Souris-moi

par Lilago

9
sur 10

Avec ce nouvel album, LILAGO nous invite dans une introspection sur le temps qui passe, nos petits travers ou encore la confusion des sentiments. Les thèmes sont variés, les mots bien choisis avec une évidente volonté de privilégier les mélodies et les harmonies vocales.

LILAGO est un artiste autodidacte, auteur compositeur interprète, qui a déjà de nombreuses expériences musicales et une fidélité sans faille à son complice « homme-orchestre » Marcello Merino avec lequel il a réalisé toutes ses compositions dès les années 90…. Une longue histoire !

Dans le single extrait de l’album, vous découvrirez deux titres dédiés l’un à sa mère, l’autre à son père.

Lilago single et album

« Avant de tomber » est un hommage émouvant à tous ceux qui souffrent, à la fin de vie d’une mère, à cette maladie qui porte un nom dont ceux qui la subissent ne se souviennent pas…. La musique, en résonance avec un texte poignant, mélange des sons d’instruments à cordes et de piano aux accents anglo-saxons.

Quant à « J’aurais voulu », il évoque un père parti toujours trop tôt, trop vite, que l’on ne connaît finalement que trop peu et avec lequel on aurait souhaité être plus complice, plus curieux de ses sentiments, « de ses soleils et de ses lunes » et de ces expériences qui jalonnent une vie. 

Pour ce qui concerne l’album, le programme satisfera les amoureux des mots et des mélodies. Beaucoup de guitares et de voix pour chanter des thèmes variés, des situations que l’on a tous connues : un hymne à la bienveillance et à l’encouragement (« Souris-moi »), sur les mots lancés trop vite, que l’on regrette mais qu’un jour on (se) pardonne (« Ces mots-là »). « Aux larmes citoyens », aux accents désabusés, nous invitent à sortir de l’indifférence.

Des histoires d’amour qui finissent mal (« Ailleurs ») ou d’amitiés qu’il faut savoir réinventer (« Tu comptes vraiment pour moi »).

Un plaidoyer d’humeur contre l’arrogance de celui qui veut à tout prix laisser une trace… (« Ainsi insignifiant »).

L’album se termine sur un titre « gai et entraînant ! » sans prétention, dans un esprit « veillée » qui m’a rappelé des souvenirs de chants autour d’un feu de camp et aux sons d’une guitare…

Il y a parfois un brin de Voulzy et de Chamfort mais avec un timbre de voix, une signature vocale qui n’existe pas dans la chanson française, ce qui devient rare, non ?

Des mélodies entêtantes que l’on a envie de chanter, des musiciens au top, des arrangements intemporels, un mastering signé Simon Lancelot de chez Ferber. 

Bref la grande classe…!

À noter, la cover signée Jacques Charrier dont Wikipedia vous rappellera – pour ceux qui ne le connaissent pas – une trajectoire de vie d’artiste et d’homme hors normes.

Souris-moi de LILAGO, un superbe album à découvrir au plus vite sur Spotify 🙂

Vous pouvez retrouver toutes nos interviews ici. Pour nos chroniques, ça se passe .

Souris-moi

par Lilago

9
sur 10

Vous allez aimer !

7.5
Review

Skillet – Dominion