Habits

par Elephant Tree

10
sur 10

Vendredi 24 avril 2020, sortie de l’album Habits, troisième opus du groupe Elephant Tree !

“So long, fading, don’t leave me alone…” – Sails

“… The consequence of what you’ve done”. – Broken Nails

Habits, le 3eme album d’Elephant Tree, a été produit par Rinley Macintyre (The Horrors, Thurston Moore…), sous le label Holy Roar Records.

En janvier 2019, Jack Townley (guitare), Peter Holland (basse et chant), Sam Hart (batterie) et John Slattery (synthé/guitare) sont retournés enregistrer au The Church Studios, lieu qui avait déjà permis les projets de U2, Nick Cave, The Jesus and Mary Chain, entre autres… Voilà qu’ils nous offrent ce diamant aux facettes multiples taillé par Slattey chargé des arrangements. Habits” comporte huit titres. Il prend la forme d’une exploration musicale et sensorielle dans laquelle on retrouve bien le style Doom Gaze/shoe gaze de Elephant Tree, un côté mélancolique, torturé mais également aérien, plus léger, un titre qui semble bien résumer l’état d’esprit de ces “habitudes” qui parfois enferment l’individu dans un carcan…

Pour faire patienter les fans, deux titres lâchés

Tout d’abord, “Sails, le 22 janvier dernier, avec un clip réalisé par Kalina Pulit, jeune artiste, vidéaste, réalisatrice et photographe qui joue sur les superpositions d’images destructurées ; tout un travail de collage inspiré par un style des années 60 psychédéliques. Le thème évoqué sur l’image de soi, à travers un Skype ou une visio, nous amène involontairement à la réflexion en ce temps d’isolement total ou presque pour les “célibs”… Puis, le 02 avril était diffusé Bird(voir la news sur le titre), le deuxième choc!

Structure de l’album

Comme pour les deux LPs précédents, Théia (2014) et Elephant Tree (2016), Habits nous sert une entrée en matière par une intro de 1:14, Wake.Repeat” qui est une invitation au voyage par un son électro laissant deviner un drone? survolant une ville, mêlé à des sons urbains ; Le mystère demeure car la fin est brutale, comme une ouverture sur un autre univers plus intérieur… “Sails” prend le relais, un style bien propre à Elephant Tree, une attaque directe à la guitare en “disto”, à la basse et batterie.

Du point de vue des “lyrics”, introspection sur les sentiments. Ce titre pose les fondations tonales et mélodiques sur lesquelles “Faceless” et Exit The Soul” disponible ici se construisent successivement. Ce titre d’une durée de 4:20 passerait bien sur les ondes radios commerciales du genre…

Au milieu du “travel” musical, se cache une perle, The Fall Chorus”, un morceau “celtique” avec intro à la guitare folk accordée en DADGAD, au son brillant suivie d’une deuxième partie sur un Reel avec accompagnement au violon et guitare accoustique… Il ne manque que le bodhran et le tour est joué ! Blague à part, Question : Elephant Tree aurait-il permis à John Slattery, dernier arrivé, de laisser sa part irlandaise s’exprimer ? En effet, quelqu’un qui propose Planxty sur sa “playlist spéciale confinement” démontre que ce genre a aussi sa place dans un album au style Sludge atmosphérique/Sludge Doom sans tomber dans la caricature folk /trad.

Même si “The fall Chorus” est relié au titre “épilogue” “Broken Nails, cette pause acoustique donne une touche minimaliste, épurée qui apaise avant l’arrivée de ce que l’on peut considérer comme “Le” titre phare de l’album, Bird (voir news parue sur le single).

Sans vouloir non plus tout dévoiler, je vous laisse le soin de découvrir cette performance dans laquelle on retrouve, à la fois, la lourdeur du Doom et la légèreté qu’apporte l’intégration du clavier et des voix, traduisant tout à fait les émotions souhaitées.

Habits, d’une durée de 43 mn, résonne en nature et la croissance des mélodies en harmonies apporte une structure magistrale, en forme “d’hyperbole”.

Une création aboutie, le meilleur album de l’année du genre !

Elephant Tree, est un groupe généreux, au plus près du public lors de leurs différents concerts en Europe (notamment en tournée avec Lo Pan et Steak en octobre 2019) et aux Etas-Unis(Edition of Psycho Las Vegas 2017 et à New York 2018).   Pour les avoir vu deux fois en concert, ces gars se donnent à 200 % ! Il est temps de les voir se produire dans une grande salle parisienne !

Même si beaucoup les comparent à certains groupes référents comme Pink Floyd, Deftones, Pallbearer, Elder ou Sleep/Neurosis, j’ose aussi les associer, de part leur créativité, à d’autres “bands” tels que The Year Of No Light (“Alamüt”) ou encore les islandais Sólstafir (“Ótta”), qui n’hésitent pas à voguer à contre courant…

HABITS, un album à écouter sans modération dès sa sortie !

Tracklist  :

  1. Wake.Repeat
  2. Sails
  3. Faceless
  4. Exit The Soul
  5. The Fall Chorus
  6. Bird
  7. Wasted
  8. Broken Nails

Elephant Tree

Holy Roar Records

Kalina Pulitt

The Church Studio

Habits

par Elephant Tree

10
sur 10

Vous allez aimer !