Cannibal

par Bury Tomorrow

9
sur 10

De retour 2 ans après le très bon Black Flame, Bury Tomorrow a livré son digne successeur, Cannibal. Nous avons eu la chance de discuter avec Jason Cameron le chanteur-guitariste, qui nous a livré tous les contours de ce nouvel effort studio, une interview que vous pouvez retrouver ici. D’abord prévu pour le 3 avril puis repoussé au 3 juillet, Cannibal est un excellent disque, surement le plus personnel pour les Anglais. Que ce soit au niveau de l’artwork, des lyrics et même de l’instrumental, rien n’est laissé au hasard. On décrypte :

Un album plus personnel

On attaque cet album avec Choke, qui autant dans les lyrics que dans l’instrumental donne un résultat assez violent et qui prend aux tripes. Les paroles sont dures et sont le résultat d’une période extrêmement difficile dans la vie de Dan Winter-Bates, le frontman du groupe. Puis on enchaine avec Cannibal, titre qui représente bien Bury Tomorrow, c’est-à-dire du métalcore pur et dur avec un gros riff de guitare, un couplet screamé par Dan, et un refrain au chant clair par Jason. On poursuit avec The Grey (VIXI), premier titre à être sorti fin 2019, toujours aussi efficace.

 

Bury Tomorrow

 

Les morceaux s’enchainent et on utilise à peu près à chaque fois cette même formule gagnante que le groupe s’approprie si bien ! Imposter, Better Bellow et The Agonist peuvent rappeler une certaine touche Parkway Drive. Ils nous confortent également dans le fait que cet album suit la même trame musicale et que le groupe est fidèle à son style d’origine. Quake vient bouleverser un peu cette tendance avec à l’inverse un couplet très calme qui vient exploser sur le refrain avec le scream de Dan, c’est franchement surprenant mais tout aussi plaisant !

 

Des hymnes parfait pour le live

Gods & Machines et Voice & Truth sont des hymnes dont les refrains sont vraiment puissants. A la manière de Cold Sleep et Dark Infinite, tous les morceaux sont taillés pour le live et il nous tarde d’entendre le résultat. Une chose est sûre, il va être difficile pour eux d’établir une setlist parmi les morceaux de l’album.

En conclusion, Cannibal est un incontournable du métalcore. Il plaira aux fans du genre et forcément aux fans du groupe. On peut éventuellement regretter l’absence de prise de risque sur un ou deux morceaux, surtout lorsque l’on entend le sublime Quake. Mais c’est un détail vite oublié grâce à la grande qualité de l’album qui va en ravir plus d’un !

Page Facebook du groupe

Page Instagram du groupe

Cannibal

par Bury Tomorrow

9
sur 10

Vous allez aimer !

Review

Étendues – UssaR