Others

par Frost*

8
sur 10

Ce vendredi 5 juin devait marquer le retour très attendu du groupe de metal progressif Haken, mais un concours de circonstance a obligé les britanniques à repousser la sortie de Virus au 10 juillet. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, nous retiendrons cette date pour un autre événement qui a failli passer inaperçu. Je parle bien sûr de l’arrivée de Others, la nouvelle création du supergroupe Frost*. Pour rappel, le groupe se compose de Jem Godfrey au chant et aux claviers (compositeur de certains tubes d’Atomic Kitten), de John Mitchell à la guitare (Kino), de Nathan King à la basse (Level 42) et de Craig Blundell derrière les fûts.

Le groupe est connu pour ses difficultés à se stabiliser puisqu’après une formation en 2004, Frost* se sépare deux ans plus tard après avoir sorti un premier disque : Milliontown. Les anglais reviennent en 2008 avec un deuxième album intitulé Experiments in Mass Appeal, mais en 2011 rebelotte : le groupe annonce une pause d’une durée indéterminée. Finalement, c’est en 2016 que sortira le troisième opus : Falling Satellites. Que de péripéties…

Frost* - Others

Pourtant, le groupe survit et nous divulgue aujourd’hui, sous la forme d’un EP, les morceaux qui auraient dû faire initialement partie d’un double album pour Falling Satellites. Pour autant Others me paraît plus difficilement accessible, moins direct. Évoluant toujours dans un registre de pop rock progressif électronique, Frost* nous livre ici une œuvre qui nécessitera plusieurs écoutes attentives pour être digérée et comprise dans son intégralité. En revanche, une fois la première marche passée, la musique prendra petit à petit tout son sens, laissant à l’auditeur une certaine curiosité inassouvie. Le sentiment d’être passé à côté de plusieurs détails. Cet appel à se replonger dans l’album pour mieux le cerner, s’il risque d’en rebuter certains, est ce qui fait sa force. Others parvient à instiller un violent besoin de s’y replonger.

L’album est construit en deux parties, à la manière d’un A/B de Kaleo. La première, plus électronique, met en avant des titres plus énergiques et plus accrocheurs (Fathers, Clouda, Exhibit A). Cette moitié d’album est sans aucun doute la plus ambitieuse. Apparaissent des constructions très expérimentales, notamment sur Exhibit A qui est LE titre à ne pas rater. Fathers est assez déconcertant avec son arrêt net aux trois quarts, qui repartira avant d’enchaîner aussitôt sur un Clouda au final très technique.

La seconde est plus axée pop avec des morceaux bien plus calmes faisant la part belle à la voix de Jem Godfrey, accompagnée par un synthétiseur aux sonorités rappelant fortement des musiques de films (Fathom, Eat, Drown). Le final explosif de Eat remplira n’importe qui n’étant pas fermé au genre d’un sentiment de chaleur et de bonheur. Un léger goût de 6:33 derrière tout ça…

En parlant de final, Drown vient clôturer ce Others de la plus belle des manières. Voix et claviers aériens pour un rendu tout en douceur. Simple. Sublime. Efficace.

Pour conclure, Frost* nous livre avec Others un très bon album de pop rock progressif expérimental électronique (rien que ça !). Attention toutefois car l’EP nécessiterait probablement plusieurs écoutes pour être apprécié dans sa globalité.

Others est disponible en version mp3 sur le site officiel du groupe.

Vous pouvez retrouver toutes nos interviews ici. Pour nos chroniques, ça se passe .

Tracklist :

1. Fathers
2. Clouda
3. Exhibit A
4. Fathom
5. Eat
6. Drown

Others

par Frost*

8
sur 10

Vous allez aimer !

Review

Étendues – UssaR