Mother

par In This Moment

8
sur 10

In This Moment est de retour le 27 Mars avec Mother, un album très personnel pour sa frontwoman Maria Brinks.

Dans l’industrie musicale, certains groupes sont souvent décriés pour ne pas être “formatés”. C’est évidemment le cas d’In This Moment. Tantôt targué de groupe trop édulcoré, ou employant trop d’éléments électro, subissant parfois la stigmatisation de sa chanteuse Maria Brinks due autant à son hypersexualisation qu’à son omniprésence. Les shows à la Lady Gaga avec danseuses et décors élaborés font pourtant l’unanimité partout ou le quintette Américain passe. C’est Mainstream, oui, mais c’est réalisé avec talent.

D’ailleurs tout ceci est monté de façon à employer au mieux la voix extraordinaire de celle que les fans appellent “Mother”. Chris Howorth, le lead guitare et partenaire de toujours, n’a de cesse de construire un son et une ambiance destiné à la magnifier, et l’ensemble du groupe agit comme si cette voix était non pas un instrument comme les autres, mais bien le liant nécessaire à rendre tout ceci vivant, tel une forme de vie en constante évolution, cherchant à trouver le chemin de la perfection. Le groupe oppose au vulgaire metalcore une réflexion bien plus profonde de sa musique. Mais il est temps d’écouter ça.

Mother

Mother

Cet album vas nous plonger dans un thème qui est cher à sa frontwoman. Un album féminin et féministe, traitant de la maternité, et de ses engagements personnels. L’album débute sur The beginning, intro sensorielle au possible, permettant de placer l’auditeur dans l’ambiance. Puis on glisse avec fluidité vers Fly Like An Eagle, cover intime et atmosphérique d’un classique de 1976 signé Steve Miller Band. Omniprésence des percussions, Kent Diimel s’en donne à coeur joie. On sent que le producteur et ami Kevin Churko (Ozzy Osbourne, Five Finger Death Punch, mais aussi…. Britney Spears!) appose sa touche créative pour une vraie réussite commerciale. Le titre montre aussi la grande maturité du groupe.

Après le léger intermède The Red Crusade, le quintette Californien enfonce le clou avec The In-Between, littéralement “l’entre-deux”, ou se côtoient le meilleur de Ritual et Blood. Dualité morale et conflit intérieur sont au programme de cette piste dont on perçoit des références lorgnant sur le passé du groupe (Beautiful Tragedy, Blood ou Whore notamment). Le clip, co-réalisé par Maria Brink la touche à tout, est spectaculaire. S’ensuit Legacy, un morceau très FM, au rythme langoureux et au synthétiseur réglé 80′, avec un petit solo pour Howorth. Minimaliste mais formaté pour la radio.

Une ode au féminisme

Place à l’hymne ultra féministe de l’album, la reprise du légendaire We Will Rock You de Queen, avec à la barre, votre maîtresse de cérémonie Maria Brinks, accompagnée des sensuelles et ultra sexualisées Taylor Momsen (The Pretty Reckless) et Lzzy Hale (Halestorm). Un morceau qui laisse l’opportunité au talentueux Chris Howorth de nous offrir une cathédrale à la démesure du talent vocal des 3 goddess of Metal. Nous regretterons néanmoins un manque d’explosivité du morceau. Trop de retenue sur un morceau si exubérant, cela frise la faute de goût.

S’ensuit Mother, une ode à la parentalité, avec le refrain plein de bienveillance d’une fille pour sa mère, ou l’on perçoit les remerciements du groupe pour leurs fans vis à vis de M. Brinks. Toujours cette touche l’électro aussi présente mais qui ne nuit en rien à la lisibilité des pistes. Un titre très visuel. As above So Below est un autre morceau plus FM, mais reste néanmoins résolument metal industriel. Les synthé discordants du début sont du plus bel effet. Born In Flames débute tel un morceau de trip hop atmos, et nous offre une ambiance synthpop incitant au voyage introspectif. Le groupe innove comme à son habitude et cela est globalement réussi. Certains fans regretterons le chemin emprunté par le groupe depuis Ritual, mais ce n’est guère notre rôle de juger cela, nous limitant à la production livrée ici, qui est objectivement de qualité.

Un album moderne

Après cette balade planante, place à God Is She, hymne féministe par excellence. On retrouve la sonorité de l’intro suivi d’un riff nu metal bien gras. La voix de Maria est envoûtante et englobe à la perfection l’ensemble. Un morceau légèrement plus lourd que les autres,tandis que Holy Man lorgne lui du côté du shock rock de Marylin Manson, avec sa touche d’orgue et son style funky. Sympa.

Hunting Grounds, un featuring avec Joe Cotela de DED, est un morceau très réussi, grâce au guest qui assure une ligne vocale irréprochable. Une pièce limpide à deux voix, offrant la part belle aux musiciens qui peuvent ici envoyer un peu plus la sauce pour notre plus grand plaisir. Lay me down, rythmé par la batterie de Diimel, offre la possibilité à Maria de hurler un peu, et au groupe d’ajouter encore plein d’influences diverses dans leur musique, dont cette touche ethnique au début du morceau.

Nous finiront, sur le brillantissime  Into Dust, et c’est une apothéose! Le morceau est une ballade de 6′ contenant tout l’album, Ritual, et beaucoup de la discographie du groupe, tel une pièce en constante évolution, tentant de se frayer un chemin vers le nirvana. Un final plein d’émotions, de lignes de piano justes, la voix chevrotante de Maria est du plus bel effet, pour un ensemble quasi visuel. Magnifique.

EN CONCLUSION

In This Moment nous livre avec Mother non pas une pièce de metal nouvelle, mais bien une oeuvre sensible et habitée, organique et vivante, elle cherchera son chemin en vous. Reste à savoir si elle touchera la corde sensible. Au rayon des déception, on regrettera un contrôle excessif, induisant une absence totale d’explosivité. Surprenant, mais le sujet ne s’y prêtait sans doute pas.

Chris Howorth s’est d’ailleurs exprimé sur le côté organique de la musique d’In This Moment : 

Nous sommes un groupe fort sur les samples, la précision et les enregistrements techniques. Mais nous luttons également avec ce sentiment de vouloir être plus réels, surtout lorsque nous jouons en direct, et ne pas être enchaînés aux pistes d’accompagnement ou autres choses dont nous aurions besoin pour que nos chansons sonnent comme nos chansons.

Mother

Tracklist : 

  1. The Beginning (Interlude)
  2. Fly Like
  3. An Eagle
  4. The Red Crusade (Interlude)
  5. The In-Between
  6. Legacy
  7. We Will Rock You (ft Lzzy Hale from Halestorm and Taylor Momsen from The Pretty Reckless)
  8. Mother
  9. As Above, So Below
  10. Born In Flames
  11. God Is She
  12. Holy Man
  13. Hunting Grouns (ft Joe Cotela from Ded)
  14. Lay Me Down
  15. Into Dust

Un grand merci à Century Media Records.

Chaîne officielle d’IN THIS MOMENT

Site officiel d’IN THIS MOMENT

Mother

par In This Moment

8
sur 10

Vous allez aimer !