Reset

par SLUMB

10
sur 10

SLUMB nous a offert son premier album ce 29 mai. Intitulé Reset, ce tout premier opus issu d’une collaboration complètement atypique est d’une paisibilité sans nom.

SLUMB c’est le résultat de la collaboration de Julien Marchal (pianiste néo-classique, 6 albums à son actifs) et de Senbeï (beatmaker hip hop, vidéaste, moitié du duo Smokey Joe & The Kid entre autres). Un premier album, Reset, qui vient défier les frontières musicales.

Le teaser a démarré en avril avec un premier morceau : Aurora. On y découvre du coup l’esthétique choisie par le duo – qui est magique – mais tu réalises aussi très vite que celle-ci n’est pas essentielle, la musique t’emporte rapidement et se suffit à elle même. C’est simplement superbe et mélancolique à la fois.  Le morceau s’ouvre avec le piano épuré de Julien Marchal. Senbeï prend ensuite le relais pour enchaîner sur un break puis… Ca éclate. C’est l’envol. La partie qui te met les poils comme dirait l’autre. Le morceau te laisse ensuite retomber tout doucement.

Reset de SLUMB

4 titres, 16 minutes mais 16 minutes intenses. Reset, c’est du coton. Le piano est d’une douceur absolue et les sonorités électroniques de Senbeï sont aériennes. Le duo nous lâche un univers où les lois de la gravité sont inexistantes, balayées.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Reset n’est pas uniquement mélodique. Et non ! Ed Tullett (chanteur et guitariste de Novo Amor) intervient sur le morceau éponyme et c’est le paradis. Sa voix est magique. Entre la tristesse et la certitude, elle accompagne merveilleusement le piano ainsi que les beats et sonorités délivrés par Senbeï. Ces dernières y sont ultra présents et absolument pas “raccords” et pourtant… Le résultat est d’une harmonie sans nom. Oui comme dit plus haut : tu peux oublier les frontières musicales.

Reset te place entre terre et ciel. Tu t’envoles sur les mélodies de Julien Marchal mais tu gardes les pieds sur terre avec les beats de Senbeï qui sont à la limite de la pulsation cardiaque. Cet effet est hyper prononcé sur Over and Done. Le travail de Senbeï y est millimétré. Over and Done est étourdissant. Littéralement. Le piano y est un peu en retrait mais son intervention finale te permet de terminer cette galette paisiblement.

SLUMB - Reset

Le coup de foudre est pour Sakeshima. Sakeshima c’est un tableau. Un moment de vie qu’on vient te peindre en musique. Le piano, toujours aussi léger, te donne un effet de gouttes qui tombent, Senbeï y ajoute des sonorités minimalistes, qui pourtant prennent énormément de place, et ajoutent une ambiance à la pluie, un contexte. Comme sur Aurora, le morceau prend en intensité, délaisse de plus en plus le sol et se termine sur un énorme coup de vent qui te laisse complètement vide.

En somme, SLUMB c’est un peu plus qu’un duo atypique. Beaucoup plus. Ces deux messieurs sont partis de leurs univers respectifs qui sont à des années lumières de ce premier opus, et ont réussi, du premier coup, à livrer ça. Reset. En plus de l’harmonie inattendue, Reset arrive à te faire mettre une texture sur de la musique. Du coton imbibé d’émotions diverses :  la mélancolie, l’espoir et l’étourdissement presque physique. Un mot ? Chapeau.

Tracklist :
1. Aurora
2. Reset
3. Sakeshima
4. Over and Done

La page officielle de SLUMB

Reset

par SLUMB

10
sur 10

Vous allez aimer !