New Empire Vol.2

par Hollywood Undead

6.5
sur 10

Annoncé fin juillet et particulièrement attendu depuis après la réception plutôt mitigée du volume 1, le second volume de New Empire est enfin là. Plusieurs fois teasé ces derniers mois par l’intermédiaire de différents clips et singles, quel est donc le verdict de ce New Empire Vol.2 ? Une nouvelle (petite) déception ? Ou un rattrapage en règle ?

Les membres d'Hollywood Undead

Imagination, talent et originalité

Il faut bien dire que lorsqu’un groupe possède le talent et l’originalité d’Hollywood Undead, on est en mesure d’en attendre beaucoup. Certains diront peut-être trop, et il convient certes d’y réfléchir. Mais il n’en reste pas moins qu’après des claques artistiques (tant musicales que visuelles) comme American Tragedy (2011) ou Day of The Dead (2015), le New Empire Vol.1 sorti début 2020 avait laissé place à une petite déception doublée d’une grande attente pour New Empire Vol.2. Il faut dire que la hype suscitée par cet “album de la réinvention“, comme annoncé par le combo californien, ne nous avait pas vraiment sauté aux yeux ni aux oreilles, même si l’on avait grandement apprécié certains titres comme Time Bomb ou Heart Of A Champion.

Impression d’entrée différente sur ce New Empire Vol.2, avec l’étonnant Medicate. Un titre très pop qui n’aurait pas dépareillé en bande originale d’American Pie. L’impression de faire un bon dans les années 90 au milieu des The Offsprings, Blink 182 et autre Sum41 est plutôt agréable. On se verrait bien écouter ce titre en sortant de son lycée californien pour partir en vacances. Un bon moment, qui prouve au passage la capacité du groupe à se diversifier (et avec succès). Place ensuite à Comin’ Thru The Stereo, premier des…6 featurings de cet album, avec Hyro The Hero pour débuter, au travers d’un titre encore une fois léger et festif digne de vacances sur les plages du Pacifique. Et encore une fois, ca marche bien. Entame validée, reste à confirmer !

Encore (un peu) trop convenu

Changement d’ambiance avec les trois morceaux suivants : Ghost Out, Gonne Be Okay et Monsters. Le rap old school des débuts fait son retour dans une ambiance feutrée et groovy. Sans en faire trop, le groupe nous apporte une sensation d’apaisement bienvenue. On a juste envie de se poser pour écouter en hochant la tête lentement. Un moment de sérénité avant d’attaquer la suite plus corsée de l’album. Car en effet Idol, en feat. avec Tech N9ne, sonne le réveil ! Et quel réveil ! C’est lourd, c’est fort…peut-être même trop. On reconnaît que les effets et les beats electro sont parfois martelés à l’excès. Peut-être faudra t-il espérer une version live pour mieux l’apprécier ? Tout l’inverse de Coming Home qui reprend les codes des deux premiers morceaux.

Unholy propose lui un retour en arrière avec un son déjà bien connu du groupe. Les amateurs de la première heure apprécieront, tandis que ceux à la recherche de nouveauté reprocheront le manque de prise de risque. Une sensation prolongée sur Worth It, qui manque peut-être de punch et d’entrain. Après plusieurs titres posés en début d’album, et alors que la fin approche, on aurait apprécié un morceau apportant plus d’énergie et d’envie de se secouer dans tous les sens. Heureusement arrive le remix d’Heart Of A Champion avec Papa Roach et Ice Nine Kills. Définitivement l’un des meilleurs morceaux de l’album. Un peu dommage s’agissant en fait du remix d’un morceau du volume 1. Reste que l’apport des invités amène une vraie plus-value pour New Empire Vol.2 !

Il en sera de même avec les deux autres remix d’Idol, respectivement avec GhØstkid puis Kurt 92. L’apport des artistes s’en ressent, sans remodeler totalement le morceau. Encore une fois, on se dit qu’une performance live permettrait de décupler la puissance du titre et de le convertir en vrai bon moment de plaisir. Reste qu’encore une fois, on en vient quelque peu à regretter que sur ce New Empire Vol.2, un groupe aussi talentueux qu’Hollywood Undead n’ait pas placé le curseur encore plus haut en terme d’ambition et d’expérimentation tant son imagination et son talent sont grands. D’autant que les nombreux featurings ouvraient vraiment le champ à de multiples possibilités en terme de styles, de paroles ou d’ambiances.

Les membres d'Hollywood Undead

De gauche à droite : Jorel “J-Dog” Decker, George “Johnny 3 Tears” Ragan, Jordon “Charlie Scene” Terrell, Daniel “Danny” Murillo, Dylan “Funny Man” Alvarez

En résumé

On attendait beaucoup de ce New Empire Vol.2, qui devait quelque peu relever un New Empire Vol.1 certes intéressant et agréable à l’écoute mais trop convenu. Force est de constater qu’hélas, l’objectif n’est pour nous pas totalement atteint. Bien entendu, il s’agit d’un bon album, qui présente une grande variété de sons et qui prouve encore une fois la capacité d’Hollywood Undead à explorer, plutôt avec succès, des registres différents.  Mais il n’en demeure pas moins que persiste une petite sensation d’inachevé et de frustration tant les possibilités de ce groupe ultra-talentueux sont importantes. Dommage !

Tracklist :

  1. Medicate
  2. Comin’ Thru The Stereo (feat. Hyro The Hero)
  3. Ghost Out
  4. Gonna Be Okay
  5. Monsters (feat. Killstation)
  6. Idol (feat. Tech N9ne)
  7. Coming Home
  8. Unholy
  9. Worth It
  10. Heart Of A Champion (feat. Papa Roach & Ice Nine Kills)
  11. Idol (feat. GhØstkid)
  12. Idol (feat. Kurt 92)

Pour aller plus loin :

New Empire Vol.2

par Hollywood Undead

6.5
sur 10

Vous allez aimer !