Avec deux soirs de suites à guichets fermés, Shaka Ponk frappe une dernière fois avec violence avant une retraite annoncée (et méritée !). Retour en image sur la seconde soirée, le 3 février dernier, où des litres de sueurs ont tapissés le sol de la salle fraîchement inaugurée.

Vous allez aimer !