Letter of Forgiveness

par One Life All-In

7.5
sur 10

3 ans après leur premier EP, les 4 énervés de One Life All-In sortent leur nouvel EP, Letter of Forgiveness. Un concentré d’énergie punk qu’on aurait aimé un peu plus créatif, mais qui fait le travail !

One Life All-In est une formation franco-américaine née en 2016, sous l’impulsion du bassiste Franco et du guitariste Clem, tous deux issus du groupe de hardcore Seekers of Truth. D’abord envisagé comme projet éphémère, la collaboration se prolonge et se pose aujourd’hui comme un groupe à part entière.

Après un premier EP The A7 Session tout en puissance sorti en 2017, le combo prend sur Letter of Forgiveness un chemin plus mélodique. Ça reste hardcore, ça bouge comme du punk (Cold Hand Struggles, Hey Man !), mais les lignes de guitare sont plus travaillées (Letter of Forgiveness, Sacred Heart), plus présentes, et prennent plus de liberté avec la violence brute habituelle du hardcore. Don Foose explore même parfois des rythmiques nu Metal, comme sur le bridge de Discharge. La basse a également plus de place pour s’exprimer, et c’est tant mieux car elle apporte un côté groove pas désagréable.

Les thèmes abordés restent résolument optimistes, ce qui n’est pas si fréquent dans ce genre. La recherche du pardon pour son comportement, la pression de bien faire et la difficulté de rester dans le droit chemin, la pression des médias et les violences à l’école… des thèmes forts mais toujours traités dans la recherche de l’amélioration.

One Life All-In

Letter of Forgiveness en détails

L’EP s’ouvre sur le titre éponyme Letter of Forgiveness, qui sert aussi de single.  Comme dans The A7 Session, on est accueillis par un riff de guitare bien lourd, avec un thème qui restera dans la tête et sera repris par le chant. La basse est bien présente, la production sobre laisse aux guitares la place de s’exprimer. Cold Hand Struggles prend un accent hardcore plus prononcé pour nous parler de la pression qu’on peut s’infliger quand on cherche à bien faire. Accent hardcore renforcé par le traitement doublé de la voix de Don, dans un style très punk californien.

Sur Sacred Heart, la basse de Franco s’exprime à pleine puissance pour soutenir un chant plus mélancolique et assez monocorde. Un des morceaux les plus mélodiques, ponctué de breaks et d’une accélération de rythme en deuxième partie, pour souligner la touche d’espoir apportée par les paroles. Après ce morceau majestueux, vient la baffe de Hey Man !, agression hardcore très (trop ?) rapide lancée à la face des influenceurs et des stars d’internet.

Ma déception sur Letter of Forgiveness vient de 83rd Dream, reprise d’un classique des années 80 commis par le groupe de hard-rock / rock gothique The Cult. C’est certes une bonne réinterprétation hardcore de ce titre, pleine d’énergie, et qui plaira sans aucun doute. Mais je trouve dommage d’avoir cassé les accents oniriques qui faisaient le charme de l’interprétation d’origine. Trop d’énergie tue l’énergie en quelque sorte.

Enfin, Discharge nous prend aux tripes avec son tempo lourd, son alternance de moments pesants et d’instants plus optimistes. Finalement, un bon résumé de la musique de One Life All-In, qui regarde en face les difficultés de la vie, sans les nier, mais essaie d’y voir un chemin positif.

Pour conclure

Comme le premier EP, Letter of Forgiveness s’écoute à la vitesse d’un uppercut dans ta face, avec seulement 17’51’’ au compteur. La production de Thibault Bernard est propre et soignée, presque trop, dans la lignée d’un Offspring en début de carrière. Le groupe nous délivre une fureur hardcore maîtrisée qui reste au final très classique, malgré quelques expérimentations. Si la première écoute laisse un sentiment mitigé, une écoute plus approfondie révèle la subtilité des influences du groupe. On aurait aimé tout de même un peu plus de prise de risques de la part d’artistes aussi chevronnés (20 ans d’expérience en moyenne !).

Un groupe d’artistes talentueux à suivre donc, encore en recherche de sa signature, mais qui s’il affirme un peu plus sa prise de risque fera certainement parler de lui !

Lisez également notre interview de Don Foose !

Tracklist

1 – Letter of forgiveness – 3:45
2 – Cold hand struggles – 3:10
3 – Sacred Heart – 3:57
4 – Hey man ! – 1:21
5 – 83rd dream – 3:08
6 – Discharge – 2:28

Letter of Forgiveness

par One Life All-In

7.5
sur 10

Vous allez aimer !

Review

Étendues – UssaR