Human. :II. Nature

par Nightwish

8.5
sur 10

Nightwish est de retour le 10 Avril 2020 avec Human. :II: Nature, 9ème album studio des légendes Finlandaises du metal symphonique.

La sortie d’un album de Nightwish (de retour à Paris prochainement!) est toujours un événement. Qu’on aime le sympho ou non, force est de reconnaître que ce groupe est LA référence du genre, exemple de longévité, malgré des changements de chanteuses qui ont entraîné des renouvellement dans le style du groupe, tant les tessitures des demoiselles étaient différentes. Nightwish ne fait pas dans la facilité, et c’est ainsi que se forge une légende.

Les Finlandais ont su se remettre en selle après l’éviction en 2005 de la diva Tarja Turunen, en embauchant en 2007 Anette Olzon (ex Alyson Avenue). Cette dernière, malgré deux albums (Dark Passion Play, Imaginaerum) globalement réussis; aura toutes les peines du monde à faire oublier Tarja, et finit par subir le même sort en 2012. La même année, en pleine tournée, Floor Jansen (ex After Forever et ReVamp) devient la nouvelle frontwoman du groupe. Il s’agit de son deuxième album avec Nightwish après Endless Forms most Beautiful, dernier album studio du groupe, sorti en 2015. 5 ans déjà…

Cette dernière semble ravie de la dernière production :

Je pense que nous avons réalisé un nouvel album très cool. Je suis très très heureuse de ce résultat. Tout ce que je peux dire, c’est que j’en suis très contente et que je suis très excitée. Et je pense que les personnes qui connaissaient déjà Nightwish apprécieront vraiment cela.

Nightwish

Human. :II: Nature

CD 1

L’album débute sur Music, et on comprend vite que le groupe nous offre une réelle continuité avec The Greatest Show On Earth. Une instru tribale, chargée de son de la nature, puis des choeurs inspirés, la ligne vocale fera faire des cauchemars aux fans, mais appartient comme jamais à une Floor Jansen dont on sent que, cette fois, à la différence d’un Endless Forms Most Beautiful pondu à la vas vite par un groupe épuisé par les tournées mondiales, cet album est taillé à la mesure de son talent. Un morceau intéressant, différent, mais pas le meilleur de Nightwish. Montée crescendo vers le titre suivant.

Noise est une pièce taillée sur mesure pour Floor Jansen. Et la diva Néerlandaise nous offre d’ailleurs une prestation à la hauteur avec une justesse et une montée fabuleuse. Le morceau se veut être une critique de l’emploi à l’excès de la technologie par l’Homme au dépend de la nature. Il s’agit d’un titre totalement calibré Nightwish, un choix évident comme premier single.

Shoemaker nous permet s’assister à un choix stratégique qui se confirmera au fil de l’album : la voix secondaire sera celle de Troy Donockley sur cet album. Marko Hietala est en retrait sur cet album, plaçant sa tessisture si heavy sur un morceau (Endlessness) et dans les choeurs en trio. Floor nous offre un instant suspendu avec un passage de moins d’une minute sur sa voix de tête, le temps de rappeler pourquoi sa présence ici sonne comme une évidence.

Harvest et son approche ultra folk s’en vient, et on comprend mieux le choix de Troy sur cette pièce de bravoure. La seconde partie du morceau offre un écrin aux musiciens du groupe, qui nous proposent une instru assez celtique non sans rappeler l’excellent I Want My Tears Back. Travaillé. Pan, quant à lui, nous propose un changement total d’ambiance. La ou Harvest nous offrait du soleil, ce titre quant à lui est plus sombre, plus Fantasy, plus éthéré, Nightwish quoi. Emppu à ici de la place pour placer son gros riff de l’album. Décidemment, Tuomas à conçu son album de façon à offrir de la visibilité à ses partenaires un à un. Sinon, mention spécial au final de la chanson so Nightwish !

How’s The Earth nous propose un style plus FM, avec encore une thématique nature et des sonorités folk. Sans doute le morceau le plus formaté pour le grand public et les radio. Le seul moment sortant de l’ordinaire sera le final à 2 voix a capela d’un Troy Donockley décidemment très en verve sur ce Human. :II: Nature. Procession sera la « ballade » mid tempo de l’album. Le titre nécessite plusieurs écoutes afin d’être apprécié à sa juste valeur. Une belle nappe de clavier du maître de cérémonie, une belle ligne vocale, une fin de morceau plus intense. Un morceau intéressant, mais qui lui aussi sort des sentiers battus.

Tribal est une chanson qui ne ment pas. Un morceau agressif et rythmé, une omniprésence des percus, des paroles limite hurlées, comme si la nature était mécontente de son sort… Les vocalises tribales au milieu apportent un plus pour l’immersion dans cet univers toujours plus sauvage. Vite la suite!

Marko Hietala s’offre le final de la première galette, avec un Endlessness qui fait très… morceau final ! Chanson dans le tempo convient à la perfection au timbre de sa voix. Floor revient au pont pour placer sa ligne vocale en même temps que le morceau monte en puissance, pour se conclure (et conclure le cd 1) sur une bonne note, avec des orchestrations et une mélodie magnifique. Pour un Nighwish retrouvé.

CD 2

Place ici à la seconde galette de ce Human. :II: Nature, une symphonie en 8 tableaux, oeuvre cinématographique et visuelle, une visite guidée de la planète bleue. Nous la traiteront comme il se doit, à savoir comme un tout, les pistes n’étant destinée qu’au confort de l’auditeur. All the Works Of Nature Which Adorn The Earth est joué par le London Session Orchestra et le Metro Voices Choir. On y dépeint tour à tour les océans (The Blue), les jungles et les forêts (The Green), les paysages enneigés de leur Finlande natale (Quiet As The Snow) et les aurores boréales (Aurorae) ou bien encore la rudesse des landes (Moors).

Et on se rend vite compte que tout y est, la grandiloquence à la Hans Zimmer devrait on dire! Pour l’anecdote, la piste 7, Antropocene, change de tonalité au pont pour nous offir la mélodie de Hurrian Hymn To Nikkal, un morceau considéré comme le plus vieux du monde (environ 3400 ans), et dont la transcription a été retrouvée dans les années 50 sur une tablette d’argile.

Nightwish nous offre ici un poème symphonique, une oeuvre de musique classique fabuleuse, qui marquera, ne nous y trompons pas.

EN CONCLUSION

Nightwish nous offre, avec ce Human. :II: Nature, une pièce originale et rare, travaillée, mettant ses interprètes en avant comme jamais, et prouvant encore une fois la capacité de Tuomas Holopainen à se renouveler. D’ailleurs c’est en s’affranchissant des codes tacites du metal traditionnel que le groupe trouve ici un écho différent, et cela ne s’invente pas.

Non, le metal symphonique n’est pas mort. Nightwish évolue juste à des années lumières de la concurrence. Laissons le mot de la fin à Tuomas Holopainen, qui nous explique le cheminement du titre du LP :

A un moment donné quand j’avais quelques chansons écrites, j’ai réalisé “attends-un peu, il y a beaucoup d’humains là-dedans”. Et ensuite il y a l’oeuvre symphonique qui fait les louanges de la Nature. C’est un peu comme la lettre d’amour de Nightwish à la Planète Terre. Qu’est-ce qui se trame dans tout ça ? Et là tu regardes la chose dans son ensemble et tu te rends compte : “Ok, ces chansons parlent de l’Humain, là c’est la Nature, Nature Humaine etc. C’est comme ça que c’est venu.

Nightwish

Tracklist

Disque 1
01. Music
02. Noise
03. Shoemaker
04. Harvest
05. Pan
06. How’s The Heart?
07. Procession
08. Tribal
09. Endlessness

Disque 2
01. All The Works Of Nature Which Adorn The World – Vista
02. All The Works Of Nature Which Adorn The World – The Blue
03. All The Works Of Nature Which Adorn The World – The Green
04. All The Works Of Nature Which Adorn The World – Moors
05. All The Works Of Nature Which Adorn The World – Aurorae
06. All The Works Of Nature Which Adorn The World – Quiet As The Snow
07. All The Works Of Nature Which Adorn The World – Anthropocene (incl. “Hurrian Hymn To Nikkal”)
08. All The Works Of Nature Which Adorn The World – Ad Astra

Un grand merci à Nuclear Blast.

Chaîne officielle YouTube de NIGHTWISH

Site officiel de NIGHTWISH

Un concert à l’AccorHotels Arena de Paris le 25 novembre 2020!

 

Human. :II. Nature

par Nightwish

8.5
sur 10

Vous allez aimer !