Ayant su se faire une place au sein d’une scène metalcore pourtant bien fournie et en constante évolution (Parkway Drive, Bring Me The Horizon, Bullet For My Valentine, Architects…), les australiens de Northlane ont récemment dévoilé les contours de leur sixième album, Obsidian, avec la sortie du single Echo Chamber.  L’occasion de se pencher sur un groupe qui depuis sa création en 2009 a su faire preuve d’autant de résilience que de créativité.

Car Northlane, c’est avant tout l’histoire d’un groupe qui a surmonté de nombreux obstacles, tels des soucis financiers ou le départ de son frontman historique Adrian Fitipaldes pour raisons de santé en 2014, sans jamais baisser les bras. Des “tempêtes qui auraient vu la plupart des autres groupes se retirer“, comme le rappelait Northlane sur les réseaux sociaux en évoquant son dernier album, Alien, sorti durant l’été 2019.

Echo Chamber, en attendant Obsidian

Un groupe doué d’une grande créativité, aussi, qui a su faire évoluer son style et son identité au fil des ans, parfois de manière avant-gardiste. Un process particulièrement visible sur Alien, fruit de cette rage de (sur)vivre, mais aussi sur l’album à venir, Obsidian. Un album qui, d’après Marcus Bridge (chant) et Jon Deiley (guitare), fut autant un moyen d’évoquer les difficultés des deux dernières années que d’expérimenter de nouvelles sonorités, notamment électroniques.

Un premier aperçu d’Obsidian, venant d’être publié par le groupe, permet d’ailleurs d’en juger. Ce premier single, Echo Chamber, constitue une critique des réseaux sociaux et de leurs dérives. Marcus Bridge et les siens y dénoncent la présence croissante de la haine et l’agressivité, sur “tout et n’importe quoi, désormais impossible à éviter, ce qui est épuisant“. Comme annoncé, l’ensemble est servi par un son metalcore largement emprunt d’electro.

Une évolution que chacun sera libre d’apprécier ou non, mais qui force à reconnaître que Northlane est un groupe à part qui mérite au moins d’être reconnu pour sa créativité, son audace et surtout sa “résilience”, le mot qui caractérise le mieux le groupe, aux dires de ses propres membres.

Plus d’infos sur le site web et les réseaux sociaux du groupe.

Vous allez aimer !