World : Together at Home. Un concert au profit d’organisations caritatives et de l’Organisation mondiale de la santé, co-organisé par Lady Gaga. 

Si vous avez loupé cette prestation, la vidéo est ici : 

Vous allez aimer !